Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

La foi sans religion (Shora Kuetu, chasseur de démons pastoraux)

28 Novembre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

NDLR Encore du spectacle remplis de mysticisme, du grand n'importe quoi, Shora kuetu qui veut chasser son père, le père du mensonge satan quelle tristesse de voir de tel hérésies.

Voir les commentaires

L'Évangile du royaume !

21 Novembre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Enseignements

Je vous invite à ouvrir vos Bible dans Mt 4/23.24 et lisons ensemble ces deux versets : Et Jésus allait par toute la Galilée, prêchant l'Évangile du royaume, et guérissant toute sorte de maladie, et toute sorte de langueurs parmi le peuple. Et sa renommée se répandit par toute la Syrie ; et on lui présentait tous ceux qui se portaient mal, tourmentés de divers maladies, les démoniaques, les lunatiques, les paralytiques ; et il les guérissait.

Père, je te remercie pour ta Parole, je te prie Père au nom de ton Saint Fils, Jésus Christ,  Afin de nous ouvrir notre intelligence afin d'y comprendre la profondeur de ta Parole, je t'en supplie Père ne nous laisse pas ignorant, mais donne nous notre nourriture que nous en avons besoin, oui Père car nous avons faim et soif de toi, parle à chacun d'entre nous, que nous puissions puiser toutes les richesses et la profondeur de ta Parole, car c'est elle qui nous fait du bien, nous sommes attentifs à ta voix et maintenant prend la place qui te revient, parle nous mon Dieu. C'est ainsi que j'ai prié dans le Nom tout puissant de ton Saint Fils Jésus Christ Amen.

Nous voici une fois de plus, réuni autour de ce partage et c'est une grâce que le Seigneur nous accorde encore aujourd'hui. J'aimerai partager avec vous une nouvelle interrogation ! Voyez vous, devant ces deux textes que nous venons de lire, et que j'ai lus à plusieurs reprises, voici que ce matin durant la prière, le Seigneur me demanda de relire l'Évangile de Mt et ce, jusqu'à ce que mon esprit s'arrêta sur ces deux versets. Et là je sens mon corps en feu, un feu qui me dévore, un feu qui brûle ardemment et me plonge dans l'interrogation.

Et j'aimerais ce matin, épancher mon cœur avec vous. Depuis, j'ai une drôle de sensation. Voyez vous chaque fois que j'ouvre ma Bible, j'ai l'impression de passer d'un monde à un autre. Avec le temps, les années, j'ai du faire un terrible constat, et ce que j'y ai pu voir et entendre m'ont laissé perplexe et sans voix. Parmi toutes ces assemblées où je suis allé, j'ai pu constater qu'il y ait de gros problème.

Les messages et les discours de certains n'ont pas de puissance.

J'ai réaliser que tout n'est que rituels, baser sur des traditions des hommes, et je ne vous parlerai pas de ces hommes qui fabriquent un faux feu, une fausse onction, qui font rentrés les gens en transes et que cela devient un spectacle mystique.

Alors pourquoi j'ai l'impression de passer d'un monde à un autre ?

La réponse est simple, ce que j'entends et ce que je vois, n'a rien à voir avec ce qu'il y a d'écrit dans la Bible. Ce qui se passe dans vos assemblées n'a rien à voir avec les Saintes Écritures !

Je l'ai souvent dit et je le répète encore aujourd'hui, ces messages n'ont aucune puissance, ça n'a pas d'impact dans vos cœurs. Ce qui est prêché, n'est qu'un évangile édulcorer, ce ne sont que des mots qui résonnent comme des cymbales, ça fait du bruit sur le coup, et puis plus rien.

Lorsque j'écoute ces messages, et que je plonge mon regard dans les Saintes Écritures, j'y vois deux mondes, celui des hommes et de la chair, et celui du royaume de Dieu avec sa puissance, j'entends la voix de Dieu qui me parle.

