Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

La prospérité selon Dieu

7 Septembre 2017 , Rédigé par Frédéric Klumpp. Publié dans #Enseignements

Bienheureux est l'homme qui ne vit point selon le conseil des méchants, et qui ne s'arrête point dans la voie des pécheurs, et qui ne s'assied point au banc des moqueurs ; Mais qui prend plaisir en la Loi de l'Éternel, et qui médite jour et nuit en sa Loi.
Car il sera comme un arbre planté près des ruisseaux d'eaux, qui rend son fruit en sa saison, et duquel le feuillage ne se flétrit point ; et [ainsi] tout ce qu'il fera prospérera.

Dans son premier chapitre des Psaumes, David nous donne une description très intéressante concernant l'homme qui voudrait vivre avec Dieu
Prenons le temps de comprendre d'un peu plus près ce texte.

Ce texte commence avec une affirmation "bienheureux", le mot bienheureux signifie que l'homme est très heureux, qu'il jouit d'un bonheur complet.
Bienheureux l'homme qui ne vit pas selon le conseil des méchants.
David établi un contraste entre deux seuls types de personnes que Dieu distingue.
Les premiers, hommes de bien, qui sont caractérisés par la droiture, l'amour, l'obéissance à la Parole de Dieu et le plus important la séparation d'avec le monde.
Et les deuxièmes, les impies, qui représentent les voies et les conseils du monde, qui ne se fondent pas sur la Parole de Dieu et qui, par conséquent ne font pas partie de l'assemblée du peuple de Dieu 

Nous avons tous des amis qui ne sont pas forcements croyants, il y a même des gens de notre propre famille qui ne le sont pas. 
Maintenant si vous prêtez l'oreille à leur discours, à leur propos, vous allez y découvrir qu'ils connaissent tout, quelques soit ton problème ils ont la solution, eux-mêmes t'explique comment tu dois faire, ils ont toujours de bons conseils. Mais, quels sont ces conseils ? Nous avons un livre qui s'appelle la Bible, en elle nous trouvons toutes les solutions car elle est la Parole de Dieu. Ces gens sont bien attentionnés, il n'y a pas de doute, mais leurs conseils vous pousseront dans le mauvais chemin, et vous ferez de mauvais choix. Généralement, ce sont des personnes très imbu de leur personne, souvent ce sont eux qui critiquent, jugent, racontent n'importe quoi, ils te conseil dans toutes choses, savent tout, et en réalité ne savent rien.

Vous savez tous que Dieu reconnaît et béni les justes, mais les pécheurs n'hériteront pas le royaume de Dieu : Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le Royaume de Dieu ?1Co 6/9. Ils périront tous selon le V 6 : Car l'Éternel connaît la voie des justes ; mais la voie des méchants périra. 
Cette séparation entre ses deux types de personnes se vérifie tout au long de l'histoire de la rédemption et ceci jusqu'à l'éternité.

Il faut comprendre que le premier verset des Psaumes, met l'accent sur la distinction entre les justes et les méchants.
Les vrais croyants peuvent se distinguer par ce qu'ils ne font pas, les endroits et les gens qu'ils ne fréquentent pas. 
Aucun pécheur ne peut connaître la bénédiction de Dieu sans abandonner toutes ces choses qui sont nuisibles ou destructrices. 

A tous ceux que Dieu bénit, non seulement abandonne le mal, mais édifient leur vie sur la Paroles de Dieu. Ils s'efforcent d'obéir à la volonté de Dieu avec un cœur sincère et qui trouve leur plaisir dans les voies et les commandements de Dieu où les méchants périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité : Et en toute séduction d'iniquité, dans ceux qui périssent ; parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité, pour être sauvés. 2Th 2/10.
En outre pour les croyants, leurs actions sont motivées par un esprit et des émotions marqués par la rédemption. Ils sont saisis par la vérité de Dieu telle qu'on la découvre dans sa Parole.

