Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Promise Keepers

24 Juin 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Promise Keepers

"Promise Keepers" signifie en français : "Les Gardiens de la Promesse." Dans toute la traduction française de cet article, nous conserverons l'appellation anglaise de "Promise Keepers," souvent présentée sous son sigle PK.

Promise Keepers est une nouvelle organisation chrétienne qui regroupe exclusivement des hommes. Elle est très dynamique et en pleine croissance. Ce mouvement est surtout connu pour ses rassemblements de masse dans les stades. Ces rassemblements ont attiré des milliers d'hommes au cours de ces dernières années. Le thème central de cette organisation, d'où elle tire son nom, est une cérémonie d'initiation, au cours de laquelle les participants prêtent serment de garder sept promesses, avec l'aide des autres hommes de l'organisation.

Cet article présente, à l'intention des Chrétiens, une évaluation des promesses que les PK s'engagent par serment à respecter, au cours de leur initiation dans l'organisation. Dans ces temps difficiles de confusion spirituelle, nous devons être très prudents en ce qui concerne les directions dans lesquelles certains responsables veulent nous engager. Les Chrétiens sages savent que les noms célèbres et les grandes organisations ne garantissent aucunement que la direction qu'ils indiquent soit la bonne. Christ nous a prévenus : "Plusieurs faux prophètes s'élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens" (Matthieu 24:11).Faut-il prêter serment ?

La Parole de Dieu nous enseigne beaucoup de choses en ce qui concerne les serments et les promesses. Elle nous met souvent en garde à ce sujet. Voici ce que Christ dit :

"Vous avez encore appris qu'il a été dit aux anciens : Tu ne te parjureras point, mais tu t'acquitteras envers le Seigneur de ce que tu as déclaré par serment. Mais moi, je vous dis de ne jurer aucunement, ni par le ciel, parce que c'est le trône de Dieu ; ni par la terre, parce que c'est son marchepied ; ni par Jérusalem, parce que c'est la ville du grand roi. Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux rendre blanc ou noir un seul cheveu. Que votre parole soit oui, oui, non, non ; ce qu'on y ajoute vient du malin" (Matthieu 5:33-37).

Le Livre des Proverbes nous parle aussi de certains serments hâtifs :

"Si tu es enlacé par les paroles de ta bouche, si tu es pris par les paroles de ta bouche, fais donc ceci, mon fils, dégage-toi…" (Proverbes 6:2-3).Le serment des Promise Keepers.

Ces promesses sont-elles sans danger ? Se peut-il qu'elles représentent un piège ? On promet à ces hommes la force, des relations solides et la victoire. Mais ne lie-t-on pas des hommes dans une situation où ils vont se retrouver dans le compromis et la désobéissance envers Dieu ? Voici la liste de ces promesses :

  1.  

  2. Un PK s'engage à honorer Jésus-Christ, par la louange, la prière, et l'obéissance à la Parole de Dieu, dans la puissance du Saint-Esprit.
  3.  

  4. Un PK s'engage à développer des relations indispensables avec un certain nombre d'autres hommes, car il sait qu'il a besoin que ses frères l'aident à garder ses promesses.
  5.  

  6. Un PK s'engage à se garder pur dans les domaines spirituel, moral, éthique et sexuel.
  7.  

  8. Un PK s'engage à bâtir un foyer et une famille solides, fondées sur l'amour, la protection de son foyer, et l'acceptation des valeurs bibliques.
  9.  

  10. Un PK s'engage à soutenir la mission de son église, en honorant son pasteur et en priant pour lui, et en donnant activement de son temps et de ses ressources.
  11.  

  12. Un PK s'engage à dépasser toutes les barrières de races ou de dénominations, afin de démontrer la puissance de l'unité biblique.
  13.  

  14. Un PK s'engage à influencer le monde en obéissant aux Grands Commandements de Marc 12:30-31, et à la Grande Commission de Matthieu 28:19-20.

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Et : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là" (Marc 12:30-31).

"Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28:19-20).Que peut-on lire entre les lignes ?

Un Chrétien peut-il s'engager dans un tel pacte ? Nous devons être certainement très prudent avant de poser notre signature en bas d'une page. Personne ne se contente normalement d'un examen superficiel d'un contrat, lorsqu'il s'agit par exemple de l'achat d'une voiture ou d'une maison, ou de l'acquisition d'une carte de crédit. Les questions spirituelles exigent qu'on les considère encore plus attentivement. Qui accepterait de se laisser escroquer ?

Pour commencer, aucun Chrétien ne peut apparemment trouver de problème dans les promesses 1, 3, 4 ou 7. Normalement, et heureusement, aucun Chrétien ne trouverait d'objection à respecter de tels engagements, si on les considère dans leur sens littéral. Mais il faut savoir si les rédacteurs de ce pacte n'avaient pas quelques arrière-pensées. Pour illustrer ce que je veux dire, rappelez-vous, dans le Livre des Actes, au chapitre 16, versets 16-18, cette femme qui avait un esprit de divination, et qui suivait Paul et Barnabas en proclamant : "Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très Haut, et ils vous annoncent la voie du salut." Ses paroles étaient vraies. Cependant, Paul et Barnabas ne l'ont pas invitée à les accompagner dans leur tournée. Au contraire, Paul l'a délivrée d'un mauvais esprit. Un mauvais esprit peut inspirer des paroles justes. Paul ne voulait en aucun cas être associé à cette femme.

Les promesses que doivent tenir les Promise Keepers vont les placer devant des choix délicats. Si un Chrétien s'engage à respecter ces sept promesses, laquelle devra-t-il rompre, quand il s'apercevra que certaines de ces promesses l'enferment dans des contradictions ?Faut-il obéir à la Parole de Dieu, ou dépasser les barrières entre dénominations ?

Nous devons étudier de plus près les implications pratiques de toutes ces promesses. Si nous devons obéir à la Parole de Dieu (promesse 1), se peut-il que nous soyons obligés de garder certaines barrières intactes, vis-à-vis de dénominations qui n'obéissent pas à cette Parole ? Il faudrait alors désobéir à la promesse 6. Un Chrétien ne devrait pas entretenir de relations avec ceux qui prêchent un autre Evangile, ou qui ajoutent d'autres doctrines à l'Evangile, même si ces doctrines sont enveloppées dans un habillage chrétien. S'il faut choisir entre l'unité et la vérité, un Chrétien doit choisir la vérité. Un PK Chrétien serait donc obligé de rompre l'une de ses promesses. Ou alors il est obligé d'avaler une couleuvre. Il n'est plus un "Gardien de la Promesse," mais un "Briseur de la Promesse" !Faut-il se garder pur dans le domaine spirituel, ou soutenir une mauvaise église ?

Comment un Chrétien peut-il se conserver pur, comme l'exige la promesse 3, s'il doit en même temps soutenir une fausse église chrétienne, ou un pasteur qui enseigne des mensonges, comme l'exige la promesse 5 ? Si un Chrétien veut consacrer à nouveau sa vie au Seigneur, pour se garder spirituellement pur, il se peut qu'il ait à se séparer de son église ou de son pasteur, si ceux-ci sont dans l'erreur. Quelle promesse le PK devra-t-il rompre cette fois ? Un Chrétien fait une grave erreur lorsqu'il consacre son temps et ses ressources pour défendre une mauvaise église, comme la promesse 5 l'exige.Faut-il obéir à la Grande Commission, ou tolérer des religions mortes ?

Dans ce cas, le mouvement des Promise Keepers dit ce qu'il faut faire en pratique. Considérez le dilemme d'un Chrétien qui se trouverait dans la situation suivante :

Un vrai Chrétien est invité à une réunion de masse des PK. Il a déjà décidé (comme il doit le faire) d'obéir à la Grande Commission de Christ, et qui correspond à la promesse 7 :

"Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28:19-20).