Ce Jésus que vous entendez prêcher, est il vraiment celui de la Bible ? Je vous dis  cela car il existe beaucoup de Jésus, c'est un prénom répandu, et aujourd'hui même, dans les pays hispanique, en Amérique du sud, beaucoup d'hommes ont le prénom jésus. Alors la question est, qui est ce jésus que l'on vous prêche ? Est il vraiment celui de la Bible ? Car si l'on vous prêche vraiment le Jésus de la Bible, je vous parle de Jésus le Fils de Dieu crucifié pour nos péchés et ressusciter le troisième jour et assis à la droite de Dieu,  alors il devrait se passer quelque chose.

Pourquoi ce matin, j'ai pris ces deux versets ? Parce que j'y vois une chose qui n'est pas prêché ! Jésus parcourait la Galilée prêchant l'Évangile du royaume. Si nous continuons notre lecture, nous constatons une chose. Et cette chose est qu'il guérissait toutes sortes de maladies et toutes sortes de langueurs parmi le peuple. Ici le mot langueur exprime une faiblesse, être sans vitalité. Poursuivons au v 24 il est écrit : et on lui présentait tous ceux qui se portaient mal, tourmentés de diverses maladies, les démoniaques, les lunatiques, les paralytiques ; et il les guérissait.

Il y a des théories, comme quoi Dieu veut que nous passions par la maladie, j'ai entendus bien des fois ce genre de discoure, mais c'est ensuite que je me suis poser cette question ? Comment Dieu pourrait il vouloir que l'on passe par la maladie ? Beaucoup prennent le cas de Job, qui est un fait avérer, mais dans quel contexte vivait Job ? Voyez vous, Job vivait sous la loi, prenons ensemble je vous prie dans le livre de Job ch 1/6.12 : Or il arriva que les enfants de Dieu vinrent se présenter devant l'Éternel et que satan aussi entra parmi eux. L'Éternel dit à satan : D'où vient tu ? Et satan répondit à l'Éternel en disant : Je viens de courir ça et là par la terre, et de m'y promener. Et l'Éternel lui dit : N'as-tu point considéré mon serviteur Job, qui n'a point d'égal sur la terre ; homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal ? Et satan répondit à l'Éternel en disant : Est-ce en vain que Job craint Dieu ? N'as-tu pas mis un rempart autour de lui, et de sa maison et de tout ce qui lui appartient ? Tu as béni l'œuvre de ses mains, et son bétail a fort multiplié sur la terre. Mais étends maintenant ta main, et touche tout ce qui lui appartient ; et tu verras s'il ne te blasphème point en face. Et l'Éternel dit à satan : Voilà tout ce qui lui appartient est en ton pouvoir ; seulement ne mets point la main sur lui. Et satan sortit de devant la face de l'Éternel.

Décortiquons un peu ce que nous venons de lire.

1 Tout abord satan vient et se présente devant Dieu. Cela nous renseigne qu'il ne peut pas faire ce qu'il veut.

2 Lorsque Dieu lui demande d'où vient tu, satan répond qu'il parcoure la terre et il s'y promène ce qui nous renseigne aussi qu'il guette dans les moindres recoins de la terre pour dévorer les gens.

3 Dieu lui demande si dans son voyage il a remarqué son serviteur Job. Job était la fierté de Dieu, il était intègre, droit et craignant Dieu, et se détournant du mal.

Voyez vous Job était un homme intègre et droit qui craignait Dieu, le livre de Job est notre référence pour la foi, je l'appelle l'école de la foi. Mais sommes nous de la même trempe que Job ? Marchons nous dans la crainte ? Sommes nous intègres et droits ? Est-ce que nous nous détournons du mal ?

4 Satan dit à Dieu : Tu le béni, tu as fais des remparts autour de lui, de sa maison et de tout ce qui lui appartient ?

5 Satan dit à Dieu : Etends ta mains et touche tout ce qui lui appartient et tu verras s'il ne blasphème pas contre toi.

6 Et Dieu accorde à satan de toucher à tout ce qui appartient à Job.

Dans cette histoire magnifique et riche de foi, Dieu autorise satan à toucher les biens de Job, mais cela veut il dire que Dieu accorde que Job soit malade ? Voyez vous Dieu a permis à satan de toucher les biens de Job pour une seule raison ! Démontrer que Job avait confiance en Dieu, Job n'avait pas mis sa confiance dans les biens qu'il possédait, mais sa confiance était en Dieu. Et c'est cela que satan veut détruire en prenant tout ce que Job possède. Son but est que Job renie Dieu, Job ne regardait pas à ses biens matériels, comme le faisons si bien aujourd'hui mais il regardait à Dieu et quoique satan ait pu faire, Job n'a jamais renié Dieu. Et tout au long de ce récit, Job n'a jamais au grand jamais mis la faute où accuser Dieu, et si vous lisez le dernier ch vous verrez comment Dieu béni Job au centuple. Arrêtons nous quelque instant pour bien comprendre, Job vivait sous la loi, Jésus n'était pas encore venu. Satan n'était pas encore dépouillé de ses armes.