Le verset deux nous dit ceci : Mais qui prend plaisir en la Loi de l'Éternel, et qui médite jour et nuit en sa Loi.

Les croyants qui s'efforcent de vivre sous la bénédiction de Dieu, méditent sa Parole et ce afin qu'elle façonne leur pensée, leurs attitudes et leurs actions.
En lisant les paroles des Écritures, ils réfléchissent et les comparent avec d'autres passages des Écritures. 
Cette méditation de la Parole de Dieu permet de se positionner par des questions telle que : L'Esprit de Dieu est il en train d'appliquer ce verset à ma vie ? A ma situation actuelle ? Y a-t-il ici une promesse que je peux revendiquer ? Ce passage me révèle t-il un péché particulier que je dois m'efforcer d'éviter ? Dieu me donne t-il un ordre auquel je dois obéir ? Mon esprit est il en harmonie avec ce que dit le St Esprit ? Le passage présente t-il des vérités concernant Dieu, le salut, le péché, le monde ou mon obéissance personnelle sur lesquelles j'ai besoin d'être éclairé par le St Esprit.

Car il sera comme un arbre planté près des ruisseaux d'eaux, qui rend son fruit en sa saison, et duquel le feuillage ne se flétrit point ; et [ainsi] tout ce qu'il fera prospérera. Voici ce que déclare le V3, en fait, il faut comprendre que celui qui recherche fidèlement Dieu et sa Parole jouira d'une vie dans l'Esprit. 
Le courant d'eau représente souvent l'Esprit de Dieu, d'après ce que nous dit l'Évangile de Jean ch 7/38.39 : Celui qui croit en moi, selon ce que dit l'Écriture, des fleuves d'eau vive découleront de son ventre. (Or il disait cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croyaient en lui ; car le Saint-Esprit n'était pas encore [donné], parce que Jésus n'était pas encore glorifié.)
En fait, ceux que Dieu instruit et qui demeurent dans sa Parole, auront accès par l'Esprit à une source de vie intarissable. 

Nous devons comprendre que la phrase "tout ce qu'il fera prospérera" ne signifie pas que le juste ne connaîtra aucune difficulté et ne subira aucun échec, mais tout simplement que le croyant fidèle est à même de connaître la volonté et la bénédiction de Dieu.
Mais allons encore plus loin, pour cette prospérité, je ne parlerai pas de celle que l'on nous annonce dans les courants évangéliques, je ne vais pas m'engager dans cette direction, mais nous allons nous dirigés dans la direction du 3 livre de Jean ch 1/2 : Bien-aimé, je souhaite que tu prospères en toutes choses, et que tu sois en santé, comme ton âme est en prospérité. Je sais par avance que beaucoup vont grincer des dents, mais la Bible est la Bible.
Il faut savoir que Dieu désire que les croyants soient en bonne santé et que nos vies soient accompagnées de ses bénédictions. Il veut que nous prospérions en toutes choses. Mais qu'est ce que cela veut dire au juste ? Tout simplement, il veut que notre travail, nos plans, nos projets, notre ministère et la disposition de cœur de nos familles soient conformes à sa volonté et à sa direction.

Ainsi, les bénédictions de Dieu au moyen de la rédemption de Christ ont pour but de répondre aux besoins physiques et spirituels de l'homme.
En ce qui concerne la prospérité physique et spirituelle, voici ce que déclare les Saintes Écritures.

Le mot traduit par prospère en grec "euodoo" signifie littéralement faire bon voyage, être guidé sur un chemin sans encombre, et selon cette signification, la prière  principal de Jean est que le croyant suivent la voie du salut, qu'ils persévèrent selon la volonté de Dieu et selon sa vérité, et jouissent de ses bénédictions.
  