Ce Chrétien veut témoigner à des âmes perdues et leur dire qu'il connaît Christ d'une manière personnelle, et pas seulement à la suite d'une simple acceptation intellectuelle du Seigneur. Ce Chrétien est passé par la repentance. Le Seigneur lui a pardonné ses péchés et l'a transformé. Il se peut que ce Chrétien ait été élevé dans une certaine connaissance religieuse de Christ et de la Bible, et qu'il ait fréquenté une église ou une autre. Mais cela ne lui a pas apporté grand-chose. Un jour, il a su ce que signifiait cette parole de Jésus : "Il faut que vous naissiez de nouveau" (Jean 3:7). Un ami ou un collègue lui a annoncé l'Evangile, parce qu'il avait lui-même connu la grâce salvatrice de Dieu. Il a cru au message de l'Evangile. À présent qu'il est Chrétien, son cœur brûle du désir de conduire des pécheurs au Seigneur Jésus-Christ, et à la merveilleuse réalité de la nouvelle naissance.

Cependant, ce Chrétien désireux de témoigner en est empêché, car on lui dit, dans son rassemblement PK : "Ne le fais pas !" Ce Chrétien s'aperçoit alors qu'il se trouve engagé par inadvertance dans une organisation dont les responsables, qui se proclament pourtant nés de nouveau, lui disent : "Tu ne dois pas partager ta foi ici ! Ferme ta bouche !" En effet, la promesse 6 exige en fait que les Chrétiens PK ne doivent pas parler entre eux de la voie du salut. Selon cette promesse, chaque PK doit accepter celui qui est assis à côté de lui dans le stade comme son frère spirituel, même si cet homme est lié dans une fausse religion ou une religion morte.

Par exemple, au cours d'une réunion de masse des PK qui s'est tenue en 1996 à Syracuse, dans l'état de New York, Bill McCartney, responsable national des PK, n'a presque pas mentionné Christ dans son discours, devant près de 28.000 hommes. Son message n'a été qu'une vague exhortation à aimer Dieu et son prochain, sans aucune explication claire des principes essentiels de la doctrine du salut :

"Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous" (1 Timothée 2:5-6).

"Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés" (Actes 4:12).

"Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" (Jean 14:6).

Au lieu de cela, McCartney a consacré la plus grande partie de son discours à raconter de bonnes histoires de football américain, et à encourager les participants à améliorer leurs relations avec leurs épouses et leurs amis. Même dans les dernières minutes de son discours plein de piquant, McCartney n'a fait aucun appel pour que des âmes perdues se tournent vers Christ pour leur salut. Il a constamment parlé de Dieu en l'appelant "Notre Père." Comment pouvait-il savoir si ces 28.000 personnes qu'il ne connaissait pas avaient vraiment Dieu pour Père ? Dans Jean 8:44, Jésus Lui-même dit que les hommes peuvent avoir le diable pour père. Il est honteux de voir que McCartney n'a même pas pensé qu'il puisse y avoir dans cet auditorium un seul homme qui ait besoin d'être sauvé ! Au contraire, le point sur lequel McCartney a le plus insisté a été une exhortation à assister au rassemblement de masse qui devait se tenir à Washington en 1997. Il a fait croire à tout le monde que tout le monde était en réalité sauvé !

Puis James Ryle a pris la parole. Ryle est le propre pasteur de Bill McCartney, et membre du Comité Directeur des PK. Son discours a été encore plus dangereux que l'Evangile social prêché par McCartney. Contrairement à McCartney, Ryle a bien parlé de Christ, mais d'une manière qui ne correspondait pas du tout à la vérité de la Bible. Parlant de l'œuvre de Christ, il a proclamé :

"Savez-vous pourquoi c'est si facile d'être sauvé ? Je n'ai même pas besoin de vous dire que vous pouvez être sauvés ! Vous avez déjà été sauvés ! Pourquoi ne l'acceptez-vous pas ? (Tout le monde applaudit et crie de joie). Je vous demande de taper sur l'épaule du gars qui est à côté de vous, et de lui dire : "Hé, il parle de toi !" (La foule le fait).