La question est, sommes nous aujourd'hui encore sous la loi ? Vivons nous encore comme à l'époque de l'AT ?

Lorsque nous disons Jésus a tout accompli, que veut dire cette parole ? L'AT nous donne pleins d'indications sur la venue du Messie, Jésus Christ, et de tout ce qu'il accomplira. L'une d'elle nous est révélé par le prophète Esaïe : Mais il a porté nos langueurs, et il a chargé nos douleurs ; et nous avons estimé qu'étant ainsi frappé, il était battu de Dieu, et affligé. Es 53/4  

Maintenant voyons sous la grâce ce qu'il se passe. Commençons dans Mt ch 8/16.17 : Et le soir étant venu, on lui présenta plusieurs démoniaques desquels il chassa par sa parole les esprits, et guérit tous ceux qui se portaient mal. Afin que fût accompli ce dont il avait été parlé par Esaïe le prophète, en disant : Il a pris nos langueurs, et a porté nos maladie.

Et puis le ch 8/35 : Or Jésus allait dans toutes les villes et dans les bourgades, enseignant dans leurs synagogues et prêchant l'Évangile du royaume et guérissant toute sorte de maladies et toute sorte d'infirmités parmi le peuple.

Et encore Lc ch 7/21 : Or en cette même heure là il guérit plusieurs personnes de maladies et de fléaux, et des malins esprits ; et il donna la vue à plusieurs aveugles.

Mais que se passe t'il ? Satan a la main sur le monde, et à cause du péché bien des gens ont été dans la maladie, satan lie les gens dans la maladie. Mais voilà, ses plans ont été bousculés, l'entrer en scène de Jésus change toute la donne, pendant son ministère, il guérit toutes les maladies et toutes les infirmités, rend la vue aux aveugles, les paralytiques se redressent et marchent. Jésus combat satan, et nous affranchis et nous libère et nous guérit.

Allons une fois de plus dans Lc 13/11.16 : Voici, il y avait là une femme qui était possédée d'un démon qui la rendait malade depuis dix huit ans, et elle était courbée, et ne pouvait nullement se redresser. Et quand Jésus l'eut vue, il l'appela, et lui dit : Femme, tu es délivrée de ta maladie. Et il posa les mains sur elle ; et dans ce moment elle fut redressée, et glorifiait Dieu. Mais le Maître de la synagogue, indigné de ce que Jésus avait guéri au jour du sabbat, prenant la parole dit à l'assemblée : Il y a six jours auxquels il faut travailler ; venez donc ces jours là, et soyez guéris, et non point au jour de sabbat. Et le Seigneur lui répondit, et dit : Hypocrite, chacun de vous ne détache t'il pas son bœuf ou son âne de la crèche le jour du sabbat, et ne les mène t'il pas boire ? Et ne fallait il pas délier de ce lien au jour du sabbat celle qui est fille d'Abraham, laquelle satan avait liée il y a déjà dix huit ans ?

Une fois de plus les Saintes Écritures nous donne une explication claire. Dans ce texte et au v 16, Jésus nous dit qu'il fallait délier cette femme qui était fille d'Abraham, dans laquelle satan avait liée depuis dix huit ans. La question est : Dieu a-t-il voulut que cette femme souffre durant dix huit ans ?

Comprenez bien, Jésus est venu, pour faire quoi ? Si vous prenez le temps de relire les Évangiles, vous allez prendre conscience que Jésus combat satan chaque jour, car il a lié des gens dans les maladies, les rendant aveugles, paralytiques, lunatiques, possédés de toutes sortes de maux. Mais Jésus, détruit les œuvres de satan, affaiblissant chaque jour un peu plus les œuvres de satan. Durant son ministère Jésus combat satan. Lorsque Jésus est crucifié, Jésus dépouille complètement les œuvres de satan. Col 2/15 : Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu'il a produites en public triomphant d'elle en la croix.