Mais qui doit prospérer ? Il y a un homme de Dieu que j'apprécie particulièrement, Paul Washer qui a dit : Si dans une église seul le pasteur prospère, c'est qu'il y a un problème. Évidement, aujourd'hui beaucoup de prédicateurs sortent des textes des Écritures pour bafouer l'Évangile, et en même temps dépouilles les enfants de Dieu. Beaucoup en abuse d'une manière exagérée.
Je vais vous dire une chose importante, Dieu désire que tous ses enfants gagne suffisamment d'argent afin de pourvoir à nos besoins alimentaires et vestimentaires, ainsi qu'à ceux de notre famille, et d'être en mesure de leur offrir un toit. Dieu désire également que nous ayons suffisamment d'argent pour aider les autres et de subvenir à la cause de Christ : Vous savez aussi, vous Philippiens, qu'au commencement [de la prédication] de l'Évangile, quand je partis de Macédoine, aucune Église ne me communiqua rien en matière de donner et de recevoir, excepté vous seuls. Et même lorsque j'étais à Thessalonique, vous m'avez envoyé une fois, et même deux fois, ce dont j'avais besoin. Ce n'est pas que je recherche des présents, mais je cherche le fruit qui abonde pour votre compte.
J'ai tout reçu, et je suis dans l'abondance, et j'ai été comblé de biens en recevant d'Epaphrodite ce qui m'a été envoyé de votre part, [comme] un parfum de bonne odeur, [comme] un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable. Aussi mon Dieu suppléera selon ses richesses à tout ce dont vous aurez besoin, et [vous donnera sa] gloire en Jésus-Christ. Ph 4/15.19.

Nous savons que Dieu est capable de nous donner de quoi satisfaire à nos besoin : Et Dieu est puissant pour faire abonder toute grâce en vous, afin qu'ayant toujours tout ce qui suffit en toute chose, vous soyez abondants en toute bonne oeuvre : Selon ce qui est écrit : il a répandu, il a donné aux pauvres ; sa justice demeure éternellement.
Or celui qui fournit de la semence au semeur, veuille aussi vous donner du pain à manger, et multiplier votre semence, et augmenter les revenus de votre justice. Étant pleinement enrichis pour [exercer] une parfaite libéralité, laquelle fait que nous en rendons grâces à Dieu. Car l'administration de cette oblation n'est pas seulement suffisante pour subvenir aux nécessités des Saints, mais elle abonde aussi de telle sorte, que plusieurs ont de quoi en rendre grâces à Dieu. 2Co 9/8.12.
Et qu'il promet de nous soutenir selon sa richesse, avec gloire en Jésus Christ.

Quoique nous puissions prier pour que Dieu pourvoie à tous nos besoins matériels, il nous faut aussi reconnaître et selon l'enseignement biblique, que Dieu permet parfois que ses enfants passent par des moments difficiles.
Peut être Dieu permettra t-il que nous soyons réduits à la misère et que nous soyons dans le besoin afin de nous encourager à nous confier d'avantage en Lui et de développer notre foi, notre endurance spirituelle et notre ministère.

Ainsi qu'il est écrit : nous sommes livrés à la mort pour l'amour de toi tous les jours, et nous sommes estimés comme des brebis de la boucherie. Au contraire, en toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Car je suis assuré que ni la mort, ni la vie, ni les Anges, ni les Principautés, ni les Puissances, ni les choses présentes, ni les choses à venir, Ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature, ne nous pourra séparer de l'amour de Dieu, qu'il nous a [montré] en Jésus-Christ notre Seigneur. Rm 8/35.39

Mais nous avons ce trésor dans des vaisseaux de terre, afin que l'excellence de cette force soit de Dieu, et non pas de nous. Étant affligés à tous égards, mais non pas réduits entièrement à l'étroit ; étant en perplexité, mais non pas sans secours.
Étant persécutés, mais non pas abandonnés ; étant abattus, mais non pas perdus.
Portant toujours partout en notre corps, la mort du Seigneur Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée en notre corps.
Car nous qui vivons, nous sommes toujours livrés à la mort pour l'amour de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée en notre chair mortelle.
De sorte que la mort se déploie en nous, mais la vie en vous. 2Co 4/7.12