L'enseignement de Ryle ne résiste pas à une présentation saine de la doctrine biblique du salut. Un seul verset ne suffirait pas pour réfuter la présomption de Ryle, mais ces paroles de Christ permettent sans doute de bien régler le problème :

"Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera" (Matthieu 16:25).

"Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé" (Matthieu 24:13).

"Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui" (Jean 3:36).

"Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux" (Matthieu 7:21).

Ecoutez-moi, frères Chrétiens : Le Seigneur ne veut pas que vous fassiez une promesse qui vous lie dans le compromis ! Comment pouvez-vous être un homme intègre et tolérer en même temps les fausses croyances des autres PK, alors que votre cœur brûle de leur partager un Evangile qui les libèrera ? Dans notre société, la tolérance n'a pas produit de bons résultats. Grâce au libéralisme ambiant, nous voyons se développer partout la rébellion et la violence. Allons-nous laisser à présent ces libéraux établir leurs forteresses dans le dernier bastion de la vérité sur cette terre, c'est-à-dire la véritable Eglise de Jésus-Christ ? Refusons que l'Eglise aille plus loin dans l'acceptation impie du péché, de l'esprit du monde et des fausses doctrines. Elle est déjà allée trop loin dans ces domaines !

Ne nous laissons pas enfermer dans une organisation para religieuse qui veut nous faire promettre de compromettre la saine doctrine biblique !En plein compromis avec le Catholicisme.

Les PK disent partout que les Catholiques sont invités, en tant que frères en Christ, à faire partie de leur organisation. Bill McCartney, responsable des PK, répète que les PK ne doivent pas s'occuper de savoir si les autres sont Catholiques ou non. Jack Hayford est l'auteur du texte des sept promesses des PK. Il a écrit par ailleurs dans ce texte, à la page 19 : "Notre adoration est centrée autour de la table du Seigneur. Qu'on l'appelle Communion, Eucharistie, Messe, ou Sainte Cène, nous sommes tous appelés à participer à ce moment central de l'adoration chrétienne." Il n'est pas possible de mettre tous ces rites sur le même plan ! Les rites catholiques sont blasphématoires. En outre, un Catholique membre des PK est lié par une liturgie morte. Contrairement aux ordres de Christ, il continue à appeler son prêtre "Mon Père." Il croit qu'il est né de nouveau quand on l'a baptisé alors qu'il était un nourrisson. Il prie Marie, qu'il appelle la Reine du Ciel et la Mère de Dieu, pour obtenir la grâce et le pardon du Seigneur. Il achète des livres de messe, brûle des cierges, et prie pour le salut des morts. Il croit qu'il ira au Purgatoire pour finir d'y expier ses péchés. Son Pape a autant d'autorité pour lui que la Bible en a pour les vrais Chrétiens. Toutes ces croyances sont tragiquement dans l'erreur.

Il est certain que nous aimons les Catholiques. Il faut les aimer, pour qu'ils puissent être sauvés. Ils ont besoin d'être aimés pour qu'ils puissent entrer dans le Royaume de Dieu, grâce à la vérité de l'Evangile, telle qu'elle est présentée dans la Bible. Mais aucun PK ne peut annoncer l'Evangile à un Catholique, parce que les PK ont juré de considérer le catholicisme comme une dénomination chrétienne acceptable. On ne permet aucune évangélisation entre PK. Si un PK commence à évangéliser un autre PK, il se place en situation difficile. Les PK préfèrent sceller le sort des Catholiques, en les enfermant dans leur perdition.

Par conséquent, il est impossible à un PK de respecter en même temps les promesses 6 et 7. Il n'est pas étonnant que le Seigneur nous ait recommandé de ne jamais faire de serment, mais de nous contenter de dire oui ou non.