Pour bien comprendre ce que cela signifie, je prendrai un exemple. Lorsque au moyen âge, deux rois combattaient, et que l'un d'eux était vaincu, il était dépouillé de toutes ses armes, de son armure, de toute son armée, il n'avait plus rien. Il n'avait plus aucun pouvoir, a été dépouillé de tous ses attributs. C'est ce qu'a fait Jésus en croix, il a dépouillé tous les attributs de satan, il a dépouillé toutes les œuvres qui produisait. Et tout cela aux yeux de l'humanité. Jésus nous montre que satan avait le pouvoir autrefois, mais aujourd'hui Jésus nous montre que satan est dépouillé, destitué.

Alors pourquoi aujourd'hui beaucoup de croyants sont ils encore dans la maladie ?

Il y a plusieurs raisons à cela. Il y a tant de paramètre qui empêche les croyants d'être guéris.

J'aimerai vous faire partager un témoignage, d'un homme de Dieu considéré comme l'un des plus influents dans l'histoire des débuts du Pentecôtisme, Smith Wigglesworth. Voyez vous un jour son pasteur lui demande d'aller avec lui visiter une sœur qui était hospitalisé, arriver à l'hôpital, Smith Wigglesworth voit en entrant dans la chambre de la sœur, une multitudes de médicaments sur la table à coté du lit de la sœur. Celle-ci explique ce que les docteurs lui ont dit et de quelle maladie elle souffrait. Lorsque le moment fut venu, le pasteur demande à Smith Wigglesworth de prier. Savez quelle fut sa réaction ? Il refusa de prier pour la sœur, et lui dit : Ma sœur, je ne prierai pas pour toi, car je vois que tu aime ta maladie, parce que les docteurs ont dit que tu était malade, tu le crois, mais tu as oublier la puissance de ton Dieu. Et s'en allât laissant la sœur dans la chambre. Mais le Dimanche matin, avant que le culte ne commence, qui arrive, la sœur, et elle se dirige droit vers Smith Wigglesworth en disant : Frère merci car tu as réveiller en moi ce que Jésus m'avait fait, lorsque tu est sorti, j'ai prier et j'ai demander pardon au Seigneur, j'ai confesser qu'il a pris mes maladies et mes infirmités à la croix, et il s'est produit une chose, après avoir prier ainsi, dans l'heure qui suivait j'ai reçu ma guérison.    

Un des problèmes du croyant, est qu'il est long à croire, une des multiples raisons qui empêche les croyants de guérir, est dans le fait qu'il écoute le diagnostique de leur médecin. Avant de poursuivre je ne remet pas en question ce que dise les docteurs, loin de moi cette pensée, voyez vous lorsque le médecin diagnostique une maladie, nous sommes tellement inquiets que l'on a tendance à oublier le reste.

Mon frère, ma sœur, ton médecin te dit que tu as du diabète, c'est un fait avéré, les résultats sanguins nous montre que tu as bien du diabète, donc on te donne un traitement adapter pour ton diabète. Ce qui est une bonne chose, mais voilà, tu n'es pas n'importe qui, tu es enfant de Dieu. Le diabète est un nom, mais au dessus de tout nom il y a le Nom de Jésus Christ, ta confession de foi doit permettre que tu reçoives ta guérison. Seigneur je sais que j'ai du diabète, mais dans mon cœur j'ai la paix car toi à la croix tu as pris mes maladies et mes infirmités. Mais au lieu de cela j'ai si souvent entendu les croyants me dirent : Mon médecin a dit que …

Ils entendent ce que disent leurs médecins et n'entendent pas ce que dit Jésus Christ.

Mon médecin a dit que j'ai du diabète.

Mon médecin a dit que j'avais du cholestérol.

Mon médecin m'a dit que j'ai tel problème.

Mon médecin m'a dit que je ne pouvais pas avoir d'enfant etc.

Et moi je te pose la question, que te dit Jésus ?

