Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Le majordome

14 Décembre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #A Méditer

Il y a bien longtemps, un homme possédait un grand manoir. Toute la ville l'appelait seigneur. Il avait un majordome, qui contrôlait tout le personnel. Le manoir était entretenu d'une façon que l'on y trouvait aucune poussières, aucune saletés, tout était propres, évidement ce maître de maison avait des femmes de chambres, des lavandières, des femmes de ménages, et le majordome.

Alors qu'il était obliger de partir, le maître de maison appela son majordome et lui donna la direction du manoir, et puis il insista sur ce fait : Lorsque mes amis viendrons sert les de la même façon que tu me sert, accueille les chaleureusement et tu mettra tout en oeuvres pour qu'ils se sentent bien. Sur ces dernières recommandations, le maître parti pour son voyage.

Or, quelques temps après, quelques amis du maître du manoir arriva pour passer quelque jours chez leur ami. Comme il était convenu, le majordome les accueillis chaleureusement et se mettait au service de ces messieurs. Et le temps passait, les amis du maître du manoir avait pris l'habitude de venir chaque semaine, puis ils restèrent au manoir, ils y organisaient toutes sortes de débauches, des jeux d'argent, des orgies, ils mangeaient et buvaient sans compter, des prostitués était élevés au rang de maîtresse de maison, et le pauvre majordome ne savait plus quoi faire. Jour et nuit c'était les gens qui rentraient et sortaient, et puis les amis du maître invitèrent leurs propres amis, qui eux à leur tour invitaient leur amis. C'est ainsi qu'au final, il y avait plein de gens le divertissement étais de mise, la frivolité, l"immoralité, était devenu telle que cela se répandait dans toute la ville.

Un jour la majordome reçu un courrier de son maître qui lui annonçait qu'il ne rentrerais pas avant bien longtemps. Alors le manoir s'était rendu comme un lieu de débauche.

Tout le manoir était devenu sale, les pièces était dans un état déplorables, les chambres était le théâtre de beaucoup de débauches, on y trouvait des adultères, de l'homosexualité, d"échanges, et toutes sortes d"abominations. Et le majordome était devenu si triste qu'il ne prenais plus plaisir à servir les amis de son maître.

Alors pendant plusieurs jour, il se retira dans une pièce isolé du reste du manoir, et il se mis à réfléchir. Un beau matin, il sorti de sa pièce, rassemblant le personnel du manoir, il donna l'ordre de mettre toute le monde dehors, c'est avec un grand coup de balai qu'il mis tout le monde dehors. Puis les jours qui suivirent le personnel et lui même remis en ordre le manoir. C'est alors que le soir venu, son maître revenais de son voyage, qu'elle fut la surprise du majordome,lui qui croyait que son maître ne reviendrais pas avant longtemps. Et le maître du manoir constata que tout étais en ordre. Alors il pris une décision, rassemblant tout son personnel, il leur donna le titre de gens d'honneur. Le majordome et le personnel devinrent des personnes avec un titre honorifique.

Cette histoire bien entendu, m'a beaucoup travailler ces jours-ci, mais il me semble important de dire aujourd'hui, aux pasteurs, prophètes, apôtre, quel que soit son ministère, de revoir leur assemblées, de voir ce qu'il ne va pas, et de mettre dehors tout ceux qui prêche l'évangile pour de l'argent, de mettre dehors tout ceux qui se disent exorciste, de mettre dehors tout ce qui pratiquent le mesmérisme, de mettre dehors tout ce qui ne concorde pas avec la Parole de Dieu, de mettre dehors les fabulateurs, les manipulateurs, les menteurs, les faux docteurs, les faux prophètes, les faux apôtres, les faux évangélistes, les faux pasteurs, de prendre du temps dans la prière, et de faire le point sur ce qu'il ne va pas, car notre Maître à tous est à la porte, il revient bientôt, nous ne savons pas quand, mais les églises sont elles prête pour son retour ?

Prenons exemple sur ce majordome, et balayons les ordures qui pollue les églises, nettoyons les saletés qui nous ont laissés, mettons les dehors, comme les poubelles. n'ayez aucune crainte de ces faux ministères, balayés vos assemblées avant qu'il ne soit trop tard. préparez vous au retour de notre glorieux Seigneur et Maître de nos vies Jésus Christ.

Que celui qui à des oreilles pour entendrent, entendent.

 

Sentinelle80

Partager cet article

Commenter cet article