Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Articles avec #puis-je venir a jesus ? tag

Faut il des critères particuliers....

17 Novembre 2011 , Rédigé par sentinelle80 Publié dans #Puis-je venir à Jésus ?

 

 

Faut il des critères particuliers pour venir à Jésus ? Suis-je vraiment assez bien pour venir à lui ? Jésus fait il des différences ? Que dois-je faire pour le reçevoir ? Dois-je payer quelque chose ?

 

Bien de questionnement peut ont se poser ! Est ce que je mérite vraiment Jésus ? La plupart des gens pensent que pour être avec Jésus il faut avoir certains critères, qu'il faut être une personne bien. Mais voilà, que faut il être pour Jésus ?

 

La réponse mes amis(es), est que vous n'avez besoin de rien, eh oui vous n'avez besoin de rien, venez tel que vous êtes. Car Jésus n'est pas venu sauver des justes, mais des pêcheurs. Vous trouverez ici des versets biblique qui j'espère vous ferons comprendre. Dans un premier texte tirer de l'Evangile de Luc ch 5 v 32 : Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs. Voyez vous, cette parole de Jésus lui-même nous dis bien qu'il appelle les hommes à la repentance. Un autre texte tout aussi percutant que vous pouvez lire dans la deuxième Epitre de Pierre au ch 3 v 9 : Le Seigneur ne tarde pas dans l`accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu`aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

 

Voyez vous, il faut simplement reconnaître que vous êtes pêcheurs, et vous trouverez le salut en Jésus Christ, ce texte nous montre bien que Dieu a une grande patience envers l'humanité, je peux vous dire que beaucoup n'ont pas eu cette chance de connaître la patience de Dieu. Effectivement au temps de Noé les gens de cette époque étaient semblable à nous, ils buvaient, s'amusaient, se mariaient, mariaient leurs enfants, achetaient, vendaient, et ne s'occupait pas des avertissement de Noé. Jusqu'au jour où Dieu scella la porte de l'arche, et Dieu fit périr toute sa création, il plut pendant 40 jours et 40 nuit et Dieu destruisit l'oeuvre qu'il avait faite. Mais aujourd'hui vous avez une chance incroyable, une chance de vous rachetés, en vous repentant, en abandonnant les mauvaises choses que vous pratiquez, Dieu ne veut pas que vous périssiez, il veut que vous vous repentiez, mais la patience de Dieu n'est pas éternelle, un jour cette chance sera retirer et pour vous il sera trop tard. Vous avez encore une chance aujourd'hui car cette grâce que Dieu accorde aux hommes ne sera pas là pour toujours, et tous ceux qui seront rester dans le péché, se sera des jours comme  il en a jamais eu, et comme il y en aura jamais d'autre. Ne soyez pas trouvez dans le péché, mais repentez vous, croyez à la bonne nouvelle, et Jésus qui est fidéle et juste vous pardonnera. Pas besoin d'être une personne avec des critères, simplement venez tel que vous êtes et Jésus vous ouvrira les bras pour vous acceuillir.

 

 

 

E M C

Voir les commentaires

Dieu vous appelle à vous repentir

4 Août 2011 , Rédigé par sentinelle80 Publié dans #Puis-je venir à Jésus ?

                           repent toi

 

 

 

 

(repentez vous et soyez sauvés !)

Repentez-vous et croyez à l'Evangile. Marc 1, 15

Dieu a donc bien donné ... la repentance pour la vie ! Actes 11, 18

Payer pour nos péchés ?

Le chemin qui mène à Dieu passe par la repentance. Jésus l'a clairement illustré par la parabole dite "du fils prodigue" (Luc 15). C'est l'histoire d'un jeune homme qui réclame sa part d'héritage, puis quitte la maison et gaspille tous ses biens en vivant dans la débauche. Mais, quand il n'a plus rien, revenant à lui-même, il décide : "Je me lèverai et je m'en irai vers mon père et je lui dirai : Père, j'ai péché contre le ciel et devant toi. Je ne suis plus digne d'être appelé ton fils".