Mais nous rendant recommandables, en toutes choses, comme ministres de Dieu, en grande patience, en afflictions, en nécessités, en angoisses, En blessures, en prisons, en troubles, en travaux, En veilles, en jeûnes, en pureté ; par la connaissance, par un esprit patient, par la douceur, par le Saint-Esprit, par une charité sincère,
Par la parole de la vérité, par la puissance de Dieu, par les armes de justice que l'on porte à la main droite et à la main gauche. Parmi l'honneur et l'ignominie, parmi la calomnie et la bonne réputation. Comme séducteurs, et toutefois étant véritables ; comme inconnus, et toutefois étant reconnus ; comme mourants, et voici nous vivons ; comme châtiés, et toutefois non mis à mort ; Comme attristés, et toutefois toujours joyeux ; comme pauvres, et toutefois enrichissant plusieurs ; comme n'ayant rien, et toutefois possédant toutes choses. 2Co 6/4.10.

Mais de peur que je ne m'élevasse à cause de l'excellence des révélations, il m'a été mis une écharde en la chair, un ange de satan pour me souffleter, [ça été, dis-je], afin que je ne m'élevasse point. C'est pourquoi j'ai prié trois fois le Seigneur, de faire que [cet ange de satan] se retirât de moi. Mais [le Seigneur] m'a dit : ma grâce te suffit : car ma vertu manifeste sa force dans l'infirmité. Je me glorifierai donc très volontiers plutôt dans mes infirmités ; afin que la vertu de Christ habite en moi. Et à cause de cela je prends plaisir dans les infirmités, dans les injures, dans les nécessités, dans les persécutions, et dans les angoisses pour Christ : car quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.2Co 12/7.10.

En quoi vous vous réjouissez, quoique vous soyez maintenant affligés pour un peu de temps par diverses tentations, vu que cela est convenable ; Afin que l'épreuve de votre foi, beaucoup plus précieuse que l'or, qui périt, et qui toutefois est éprouvé par le feu, vous tourne à louange, à honneur, et à gloire, quand Jésus-Christ sera révélé 1Pi 1/6.7.
 
Où bien, peut être éprouverons nous un sentiment d'abandon et de solitude lorsque notre témoignage et notre service pour Christ susciterons la persécution et l'oppression du monde : Alors tournant les yeux vers ses Disciples, il leur disait : vous êtes bienheureux, vous pauvres ; car le Royaume de Dieu vous appartient.
Vous êtes bienheureux, vous qui maintenant avez faim ; car vous serez rassasiés. Vous êtes bienheureux, vous qui pleurez maintenant ; car vous serez dans la joie. Vous serez bienheureux quand les hommes vous haïront, et vous retrancheront [de leur société], et vous diront des outrages, et rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du Fils de l'homme.
Réjouissez-vous en ce jour-là, et tressaillez de joie ; car voici, votre récompense est grande au ciel ; et leurs pères en faisaient de même aux Prophètes. Lc 6/20.23.

Or rappelez dans votre mémoire les jours précédents, durant lesquels après avoir été illuminés, vous avez soutenu un grand combat de souffrances ; Ayant été d'une part exposés à la vue de tout le monde par des opprobres et des afflictions ; et de l'autre, ayant participé [aux maux] de ceux qui ont souffert de semblables indignités. Car vous avez aussi été participants de l'affliction de mes liens, et vous avez reçu avec joie l'enlèvement de vos biens ; sachant en vous-mêmes que vous avez dans les Cieux des biens meilleurs et permanents. Hb 10/32.34.

Car c'est une chose agréable à Dieu si quelqu'un à cause de la conscience qu'il a envers Dieu, endure des afflictions, souffrant injustement.
Autrement, quel honneur en aurez-vous, si recevant des soufflets pour avoir mal fait, vous le souffrez patiemment ? Mais si en faisant bien vous êtes pourtant affligés, et que vous le souffriez patiemment, voilà où Dieu prend plaisir.
Car aussi vous êtes appelés à cela ; vu même que Christ a souffert pour nous, nous laissant un modèle, afin que vous suiviez ses traces 1Pi 2/19.21.