Le prêtre catholique Christian Van Leifde a effectué une étude du mouvement des Promise Keepers, intitulée "Promise Keepers, Catholics and Mormons… Together" (Les Promise Keepers, les Catholiques et les Mormons… ensemble), Bobgan et Bobgan, 1995. Voici un extrait de son étude, qui nous montre comment les Catholiques et les membres d'autres dénominations non chrétiennes se sentent bien intégrés au milieu des PK :

"Aucune des doctrines des PK ne doit causer d'inquiétude à l'Eglise Catholique. Les PK insistent très fortement sur la nécessité pour chacun de rester dans son église, congrégation ou paroisse, pour y devenir un laïc actif… Les PK ne font aucune tentative de prosélytisme. Ils n'essayent pas d'attirer les hommes d'une église dans une autre église."Que faire quand on a signé un mauvais contrat ?

Les promesses des PK sont contradictoires parce qu'elles ne sont pas toutes bibliques. L'initiation dans le mouvement des PK revient à signer un mauvais contrat, qui n'est pas biblique. J'ai un jour fait des démarches pour acheter une maison. Mon avocat m'a informé que mon vendeur ne pouvait pas me présenter un contrat parfaitement légal et en règle. Il me dit que si je voulais conclure cette affaire, il ne me représenterait plus. Je rompis immédiatement les négociations, et je me retirai avec mon avocat. Il n'a pas fallu longtemps pour me convaincre. Qui n'aurait pas agi de même ?

De même, un homme Chrétien devrait rompre son contrat avec le mouvement des PK. C'est un contrat illégal. Ce ne sont pas les dirigeant des PK qui vont le changer.

Certains peuvent se demander s'ils ne pourraient pas quand même assister aux manifestations de masse, simplement pour l'excitation, les encouragements ou la communion qu'ils peuvent y trouver, pourvu qu'ils ne fassent aucun serment. Mais, au beau milieu de la manifestation, il faut prêter serment. Si la partie essentielle d'une manifestation ou d'un mouvement n'est pas en accord avec la Bible, comment un Chrétien intègre peut-il accepter d'y participer ? Comment peut-il y consacrer son temps, ses efforts et son argent, même un tant soit peu ?Quelques problèmes supplémentaires.

Le caractère défectueux du serment prononcé par les PK doit alerter notre esprit, et nous faire penser qu'il peut exister dans ce mouvement d'autres erreurs. En fait, il existe effectivement d'autres erreurs, dont voici un bref exposé :

  •  

  • La Bible ne mentionne aucun exemple d'une organisation semblable à celle des PK. L'existence même d'une telle organisation sape la foi des Chrétiens, car le Seigneur a prévu que ce sont les églises locales qui pourvoient aux besoins de Ses brebis. L'Eglise doit faire confiance à ce passage d'Ephésiens 4:11-12 : "Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ."
  •  

  • Une organisation entièrement masculine est une source de division. Certes, il est bon de rapprocher les hommes de différentes races. Mais que fait-on de Galates 3:28 : "Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ."
  •  

  • Certaines doctrines des PK présentent un mélange impie de Nouvel Age, de psychologie jungienne, et d'images tirées de la Bible. Par exemple, le livre de Robert Hicks, "The Masculine Journey" (Le voyage masculin) se vend comme des petits pains dans les conventions des PK. Hicks y écrit ceci, à la page 51 : "Dieu nous appelle à L'adorer comme des hommes pourvus d'un phallus." Il y soutient aussi que les hommes devraient célébrer la perte de leur virginité ! "Je suis sûr que beaucoup me reprocheraient vertement de vouloir célébrer une expérience qui constitue un péché… Mais au lieu de bondir sur un jeune qui vient de faire une première expérience avec la drogue ou le sexe, nous devrions considérer cet acte comme un moment propice à recevoir un enseignement, et comme un rite de passage" (page 177). Il a rédigé également un livre d'exercices pratiques, qui est aussi vendu dans les conventions des PK. Dans ce livre, il demande aux hommes de se raconter mutuellement les rites d'initiation phallique auxquels ils ont pu participer. Hicks n'est pas le seul à avoir ce point de vue perverti. Le psychologue soi-disant chrétien Jack Hayford, dans un discours fait en 1994 au cours d'une convention PK à Anaheim, en Californie, a expliqué quelles étaient les trois raisons de la circoncision dans l'Ancien Testament : 1) Dieu voulait toucher l'identité des hommes dans ce qu'ils ont de plus masculin. 2) Dieu voulait toucher les hommes dans leurs parties les plus secrètes et les plus personnelles. 3) Dieu voulait toucher la partie créatrice des hommes.
  •  

