Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Et cette parole était Dieu (1er Partie)

19 Février 2015 , Rédigé par Revivaliste Frédéric Klumpp. Publié dans #Enseignements

J'ai un sentiment de frustration, et j'ai besoin de comprendre. Mes nuits sont si agitées, mes pensées se bousculent et j'en suis arrivé à ne plus pouvoir réfléchir.

Quelle sensation étrange, elle me plonge dans une autre dimension qui me pousse à chercher plus loin encore, et ma soif n'est pas assouvie, je suis en proie d'une réflexion qui m'obsède, à savoir : La parole était Dieu !

Mon esprit est en ébullition, je n'y comprend rien, j'ai beau relire, j'ai beau demander au St Esprit, je ne reçois rien, et pourtant !

Et pourtant, je sais que la réponse est devant mes yeux, là devant moi, mais rien n'y fait.

C'est comme entendre quelqu'un qui crie au secoure, et de ne pas savoir de quelle direction cela provient.

 Et c'est ainsi, que commence ici la première partie de ma réflexion.

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu ; et cette parole était Dieu Jn 1/1.

La Parole !

Jean entame son Évangile en appelant Jésus "la parole de Dieu" en grec "logos".

En utilisant ce terme pour désigner Christ, Jean le présente comme la parole de Dieu personnifiée. Et cela nous indique que durant ces derniers jours, Dieu s'est adressé à nous au travers de son Fils selon ce qui est écrit : Dieu ayant anciennement parlé à nos pères par les Prophètes, à plusieurs fois, et en plusieurs manières, Nous a parlé en ces derniers jours par [son] Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses ; et par lequel il a fait les siècles ; Et qui étant la splendeur de sa gloire, et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, ayant fait par soi-même la purification de nos péchés, s'est assis à la droite de la Majesté divine dans les lieux très hauts Hb1/1.3.

Il nous faut comprendre une chose, ici, ces versets présentent l'un des thèmes majeurs de cette lettre aux Hébreux, comme nous pouvons le constater, dans le passé les prophètes étaient les instruments principaux de la révélation divine. Aujourd'hui, Dieu parle et se révèle à nous à travers son Fils Jésus Christ qui est souverain sut toutes choses.

La parole de Dieu par son Fils, est définitive ; elle accomplit et transcende toutes les paroles de Dieu dites au préalable.

C'est ainsi, qu'absolument personne, ni les prophètes, ni les anges n'a autorité supérieure à celle de Christ. Il est le seul chemin du salut éternel et le seul médiateur entre Dieu et les hommes. Ce qui confirme la suprématie de Christ en énumérant les septes grandes révélations concernant Christ selon les V 2 et 3.

Les Saintes Écritures déclarent que Jésus Christ est la sagesse diversifiée de Dieu, dans 1Co 1/30 nous lisons ceci : Or c'est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, qui vous a été fait de la part de Dieu sagesse, justice, sanctification, et rédemption.

Si nous poursuivons, nous pouvons lire dans Ep 3/10.11 : Afin que la sagesse de Dieu, qui est diverse en toutes sortes, soit maintenant donnée à connaître aux Principautés et aux Puissances, dans les [lieux] célestes par l’Église ; Suivant le dessein arrêté dès les siècles, lequel il a établi en Jésus-Christ notre Seigneur.

Allons plus loin encore, Col 2/2.3 : Afin que leurs coeurs soient consolés, étant unis ensemble dans la charité, et dans toutes les richesses d'une pleine certitude d'intelligence, pour la connaissance du mystère de notre Dieu et Père, et de Christ. En qui se trouvent tous les trésors de sagesse et de science.

Elle nous donne la révélation parfaite de la nature et de la personne de Dieu.

Mais revenons dans l'Évangile de Jean au ch 1 et lisons ensemble les différents versets en commençant au v 3 à 5 : Toutes choses ont été faites par elle, et sans elle rien de ce qui a été fait, n'a été fait. En elle était la vie, et la vie était la Lumière des hommes. Et la Lumière luit dans les ténèbres, mais les ténèbres ne l'ont point reçue.