La repentance est d'abord un retour. Un retour à ce qui est vrai quand nous prenons conscience de la réalité du péché. Un retour à Dieu, dans le sentiment de sa bonté. Il connaît toute mon histoire ; aussi, pauvre pécheur que je suis, je m'en remets à sa miséricorde.
croix

Malheureusement, il existe une contrefaçon de la repentance. S'apitoyant sur sa condition, on voudrait compenser par des bonnes oeuvres, ou même des souffrances, le mal que l'on a commis. Un ami qui avait de gros problèmes disait : "Tu vois, comme ça je paie un peu pour mes péchés". Au fond c'est une attitude orgueilleuse. Et Dieu ne nous demande pas de nous punir nous-mêmes.

La repentance est un changement radical, une réorientation. Au lieu d'être centré sur soi, on vit maintenant pour Dieu. Le danger pour le croyant est de laisser de nouveau le moi égoïste et orgueilleux s'affirmer. Il lui faudra alors confesser ces tendances et compter sur Dieu pour reprendre le bon chemin.

Dieu donc, ayant passé par-dessus les temps de l'ignorance, ordonne maintenant aux hommes que tous, en tous lieux, ils se repentent. Actes 17, 30
une colombe qui vole

Méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longue attente, ignorant que la bonté de Dieu te pousse à la repentance. Romains 2, 4

Un mot inconnu : la repentance !

Un message apparut à l'écran : Mot inconnu : repentance. Comment mot inconnu ! Mon dictionnaire traditionnel devait me donner raison. Mais sa définition du mot "repentance" me laissa perplexe : Vieilli ou littéraire. "Souvenir douloureux, regret des fautes, de ses péchés." Voilà donc pourquoi les auteurs du logiciel avaient éliminé de leur dictionnaire ce terme "vieilli et littéraire".

Pourtant, je connais un endroit où l'usage de ce mot n'est pas tombé en désuétude ... le ciel ! Ecoutez Jésus dire à ses auditeurs : "Il y aura de la joie au ciel pour un seul pécheur qui se repent, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance" (Luc 15, 7). Le ciel connaît la signification du substantif repentance et du verbe se repentir. Si vous êtes chrétien, le jour où vous vous êtes repenti et où vous avez cru à l'évangile (Marc 1, 15) - en cette journée merveilleuse, le ciel s'est réjoui !

Se repentir est un ordre universel que Dieu donne à tout homme et en tout lieu (verset du jour). La repentance est donc la condition posée par Dieu au salut de sa créature.

En connaître et la signification et la réalité, est donc essentiel à notre bonheur.

Dieu est comme un ballon que nous tenons au bout d'une ficelle. Notre péché prend la forme d'une paire de ciseaux que nous prenons pour couper le fil qui nous rattache à Dieu.

Mais lorsqu'on se repent Dieu fait un noeud au fil. Du coup la ficelle est plus courte qu'avant, et le ballon est plus près de nous.

Ainsi de repentance en repentance, de noeud en noeud, nous nous rapprochons de Dieu.


 

 

source : http://www.autre.net

Voir les commentaires

Comment s'approcher de Dieu

4 Août 2011 , Rédigé par sentinelle80 Publié dans #Puis-je venir à Jésus ?

S’approcher de Dieu : y a-t-il des conditions ?
par T.G.

Comment trouver Dieu, communiquer avec Lui ? Y a t-il une recette, ou des conditions, faut-il le mériter... ?


S’approcher de Dieu : une question d’attitude

Une chose est claire dans la Bible : nous n’avons pas à devenir meilleurs pour espérer une intimité avec Dieu. Dieu sait qui nous sommes. Il nous aime et est prêt à nous accueillir tels que nous sommes. Cependant, son amour n’est pas non plus celui d’un père laxiste, étranger à notre conduite morale. Si nous voulons nous approcher de Dieu, il faut savoir que nous devons respecter certaines conditions. Jésus illustre cela par une histoire :

« Il raconta aussi une parabole pour ceux qui étaient convaincus d'être justes et méprisaient les autres: Deux hommes montèrent au Temple pour prier: un pharisien [chef religieux stricte] et un collecteur d'impôts [réputés à l’époque pour être des voleurs]. Le pharisien, debout, faisait intérieurement cette prière : “O Dieu, je te remercie de ne pas être avare, malhonnête et adultère comme les autres hommes, et en particulier comme ce collecteur d'impôts là-bas. Moi, je jeûne deux jours par semaine, je donne dix pour cent de tous mes revenus”. Le collecteur d'impôts se tenait dans un coin retiré, et n'osait même pas lever les yeux au ciel. Mais il se frappait la poitrine et murmurait: “O Dieu, aie pitié du pécheur que je suis!”. Je vous l'assure, c'est ce dernier et non pas l'autre qui est rentré chez lui déclaré juste par Dieu. Car celui qui s'élève sera abaissé; celui qui s'abaisse sera élevé.» (Evangile selon Luc ch.18 v.9-14).