  • James Ryle, pasteur et mentor du dirigeant des PK, Bill McCartney, fait aussi partie du Comité Directeur des PK. Ryle est une sorte de "bombardier fou" qui a prophétisé certaines choses horribles, comme une guerre civile entre Chrétiens à propos du mouvement de Toronto et de la folie du "Saint Rire." C'est aussi lui qui a affirmé que les Beatles (oui, le groupe de rock !) ont été appelés et oints par Dieu pour lancer un réveil mondial, mais qu'ils se sont détournés de Dieu.
  •  

  • McCartney n'a pas une vision biblique de l'amour, qui est le commandement principal de la Bible. Comme Ryle, il parle souvent de la "Grande Armée de Dieu," et applique la même tactique : "Venez avec nous, sinon la condamnation vous attend !" Au cours de la convention des PK de Detroit, en 1995, il a dit :

"Nous sommes en train de rassembler une grande armée. Celle des hommes chrétiens de ce pays. Cependant, nos dirigeants, notre clergé, ne portent pas l'uniforme ! Notre clergé est divisé ! Maintenant, écoutez-moi, les hommes ! Notre convention tombe le jour de la Saint Valentin. Je crois que nous allons avoir un autre massacre de la Saint Valentin ! Le Dieu Tout-Puissant va déchirer le cœur de nos dirigeants ! Je crois qu'Il se prépare à les conduire dans l'unité. Un seul groupe de dirigeants unis ! Il faut que nos dirigeants soient unis ! Nous voulons un seul groupe de dirigeants unis !"

Pasteurs, aimeriez-vous recevoir vos ordres de marche du Capitaine McCartney ? On ne peut certainement reprocher à aucun pasteur d'avoir répondu à l'appel de Dieu, de travailler pour la Parole de Dieu, et de consacrer sa vie au service du Corps de Christ ! Le Capitaine McCartney n'est pas qualifié pour occuper une place de responsable ou d'ancien dans l'Eglise, selon 1 Timothée 3:6 : "Il ne faut pas qu'il soit un nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable." Le fait d'utiliser l'image du massacre de la Saint Valentin n'était certainement pas inspiré du Saint-Esprit. (NdE : Il s'est apparemment passé un massacre le jour de la Saint Valentin aux Etats-Unis. Il ne s'agit pas d'une allusion à la fête des amoureux ! McCartney veut dire que Dieu va "massacrer" les pasteurs récalcitrants.)

Contrairement à la vision apparemment plus élevée de McCartney, la vision du Seigneur, celle de la Bible, ne demande pas aux Chrétiens d'agir sans se soucier des anciens de l'église locale. Dans Actes 15, par exemple, les apôtres eux-mêmes s'en sont remis au jugement de toute l'église de Jérusalem. Mais ce jugement s'est exprimé par la bouche du berger de cette église, l'apôtre Jacques. Paul et Barnabas, arrivés récemment d'Antioche, n'ont certainement pas voulu passer par-dessus les anciens de l'église de Jérusalem. À Jérusalem, ils étaient hors des limites de l'autorité que leur avait conférée le Seigneur à Antioche. L'église locale est dirigée par des anciens locaux. C'est ainsi que Dieu l'a prévu, dans Son souci de garantir la sécurité du troupeau. De cette manière, si un ancien s'égare, les dommages sont limités au niveau local.

En conclusion.