 

Allons au v 14 : Et la Parole a été faite chair, elle a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, [qui a été] une gloire, comme la gloire du Fils unique du Père, pleine de grâce et de vérité.

Arrêtons nous quelques instants sur ce v et essayons de le comprendre.

Christ le Dieu éternel, est devenu un être humain il est écris dans Ph 2/5.9 ceci : Qu'il y ait donc en vous un même sentiment qui a été en Jésus-Christ. Lequel étant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une usurpation d'être égal à Dieu. Cependant il s'est anéanti lui-même, ayant pris la forme de serviteur, fait à la ressemblance des hommes Et étant trouvé en figure comme un homme, il s'est abaissé lui-même, et a été obéissant jusques à la mort, à la mort même de la croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné un Nom, qui est au-dessus de tout Nom.

Donc, il personnifiait à la fois l'humanité et la divinité. Il est entré dans la vie humaine de manière humble et a connu toutes les limites propres aux expériences humaines selon qu'il est écris : Car Dieu n'a point envoyé son Fils au monde pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui Jn 3/17.

Car je suis descendu du ciel non point pour faire ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Et c'est ici la volonté du Père qui m'a envoyé, que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour.

Et c'est ici la volonté de celui qui m'a envoyé, que quiconque contemple le Fils, et croit en lui, ait la vie éternelle ; c'est pourquoi je le ressusciterai au dernier jour. Or les Juifs murmuraient contre lui de ce qu'il avait dit : je suis le pain descendu du ciel. Car ils disaient : n'est-ce pas ici Jésus, le fils de Joseph, duquel nous connaissons le père et la mère? Comment donc dit celui-ci : je suis descendu du ciel ? Jn 6/38.42

Jésus donc criait dans le Temple enseignant, et disant : et vous me connaissez, et vous savez d'où je suis ; et je ne suis point venu de moi-même, mais celui qui m'a envoyé, est véritable, et vous ne le connaissez point. Mais moi, je le connais : car je suis [issu] de lui, et c'est lui qui m'a envoyé Jn 7/28.29.

Pendant que je suis au monde, je suis la lumière du monde Jn 9/5.

Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique qui est au sein du Père, est celui qui nous l'a révélé Jn 1/18.

Nous comprenons très bien dès à présent, que tout comme les paroles d'une personne révèlent son cœur et son esprit, Christ qui est la parole, révèle le cœur et la pensée de Dieu : Jésus lui répondit : je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne m'as point connu ? Philippe, celui qui m'a vu, a vu mon Père ; et comment dis-tu : montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis en [mon] Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais le Père qui demeure en moi, est celui qui fait les œuvres Jn 14/9.10.

Jean nous donne trois caractéristiques principales de Jésus Christ qui est la parole.

Christ existait avec Dieu bien avant la création du monde, plusieurs textes nous apprennent que Christ existait :

Lequel est l'image de Dieu invisible, le premier-né de toutes les créatures. Car par lui ont été créées toutes les choses qui sont aux Cieux et en la terre, les visibles et les invisibles, soit les Trônes, ou les Dominations, ou les Principautés, ou les Puissances, toutes choses ont été créées par lui, et pour lui. Et il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui Col 1/15.17.

Il existait de toute éternité ; il est indépendant de Dieu le Père bien que jouissant d'une communion éternelle avec. Puis il faut savoir que Christ était Dieu "la parole était Dieu" il possédait la même nature et la même essence que le Père : Car toute la plénitude de la Divinité habite en lui corporellement Col 2/9.

Nous allons voir un peu plus en profondeur ce que les Sainte Écritures nous révèlent.