Je connais tes œuvres, ton affliction et ta pauvreté (mais tu es riche), et le blasphème de ceux qui se disent être Juifs, et qui ne le sont point, mais [qui sont] la Synagogue de satan.
Ne crains rien des choses que tu as à souffrir. Voici, il arrivera que le Démon mettra quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés ; et vous aurez une affliction de dix jours. Sois fidèle jusques à la mort, et je te donnerai la couronne de vie. Ap 2/9.10.

Il se peut aussi que nous vivions dans la pauvreté suite à certaines situations, des circonstances nationales, ou bien naturelles, comme la guerre, la famine, la sécheresse ou bien des conditions économiques ou sociales défavorables : Et l'un d'eux, nommé Agabus, se leva, et déclara par l'Esprit, qu'une grande famine devait arriver dans tout le monde ; et, en effet, elle arriva sous Claude César. Et les disciples, chacun selon son pouvoir, déterminèrent d'envoyer [quelque chose] pour subvenir aux frères qui demeuraient en Judée. Ce qu'ils firent aussi, l'envoyant aux Anciens par les mains de Barnabas et de Saul. Ac 11/28.30.

C'est qu'au milieu de leur grande épreuve d'affliction, leur joie a été augmentée, et que leur profonde pauvreté s'est répandu en richesses par leur prompte libéralité. 2Co 8/2.
 

Car si la promptitude de la volonté précède, on est agréable selon ce qu'on a, et non point selon ce qu'on n'a pas. Or ce n'est pas afin que les autres soient soulagés, et que vous soyez foulés ; mais afin que ce soit par égalité. Que votre abondance donc supplée maintenant à leur indigence, afin que leur abondance serve aussi à votre indigence, et qu'ainsi il y ait de l'égalité. 2Co 8/12.14.

Il faut savoir que la présence, l'aide et la bénédiction de Dieu dans notre vie physique, sont liés à la prospérité de note vie spirituelle. C'est-à-dire que nous ne devons jamais oublier que la première chose à faire est de rechercher la volonté de Dieu : Mais cherchez premièrement le Royaume de Dieu, et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Mt 6/33.

Ton Règne vienne. Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Mt 6/10.

Alors j'ai dit : me voici, je viens, il est écrit de moi au commencement du Livre : que je fasse, ô Dieu ta volonté. Ayant dit auparavant : tu n'as point voulu de sacrifice, ni d'offrande, ni d'holocaustes, ni d'oblation pour le péché, et tu n'y as point pris plaisir, lesquelles choses sont [pourtant] offertes selon la Loi, alors il a dit : me voici, je viens afin de faire, ô Dieu ! Ta volonté Hb 10/7.9.

Il nous faut aussi de vivre en obéissant au St Esprit : Or tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu, sont enfants de Dieu. Rm 8/14.

Nous devons nous mettre à part du monde : Je vous exhorte donc, mes frères, par les compassions de Dieu, que vous offriez vos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui est votre raisonnable service. Et ne vous conformez point à ce présent siècle, mais soyez transformés par le renouvellement de votre entendement, afin que vous éprouviez quelle est la volonté de Dieu, bonne, agréable, et parfaite. Rm 12/1.2.

Et quelle convenance y a-t-il du Temple de Dieu avec les idoles ? Car vous êtes le Temple du Dieu vivant, selon ce que Dieu a dit : j'habiterai au milieu d'eux, et j'y marcherai ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C'est pourquoi sortez du milieu d'eux, et vous en séparez, dit le Seigneur ; et ne touchez à aucune chose souillée et je vous recevrai ; Et je vous serai pour père, et vous me serez pour fils et pour filles, dit le Seigneur Tout-puissant. 2Co 6/16.18.

Il nous faut aimer la Parole de Dieu : C'est pourquoi rejetant toute souillure, et toute superfluité de malice, recevez avec douceur la parole plantée en vous, laquelle peut sauver vos âmes ; Et mettez en exécution la parole, et ne l'écoutez pas seulement, en vous décevant vous-mêmes par de vains discours. Jq 1/21.