Cet article expose un certain nombre de problèmes très graves concernant le Mouvement des Promise Keepers. Ces paroles du Livre des Proverbes constituent un avertissement sérieux : "Si tu es enlacé par les paroles de ta bouche, si tu es pris par les paroles de ta bouche, fais donc ceci, mon fils, dégage-toi…" (Proverbes 6:2-3). Personne ne veut être enlacé ni pris. Ce passage des Proverbes nous demande de nous tenir à l'écart du serment des PK, qui est, du moins en partie, anti-biblique, et rempli de contradictions. Nous avons également soulevé un certain nombre d'autres problèmes concernant ce mouvement dans son ensemble.

Nous devons certainement prier pour que les hommes ne soient pas attirés par des personnalités célèbres ni par la masse des adhérents d'un mouvement, au point d'accepter des compromis dangereux avec des fausses religions et des pratiques psychotechniques mondaines et perverties, et d'adhérer à une vision non biblique et incontrôlable. Il est écrit dans le Psaume 18:31 : "Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l'Eternel est éprouvée." Le Seigneur nous a déjà donné dans Sa Sainte Parole tout ce dont nous avons besoin. N'essayons pas d'y ajouter les petits suppléments que nous pourrions imaginer !PS de l'éditeur :

Dans un excellent article de fond sur les Promise Keepers, publié par "The Christian Conscience," Box 17346, Des Moines, IA 50317, USA, Lynn et Sarah Leslie signalent un article du "Dallas/Fort Worth Heritage de juin 1995, intitulé "Promise Keepers : Growth and Caution" (Les PK, croissance et dangers).

L'auteur de cet article, Chris Corbett, révèle la relation étroite qui existe entre le Mouvement des Promise Keepers et le Mouvement Vineyard. Bill McCartney, fondateur des PK, appartient à une église Vineyard, tout comme Randy Phillips, Président des PK, et James Ryle, membre du Comité Directeur des PK. Ryle est en outre le propre pasteur de McCartney et de Phillips.

Corbett souligne que le Mouvement Vineyard est très controversé au sein du pentecôtisme. Parmi les détracteurs importants de ce mouvement figure en particulier David Wilkerson. C'est au sein de Vineyard qu'a débuté le phénomène de Toronto, avec toutes ses manifestations bien connues à présent, et ses prolongements dans le "réveil" de Pensacola.

Le Mouvement Vineyard a été fondé par John Wimber, qui enseignait les doctrines hérétiques de la Pluie de l'Arrière Saison. Tous ceux qui sont impliqués dans les PK feraient bien d'étudier soigneusement les doctrines du Mouvement Vineyard, afin de discerner leur influence sur les PK.

Ces doctrines sont elles-mêmes fortement influencées par les idées gnostiques, une antique hérésie qui a toujours essayé de s'introduire dans l'Eglise. L'idée essentielle du gnosticisme est que les hommes peuvent devenir des dieux, en recevant des révélations supérieures et en passant par une initiation progressive, sous la conduite de Maîtres éclairés.

Parmi les nombreux responsables chrétiens actuels qui défendent tout ou partie de ces idées figurent en particulier Kenneth Copeland, John Wimber, Francis Frangipane, Rick Joyner, Earl Paulk, Paul Cain, et Pat Robertson. On peut y ajouter Howard Rodney-Browne, l'initiateur du "Saint Rire," et James Ryle, des Promise Keepers.

 

Article traduit par Henri Viaud-Murat, publié autrefois sur le site Internet paroledevie.org (site fermé depuis Août 2007).

Cet article fait le point sur ce mouvement exclusivement masculin, en développement très rapide. Il démontre que les sept promesses que les hommes de ce mouvement doivent jurer de tenir sont contradictoires, parce qu'elles ne sont pas toutes bibliques. Ce mouvement est en outre pleinement ouvert à l'oecuménisme, non seulement avec les Catholiques, mais aussi avec les Mormons. Il est aussi étroitement associé au Mouvement Vineyard. La conclusion est simple : 'Membres des Promise Keepers, hâtez-vous de rompre votre promesse d'adhésion à ce mouvement!'

 

Source  http://www.latrompette.net

Partager cet article

Commenter cet article