Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

La méconnaissance de l'Évangile de Jésus Christ

27 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Evangélisation

Je voudrais vous dire quelque chose, ce pays n'est pas endurci contre l'Évangile, mais il est ignorant de l'Évangile. Vous savez pourquoi ? Parce que la plus part des prédicateurs le sont. Je vais répéter, la maladie de ce pays ne sont pas les politiciens, la racine du socialisme, Hollywood où quoi que ce soit d'autre. C'est le soi disant pasteur évangélique d'aujourd'hui, où l'évangéliste d'aujourd'hui, voilà le problème ! Nous ne connaissons pas l'Évangile.

Nous n'avons pas le glorieux Évangile de notre Dieu béni et nous l'avons réduit à 4 lois spirituelles, les 5 choses que Dieu veut que vous sachiez, en concluant par une prière superstitieuse que quelqu'un doit répéter avec suffisamment de sincérité après quoi nous les déclarons sauvés, nés de nouveaux, nous avons troqué la régénération divine avec la décision humaine en premier lieu.

 

Vous savez je suis choquer d'entendre des vrais croyants qui marchent dans la foi depuis 30 ou 40 ans qui après avoir écoutés ces choses viennent me dire frère nous n'avons jamais entendu ces choses. Pourtant c'est l'historique doctrine de la rédemption, de la propitiation !     

Voyez vous mes amis, lorsque vous parlez de l'Évangile, faite le avec clarté. L'Évangile commence avec la nature de Dieu, puis la nature de l'homme déchu.

Ce sont là les deux grande colonnes de l'Évangile qui amènent sur les lèvres de tout incroyants ces paroles : C'est un grand dilemme !

Et c'est quoi ce dilemme ? Et bien le voici : Si Dieu est juste, il ne peut pas te pardonner !

Voici le plus grand problème de toute l'Écriture : Comment un Dieu peut il être juste et en même temps justifier les hommes mauvais ?

La Bible elle-même dit : Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste Sont tous deux en abomination à l`Éternel. Pr 17/15.

Combien de nos chansons chrétiennes exaltent elles le fait que Dieu justifie le méchant ; voilà le grand dilemme c'est le grand tournant de la foi chrétienne ainsi disaient Martyn Lloyd Jones et Charles Spurgeon ou quiconque lit Rm 3.

Vous devez dire aux gens que le grand problème c'est que Dieu est vraiment juste et l'être humain est vraiment mauvais !

Dieu, s'il est juste doit condamner l'homme mauvais.

Mais Dieu, pour sa gloire, à cause de son grand amour dont il nous aime, a envoyé son Fils qui a vécu sur cette terre en homme parfait puis, selon le plan éternel de Dieu, Jésus est allé sur ce bois, et sur ce bois, il se chargea de nos péchés prenant ainsi la culpabilité de son peuple et devint ainsi malédiction : Car tous ceux qui s`attachent aux oeuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n`observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. Ga3/10.

Maudit est quiconque ne persévère pas à faire toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi ! Christ nous a délivré de la malédiction, en le devenant à notre place. Il y a tellement de gens qui croient en un évangile romantique et sans aucune puissance d'un Christ pendu au bois, qui souffre à cause des meurtrissures infligés par les romains et du Père n'ayant pas la force pour regarder les souffrances de son Fils et qui détourne son regard … Non !   

 

Il a détourné le regard parce que son Fils était devenu péché ! Et lorsqu'à Gethsémané il dit : Que cette coupe s'éloigne de moi, il y a tellement de gens qui spéculent sur le contenu de cette coupe, ou bien c'était la croix romaine, ou bien le fouet, les clous, ou ceci ou cela. Je ne minimise pas les souffrances physiques que Jésus endura sur ce bois, mais dans la coupe, il y avait la colère de Dieu le Père qui devait être versé sur le Fils.

Quelqu'un devait mourir, quelqu'un devait payer pour la culpabilité du peuple de Dieu. Abandonné par Dieu à cause de sa justice, et écraser par sa colère !

Il a plu à l`Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché Es53/10.

J'ai lu quelque part un article sur un blog, il était tirer d'un livre intitulé "la croix de Christ" et voici ce qu'il disait : Le Père a regardé du ciel les souffrances infligés à son Fils par les hommes et il considéra comme le paiement pour nos péchés ; c'est une hérésie !

 

Cette souffrance, cette crucifixion n'était qu'une partie de la colère de Dieu, ce fut assurément un sacrifice sanglant, mais si tu t'arrêtes là, mon ami, tu n'as pas l'Évangile.

Je vais vous poser une question ; Quand à l'évangile qui est prêcher aujourd'hui, surtout l'évangile individuel, n'avez-vous jamais entendu ces choses dont je viens de vous parler ? Presque jamais !

Les nouveaux prédicateurs ne disent jamais clairement que Jésus n'a pu nous racheté que parce que lui-même a été écrasé par la justice de Dieu. Satisfaisant ainsi la justice de Dieu par sa mort. Dieu est dès lors juste et il est aussi celui qui justifie le méchant.

Un évangile réduit ! Nous nous étonnons s'il n'a aucune puissance.

Comment en sommes nous arrivés là ?

Je vais vous dire si tu laisses l'évangile derrière toi et qu'il n’y a aucune puissance dans ton prétendu message évangélique, alors tu vas avoir recours aux astuces du métier qui sont très en vogue aujourd'hui pour convertir les hommes! Mais nous savons qu'aucun d'eux ne fonctionne.

Mes amis, le jour de la seconde venue de Christ, vous comprendrez tout sur la seconde venue, mais tu passeras l'éternité dans le ciel à contempler et à ne saisir que des brides de la gloire de Dieu.

C'est au calvaire et tout nous ramène à cela, jeunes gens, prédicateurs, anciens, écoutez moi, suivez le sur cette croix et chercher en la compréhension et vous n'aurez pas besoin d'allumer des feux étrangers, ni d'inutiles astuces du métier. Si seulement tu entraperçois un peu de ce qu'il a fait sur ce bois.

J'aime bien ceci, si nous regardons Abraham, Abraham amena Isaac son fils sur cette montagne, son fils unique qu'il avait, je pense que le St Esprit a voulu nous parler de quelque chose ici et ce fils n'a pas résisté mais il s'est offert et lorsque ce père se rend à la volonté de Dieu et prend le couteau pour sacrifié son fils, son bras est arrêter, un ange lui dit que Dieu à pourvu un agneau.

Arrivé à ce point là, beaucoup de chrétiens se disent : Dieu a donné une belle fin à cette histoire, mais ce n'est pas la fin, mais juste un intermède. Car des centaines d'années après, Dieu le Père met la main sur son Fils unique qu'il aime et avec le couteau qui était dans la main d'Abraham, il sacrifie son Fils unique, avec toute la puissance de sa colère. Comprenez vous maintenant pourquoi ce petit évangile que vous prêchez n'a aucune puissance ? Parce que ce n'est pas l'Évangile !!! Retournez à l'Évangile, passez vos vies sur les genoux, n'écoutez plus les hommes, mais plutôt étudiez la croix.

 

Revivakiste Frédéric Klumpp

Partager cet article

Commenter cet article