Dans son Évangile, Marc rapporte un fait important, dans son premier chapitre, au verset 11 nous lisons ceci : Et il y eut une voix des cieux, [disant] : tu es mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

Évidement, je sais dès à présent que mes propos vont faire grincer les dents de certains, mais nous devons déterminés avec précision et à la lumière de la parole de Dieu, l'exactitude de la nature de Christ.

Il nous faut comprendre certaines choses, le baptême de Jésus constitue une manifestation frappante de la trinité.

Tout abord, selon Jn 10/30, Jésus Christ est considéré comme Un avec le Père : Moi et le Père sommes un. Donc, il fut baptisé dans le Jourdain.

Deuxième chose, le St Esprit, qui est également l'égal de Dieu selon Ac 5/3.4 : Mais Pierre lui dit : Ananias comment satan s'est-il emparé de ton coeur jusques à t'inciter à mentir au Saint-Esprit, et à soustraire une partie du prix de la possession ? Si tu l'eusses gardée, ne te demeurait-elle pas ? Et étant vendue, n'était-elle pas en ta puissance ? Pourquoi as-tu formé un tel dessein dans ton coeur ? Tu n'as pas menti aux hommes mais à Dieu.

C'est ainsi que le St Esprit descendit comme une colombe et vint se poser sur Jésus.

Troisièmement, le Père déclare qu'en Jésus, il a mis toute son affection.

Dans cette déclaration, Dieu nous dit qu'en Jésus il a mis tout son amour, sa compassion, sa miséricorde, sa justice, sa parole, son jugement, sa colère, tout ce que Dieu représente est ainsi dans Jésus Christ. Toutes les caractéristiques divines de Dieu sont en Christ.

C'est ainsi que nous avons trois personnes tout aussi divines les unes que les autres. Il est contraire à l'ensemble des Écritures d'expliquer cet événement d'une autre manière qu'elle que soit.

L'enseignement biblique sur la trinité nous montre que ces trois personnes divines jouissent d'une telle unité qu'elles constituent un seul Dieu comme il est écris : Allez donc, et enseignez toutes les nations, les baptisant au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit Mt 28/19.

Si nous prenons le temps de lire ce texte suivant nous allons y découvrir un autre aspect de la trinité : Mais quand le Consolateur sera venu, lequel je vous enverrai de la part de mon Père, [savoir] l'Esprit de vérité, qui procède de mon Père, celui-là rendra témoignage de moi Jn 15/26.

Si nous poursuivons notre étude, voici ce que déclare l'apôtre Paul dans sa première épître aux Corinthiens au ch 12/4.13 : Or il y a diversité de dons, mais il n'y a qu'un même Esprit. Il y a aussi diversité de ministères, mais il n'y a qu'un même Seigneur. Il y a aussi diversité d'opérations ; mais il n'y a qu'un même Dieu, qui opère toutes choses en tous. Or à chacun est donnée la lumière de l'Esprit pour procurer l'utilité [commune]. Car à l'un est donnée par l'Esprit, la parole de sagesse ; et à l'autre par le même Esprit, la parole de connaissance ; Et à un autre, la foi par ce même Esprit ; à un autre, les dons de guérison par ce même Esprit ; Et à un autre, les opérations des miracles ; à un autre, la prophétie ; à un autre, le don de discerner les esprits ; à un autre, la diversité de Langues ; et à un autre, le don d'interpréter les Langues. Mais un seul et même Esprit fait toutes ces choses, distribuant à chacun ses dons comme il le trouve à propos. Car comme le corps n'est qu'un, et cependant il a plusieurs membres, mais tous les membres de ce corps, qui n'est qu'un, quoiqu'ils soient plusieurs, ne sont qu'un corps, il en est de même de Christ. Car nous avons tous été baptisés d'un même Esprit, pour être un même corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, nous avons tous, dis-je, été abreuvés d'un même Esprit.

Puis lisons encore dans Ep 2/18 : Car nous avons par lui les uns et les autres accès auprès du Père en un même Esprit.

Continuons dans 1Pi 1/2 : Élus selon la prescience de Dieu le Père, par l'Esprit sanctifiant, pour obéir à Jésus-Christ et pour obtenir l'aspersion de son sang : que la grâce et la paix vous soient multipliées.

C'est ainsi que les trois personnes de la trinité jouent un rôle dans le baptême de Jésus.

Dans les Écritures, Dieu est révélé comme un être existant en trois personnes distinctes qui partagent une nature divine commune c'est-à-dire le Père, le Fils et le St Esprit.

Nous pouvons dire que, dans un certain sens Dieu est singulier, il est un et que dans sa nature, il présente un aspect de pluralité, c'est-à-dire trois personnes.

Les Écritures déclare que Dieu existe en un seul être, l'unité parfaite d'une nature et d'une essence selon qu'il est écris : Et Jésus lui répondit : le premier de tous les Commandements est : écoute Israël, le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur Mc 12/29.

Nous retrouvons cette parole dans Dt 6/4 : Écoute, Israël, l'Éternel notre Dieu est le seul Éternel.

Lisons dans Ga 3/20 : Or le Médiateur n'est pas d'un seul : mais Dieu est un seul.

Les personnes qui composent la divinité ne peuvent être Dieu l'une sans les autres, mais chacune l'est l'une avec les autres.

Le Dieu unique existe dans une pluralité de trois personnes identifiables et distinctes, bien que non séparés.

Les trois personnes ne sont pas trois dieux, ou trois partie, ou expression de Dieu, mais trois si complètement unies qu'elles forment le Dieu unique, vrai et éternel.

Le Fils et le St Esprit possèdent des attributs qui ne peuvent être vrais que de Dieu.

Ge 1/2 : Et la terre était sans forme, et vide, et les ténèbres [étaient] sur la face de l'abîme ; et l'Esprit de Dieu se mouvait sur le dessus des eaux.

Es 61/1 : L'Esprit du Seigneur l'Éternel est sur moi, c'est pourquoi l'Éternel m'a oint pour évangéliser aux débonnaires, il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour publier aux captifs la liberté, et aux prisonniers l'ouverture de la prison.

Poursuivons je vous prie avec un autre texte, Jn 5/18.24 : Et à cause de cela les Juifs tâchaient encore plus de le faire mourir, parce que non seulement il avait violé le Sabbat, mais aussi parce qu'il disait que Dieu était son propre Père, se faisant égal à Dieu.

Mais Jésus répondit, et leur dit : en vérité, en vérité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de soi-même, sinon qu'il le voie faire au Père : car quelque chose que le Père fasse, le Fils aussi le fait de même.

Car le Père aime le Fils, et lui montre toutes les choses qu'il fait ; et il lui montrera de plus grandes oeuvres que celle-ci, afin que vous en soyez dans l'admiration.

Car comme le Père ressuscite les morts et les vivifie, de même aussi le Fils vivifie ceux qu'il veut.

Car le Père ne juge personne ; mais il a donné tout jugement au Fils ; Afin que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Père ; celui qui n'honore point le Fils, n'honore point le Père qui l'a envoyé.

En vérité, en vérité je vous dis : que celui qui entend ma parole, et croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle, et il ne sera point exposé à la condamnation, mais il est passé de la mort à la vie.

Dans ce texte, nous devons retenir ceci, Jésus fait ici plusieurs affirmations étonnantes.

1 Dieu est son Père d'une façon qui lui est propre.

2 Il est Un avec Dieu, il est en constante communion avec Dieu et il a la même autorité que Dieu V 19.20.

3 Il a le pouvoir de donner la vie et de ressusciter les morts V 21.

4 Il a le droit de juger tous les hommes V 22.

5 Il a le droit de recevoir l'honneur divin V 23.

6 Il a le pouvoir de donner la vie éternelle V 24. 

Voir les commentaires