Le deuxième problème, est que certains croyants, ont un comportement et un langage qui n'est pas au goût de Dieu. Il m'est arriver de rencontrer des croyants qui avaient une telle haine, une telle amertume, une telle colère, une animosité envers quelqu'un qu'il est très dur pour eux de recevoir leurs guérisons. J'ai le souvenir d'une personne qui avait de la haine pour son mari qui l'avait quitté pour une autre femme, elle avait tellement de haine, que ça lui a déclenché un œdème à la jambe, plusieurs fois nous avons imposés les mais pour qu'elle reçoive sa guérison mais en vain. Jusqu'au jour où nous l'avons prise à part pour lui parler, et là nous apprenons cette triste nouvelle. Nous lui avons demandé de pardonner à son mari, mais c'était un sujet délicat et la haine qu'elle nourrissait l'empêchait d'écouter. Il a fallu du temps pour qu'elle puisse pardonner à son mari, nous lui avons commandé de prier pour son mari. Ça n'a pas été facile, mais lorsque elle a commencer à prier pour son mari et d'avoir pardonner, dans la semaine qui suivait, un dimanche matin elle voit arriver son mari au culte, elle était surprise de le voir, lui posant la question qu'est ce qu'il faisait là, il lui répondit que tout au long de la semaine il se sentait mal, qu'il n'arrivait pas à dormir, qu'il était tourmenté. Et il demanda pardon à sa femme. Elle l'accueilli les bras grand ouvert en disant qu'elle avait déjà pardonné, et à la fin du culte lorsque nous lui imposons les mains sur sa jambe elle reçue sa guérison instantanément.

Voyez vous le manque de pardon peut nous atteindre dans nos corps, et provoqué des soucis de santé.

Le troisième problème, est notre langage de charretier que nous pouvons tenir. Le fait de critiquer, de juger, de médire, d'avoir dans notre bouche des grossièretés, de se moquer, d'avoir toujours quelque chose envers un frère où une sœur nous empêchent d'avoir notre guérison. Voyez beaucoup ont oublier que Dieu qui est omniprésent écoute ce que nous disons. Il écoute et voit notre comportement. Lorsque vous critiquez un frère, une sœur, votre pasteur, de votre assemblée, vos enfants, vos proches, lorsque vous avez des rancunes, que de votre bouche sorte toutes sortes d'impuretés, des vulgarités envers les autres, envers nos enfants, des calomnies, et bien cela peu provoquer des soucis dans notre corps.   

Voyez vous mes amis, si nous entretenons une forme d'amertume, de colère, de quoique ce soit, nous ne pouvons pas recevoir notre guérison. Posons nous la question quel est le cœur de la loi ? Écoute, Israël! L'Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l`Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. Dt 6/4.5.  Plus tard, un Docteur de la Loi interrogera Jésus sur cette question et Jésus répondit en disant : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. Celui-ci est le premier et le grand commandement. Et le second semblable à celui là est : tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la Loi et les Prophètes. Mt 22/37.40.

Maintenant je vais aller plus loin, est ce que vous vous critiquez vous-même ? Est-ce que vous vous jugez vous-même ? Est-ce que vous avez de la vulgarité envers vous-même ? Est-ce que vous vous rabaissez vous-même ? Est-ce que vous avez de l'amertume envers vous ? Est-ce que vous avez de la colère envers vous ? Est-ce que vous avez des rancunes envers vous ? Est-ce que vous avez de l'animosité envers vous ? Non je ne le pense pas, vous êtes trop bien. Par contre chez les autres vous savez les découvrir, vous savez les mettrent en lumière, est ce cela aimer son prochain ?

Lorsque j'écoute certains croyants, qui me parlent d'amour du prochain, qui ont une telle éloquence pour en parler, mais qui en réalité ne pratique pas ce qu'ils disent, je l'ai plaint. Beaucoup parle d'amour de Dieu, combien font des poèmes, des écrits majestueux sur l'amour de son prochain, mais quand vous les entendez parler c'est une autre histoire, ils cultivent une forme de colère en eux, contre le système, contre les églises, contres les hommes de Dieu, leurs enfants etc. croyez vous que lorsque vous avez des pensées aussi mauvaises, vous manifestez l'amour pour votre prochain ? C'est pour cela que vous ne pouvez pas recevoir votre guérison.