Quelle est l’attitude du collecteur d’impôt, dont l’exemple est valorisé par Jésus ? Il est sincèrement attristé sur lui-même ; il regrette le mal qu’il a fait dans sa vie. Il voudrait tellement changer ! Il manifeste une humilité réelle et un engagement sérieux à vouloir changer. Beaucoup de gens se sont adressés à Dieu en disant : “si tu fais ça, je te donne ma vie” ou “si tu viens à mon secours, je croirai en toi”. Dieu est intervenu, mais eux n’ont rien fait de ce qu’ils avaient promis.

L’humilité (reconnaître sincèrement ses fautes) et l’engagement sérieux envers Dieu (tenir parole) sont deux conditions essentielles pour s’approcher de Dieu. En effet, si Dieu est Dieu (le Tout-Puissant, créateur de la Vie, Celui qui voit tout, sait tout), il a le pouvoir de te faire vivre ou mourir ; il a le pouvoir de te sanctionner pour tes fautes ou de te pardonner. Il n’est pas une baguette magique à ta disposition pour réparer tes erreurs, ni un génie sorti d’une lampe et qui serait à tes ordres. Venir à Dieu, c’est respecter sa personne et être bien conscient de qui il est.

Le chef religieux, a contrario, est satisfait de lui-même ; tellement qu’il en remercie Dieu ! Combien de gens sont comme lui à l’intérieur. Car ce n’est pas forcément quelque chose que nous proclamons tout haut en nous pavanant devant les autres. Ce n’est pas forcément quelque chose dont nous avons même conscience. Pourtant, regardons-nous réellement : nous croyons si souvent que nous sommes identiques à l’image idéale que nous avons de nous-mêmes. Les blessures que nous infligeons aux autres : ce sont des erreurs et les autres sont bien susceptibles ! Les fautes graves que nous commettons : nous les oublions vite. Surtout ne jamais regarder à nous-mêmes : tel est notre mot d’ordre. Ne penses-tu pas ?

Cette attitude s’appelle de l’orgueil. C’est nier le fait que le mal est en nous et que nous sommes pleinement responsables de nos actes. Or « Dieu résiste aux orgueilleux mais il fait grâce aux humbles » (Epître de Jacques ch.4 v.6). Ne viens pas à Dieu en te cherchant des excuses. Viens plutôt à lui en cherchant son pardon.

S’approcher de Dieu : à une condition

Nous avons un libre accès à Dieu, nous dit la Bible, mais c’est uniquement par grâce de sa part, parce que Jésus a bien voulu prendre sur lui tous nos péchés et ainsi nous offrir le pardon de Dieu (épître aux Hébreux ch.10 v.19-22). En effet, Dieu ne peut vivre en présence du péché (ce que la Bible appelle le mal). Or comme nous avons en nous cette capacité à faire le mal, nous sommes coupés de Dieu, loin de lui. Nous ne pouvons espérer le connaître et communiquer avec lui que si le péché en nous est comme “enlevé”, “mis de côté”.

C’est justement ce que Jésus a fait, en se sacrifiant pour nous à notre place. C’est donc par lui que nous pouvons nous approcher de Dieu, dans une attitude humble de reconnaissance. Ainsi la bonté de Dieu se révèle envers nous : « Il ne nous traite pas selon le mal que nous avons commis, il ne nous punit pas comme le méritent nos fautes. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant l'amour de Dieu dépasse tous ceux qui le révèrent. Autant l'Orient est loin de l'Occident, autant il éloigne de nous nos mauvaises actions » (Psaume 103 v.9-12).

Alors, comme Jésus le dit : en venant de cette façon devant Dieu, nous repartons guéris, pardonnés, transformés, heureux. Dieu nous communique son amour et de nouvelles forces !


 

source : atoi2voir

Voir les commentaires