Désirez ardemment, comme des enfants nouvellement nés, [de vous nourrir] du lait spirituel et pur afin que vous croissiez par lui. 1Pi 2/2.

Nous avons besoin de rechercher son aide dans la prière : Vous donc priez ainsi : notre Père qui es aux cieux, ton Nom soit sanctifié. Ton Règne vienne. Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien. Et nous quitte nos dettes, comme nous quittons aussi [les dettes] à nos débiteurs.
Et ne nous induis point en tentation ; mais délivre-nous du mal. Car à toi est le règne, et la puissance, et la gloire à jamais. Amen. Mt 6/9.13.

Allons donc avec assurance au trône de la Grâce ; afin que nous obtenions miséricorde, et que nous trouvions grâce, pour être aidés dans le besoin. Hb 4/16.

Nous vous recommandons aussi, mes frères, au Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous retirer de tout frère qui se conduit d'une manière irrégulière, et non pas selon l'enseignement qu'il a reçu de nous. Car vous savez vous-mêmes comment il faut que vous nous imitiez ; vu qu'il n'y a eu rien d'irrégulier dans la manière dont nous nous sommes conduits parmi vous ; Et que nous n'avons mangé gratuitement le pain de personne, mais dans le travail et dans la peine, travaillant nuit et jour, afin de ne charger aucun de vous. Non que nous n'en ayons bien le pouvoir, mais afin de nous donner nous-mêmes à vous pour modèle, afin que vous nous imitiez.
Car aussi quand nous étions avec vous, nous vous dénoncions ceci : que si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange point aussi.
Car nous apprenons qu'il y en a quelques-uns parmi vous qui se conduisent d'une manière déréglée, ne faisant rien, mais vivant dans la curiosité.
Nous dénonçons donc à ceux qui sont tels, et nous les exhortons par notre Seigneur Jésus-Christ, qu'en travaillant ils mangent leur pain paisiblement. 2Th 3/6.12.

De faire pleinement confiance en Dieu afin qu'il réponde à nos besoins : C'est pourquoi je vous dis : ne soyez point en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez, et de ce que vous boirez ; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus ; la vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ?
Considérez les oiseaux du ciel ; car ils ne sèment, ni ne moissonnent, ni n'assemblent dans des greniers, et cependant votre Père céleste les nourrit ; n'êtes-vous pas beaucoup plus excellents qu'eux ? Et qui est celui d'entre vous qui puisse par son souci ajouter une coudée à sa taille ?
Et pourquoi êtes-vous en souci du vêtement ? Apprenez comment croissent les lis des champs ; ils ne travaillent, ni ne filent ; Cependant je vous dis que Salomon même dans toute sa gloire n'a pas été vêtu comme l'un d'eux.
Si donc Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui est aujourd'hui [sur pied], et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas beaucoup plutôt, ô gens de petite foi ?
Ne soyez donc point en souci, disant : que mangerons nous ? Où que boirons-nous ? Ou de quoi serons-nous vêtus ? Vu que les Païens recherchent toutes ces choses ; car votre Père céleste connaît que vous avez besoin de toutes ces choses.
Mais cherchez premièrement le Royaume de Dieu, et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
Ne soyez donc point en souci pour le lendemain ; car le lendemain prendra soin de ce qui le regarde ; à chaque jour suffit sa peine. Mt 6/25.34.

Pour bien comprendre, il nous faut vivre selon le principe qu'il nous enseigne et selon lequel nous devons chercher le royaume de Dieu et sa justice.

Pour terminer, nous devons accepter que même si nos âmes prospèrent cela ne veuille pas dire que les problèmes seront systématiquement épargnés dans d'autres domaines de notre vie. L'adversité, l'affliction et les besoins doivent êtres affrontés dans la prière et la confiance en Dieu.

FK
 

Voir les commentaires