J'aimerai partager un autre texte que j'apprécie beaucoup, et qui nous donne une  autre vision de ce qui se passe lorsque nous nous approchons de Jésus.

Et une femme qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout sons bien en médecins, sans qu'elle eût pu être guérie par aucun. S'approchant de lui par derrière, touchant le bord de son vêtement ; et à l'instant la perte de sang s'arrêta. Lc 8/43.44.

 

Dans la traduction de LSG il est dit qu'elle toucha la frange de son vêtement.

Nous pouvons lire dans Nb 15/37.40 ceci : Et l'Éternel parla à Moïse en disant : Parle aux enfants d'Israël, et leurs dis : Qu'ils se fassent d'âge en âge des bandes aux pans de leurs vêtements, et qu'ils mettent sur les bandes des pans un cordon de couleur pourpre. Ce cordon sera sur la bande, et en le voyant il vous souviendra de tous les commandements de l'Éternel, afin que vous les fassiez, et que vous ne suiviez point les pensées de votre cœur, ni les désirs de vos yeux, en suivant lesquels vous paillardez. Afin que vous vous souveniez de tous mes commandements, et que vous les fassiez, et que vous soyez saints à votre Dieu.

Voyez vous cette femme, son maux ne pouvait être guéri par les médecin, mais que c'est il passer alors ? Dans un premier temps il faut savoir que cette femme avait entendu parler de Jésus, et de tout ce qu'il faisait. Et dans un deuxième temps elle pris la décision de s'approcher de Jésus, et tout en s'approchant de lui, elle toucha le bord de son vêtement, c'est-à-dire qu'elle toucha la frange et cette frange nous rappelle les commandements de Dieu. En réalité cette femme revient à la Parole de Dieu, souvenez vous Jésus est la Parole de Dieu faite chair Jn 1/14. Elle est revenue aux commandements de Dieu, laissant derrière elle ses doutes, et au moment même qu'elle touche le bord du vêtement de Jésus, la perte de sang s'arrête. Et pourtant elle avait dépensé tout son argent dans les médecins, sans être jamais guéris. Remarquez ce qui est dit au v 48 : Et il lui dit : ma fille rassure toi, ta foi ta guérie ; va t-en paix.

Nous devons bannir nos craintes, nos doutes, j'entends bien souvent, même trop souvent des gens qui vous disent place ta confiance en Dieu, qui vous bombarde de versets bibliques mais eux-mêmes ne mettent pas leurs confiance en Dieu.

L'apôtre Paul nous enseigne une chose que l'on a négligé, dans 1Co ch 6/7.8 il est dit ceci : C'est même déjà un grand défaut en vous, que vous avez des procès entre vous. Pourquoi n'endurez vous pas plutôt qu'on vous fasse tort ? Pourquoi ne souffrez vous pas plutôt du dommage ? Mais, au contraire, vous faites tort, et vous causez du dommage et même à vos frères.

Voyez vous cette femme, elle a laissé derrière elle tout, ses craintes, ses doutes, et Jésus lui dit : Ta foi ta guérie.

Voyez vous, si l'on vous prêche l'Évangile du royaume comme cela devait être, alors Dieu confirmerait sa Parole par des guérisons, des signes, des miracles et des prodiges !

Donc, si cet Évangile du royaume est prêché, et si les croyants se comportent dignement, alors je pense qu'il y aura de grandes guérisons que Dieu opérerait au milieu de ses enfants. Mais tant que vous aurez une attitude qui déplait à Dieu, ne pensez pas recevoir quelque chose de sa part.

 

Revivaliste Frédéric Klumpp.

Voir les commentaires

Deux films sur la guerre à l'heure zéro dès

8 Novembre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Conversations avec Dieu

1 Novembre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Lettres a Dieu

1 Novembre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Un jeune garçon de 8 ans atteint du cancer écrit des lettres à Dieu qui ne perd pas sa foi

Voir les commentaires

L'APÔTRE PAUL "L'ÉMISSAIRE" (FILM CHRÉTIEN FIDÈLE AUX ÉCRITURES)

1 Novembre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires