Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

L'admiration pour sa doctrine !

21 Octobre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Enseignements

Il est reconnu que ceux qui ont côtoyés Jésus, avaient de l'admiration pour sa doctrine. Ils étaient émerveillés de voir tout ce qu'il faisait. Le texte de Mc 11/18 est le commencement de mon interrogation.

Ce que les scribes et les principaux sacrificateurs ayant entendu, ils cherchaient comment ils feraient pour le perdre ; car ils craignaient à cause, que tout le peuple avait le l'admiration pour sa doctrine Mc 11/18.

Lorsque je parcours les Évangiles, je ne peux pas exprimer ce que je ressens. Tout le temps de son ministère, Jésus a enseigné, guéris des malades, chasser des démons, nourris des gens, personnage emblématique et charismatique, lors de ses passages dans les bourgades et les villes, il se passait des choses incroyables.

Mon interrogation est : Ai-je de l'admiration pour sa doctrine ?

Je n'ai pas cette intelligence de mes pères, beaucoup de ceux qui lisent cet article sont beaucoup plus intelligent que moi, comprennent plus de choses que moi, je ne suis pas un homme éloquent, je n'ai pas cette facilité de m'exprimer comme beaucoup d'entres vous. Et ma façon d'être et de parler n'est pas toujours comprise.

Le mot admiration veut dire : sentiment complexe mêlée de plaisir et d'approbation devant ce qui est bon, beau et grand. Où sentiment de ravissement susciter par les hautes qualités d'une personne.

Alors qu'est qui a fait que je sois en pleine réflexion de ce verset ?

C'est ainsi qu'une deuxième réflexion se fît dans mon cœur : Pourquoi les gens étaient dans l'admiration de la doctrine de Jésus ?

Mc 1/22 nous renseigne : Et ils s'étonnaient de sa doctrine car il les enseignait comme ayant autorité, et non comme les scribes.

Lors de son ministère, Jésus renverse les théories, bouleverse les esprits, et met un grand coup de pied dans la ruche appelée la religiosité.

A cette époque, les gens étaient enfermés dans une religiosité absolue, dans une sorte d'endormissement spirituel, ils écoutaient la parole de Dieu chaque sabbat dans leur synagogue, mais après ? Ou en étaient ils ? Il n'y avait aucun avancement. Aucune édifications, que faisaient ils après ? Ils retournaient à leurs occupations journalières.

C'est ainsi que Jésus arrive, il bouscule les traditions, il remet en place la parole de Dieu.

Regardons ensemble je vous prie dans Mt 23, à plusieurs reprises Jésus condamne les pharisiens en leur disant : Malheur à vous scribes et pharisiens hypocrites. Voyez comment Jésus les traite ? Pourquoi Jésus condamne les scribes et les pharisiens ? Le problème à cette époque, est que les pharisiens qui étaient des docteurs de la parole, avaient du zèle pour la loi, ils enseignaient, alors pourquoi Jésus les reprend t'il si violement ? La raison est simple, car ceux-ci mélangeaient la loi avec leurs traditions. 

Voici ce que déclare le prophète Esaïe : C'est pourquoi le Seigneur dit : parce que ce peuple s'approche de moi de sa bouche, et qu'ils m'honorent de leurs lèvres, mais il a éloigné son cœur de moi, et parce que la crainte qu'ils ont de moi est un commandement d'hommes, enseigné par des hommes. Es 29/13.

Et Jésus reprendra ce texte d'Esaïe en ajoutant : Mais ils m'honorent en vain, enseignant des doctrines qui ne sont que des commandements d'hommes Mt 15/9.

Voyez vous, les pharisiens, annulaient le commandement de Dieu au profit de leur tradition. C'est cela que Jésus bouscule, toute cette religiosité qui enfermait le peuple dans une ignorance complète.

Mais voila, Jésus annonce une bonne nouvelle, ces premiers mots de son ministère fut : Convertissez vous : car le royaume des cieux est proche Mt 4/17.

Et pour tous ceux qui s'approchent de Jésus, qui l'entendent parler, qu'ils voient ce qu'il fait, ceux-ci sont changés, guéris, revenus dans leur bon sens, mais avant lui qui faisait ces choses ?

Jésus bouleverse complètement les idéologies, les pratiques, les rituels. Mais que croyez vous qu'il se passe aujourd'hui dans certaine assemblées bien connue du monde évangélique? Ils font de même, ils se sont enfermés dans un système religieux, il ne se passe rien, il n'y a plus la place au St Esprit, tout est verrouillés, le partage et la communion fraternelle sont minutés ! Même leurs messages sont d'une tristesse, ça n'a pas d'impact dans le cœur des gens, tellement c'est pathétique. Comme à l'époque de Jésus où l'on lisait la parole de Dieu qui n'avait pas d'impact dans le cœur du peuple.

Jésus parle du royaume de Dieu, il enseigne aux gens comment ils peuvent héritez du royaume de Dieu, par des similitudes il parle aux foules, et ces gens sont dans l'admiration car ils entendent de belles choses sur le royaume de Dieu. Ils sont émerveillés, ils sont dans le ravissement, Jésus les transporte vers ce royaume, les édifies, les guéris, les délivres, et lorsque tout ces gens voient ces miracles, prodiges et les signes, comment ne peuvent ils pas êtres dans l'admiration ?  

Lorsque Jésus arrive avec ses disciples dans son pays, lisons dans Mc 6/2 ce qui est dit :

Et le jour du sabbat étant venu, il se mit à enseigner dans la synagogue ;  et beaucoup de ceux qui l'entendaient, étaient dans l'étonnement, et ils disaient : d’où viennent ces choses à celui-ci ? Et quelle est cette sagesse qui lui est donnée ; et que même de tels prodiges se fassent par ses mains ?

Voyez vous, ceux qui entendent les paroles de Jésus sont dans l'étonnement, ils sont tellement empreints à la religiosité, que ce qu'ils entendent et ce qu'ils voient les étonne.

D'ailleurs si nous poursuivons les versets suivants, il est dit : Celui-ci n'est il pas charpentier ? Fils de Marie, frère de Jacques et de Joses, et de Jude et de Simon ? Et ses sœurs ne sont elles pas ici parmi nous ? Et ils étaient scandalisés à cause de lui.

Remarquez comment ces gens qui sont dans cette synagogue réagissent ; comment ils s'interrogent les uns les autres ? Comment les questions se bousculent dans leurs esprits ?

Allons dans Lc 5/26 et lisons : Ils furent tous saisis d"étonnements, et ils glorifiaient Dieu, et étant remplis de crainte, ils disaient : certainement nous avons vu aujourd'hui des choses qu'on n'eût jamais attendues.

Voyez vous les scribes et les pharisiens, quand ils entendirent les paroles de Jésus et lorsque le paralytique se lève et marche, ils sont dans l'étonnements, voyez ce qu'ils disent : nous avons vu aujourd'hui des choses qu'on n'eût jamais attendues. Mais évidement, qu'ils ne s'attendaient pas du tout à voir ces choses, parce qu'ils étaient enfermés dans cette religiosité, ils étaient dans l'étonnement, et à aucun moment ils se sont attendus à voir cela, des signes, des miracles et des prodiges.

 

Ô homme incrédule et mauvais que je suis, gens de peu de foi comment ai-je pu être ainsi éloigné de l'excellence de sa parole !

Pourquoi n'êtes vous plus dans l'admiration, dans l'émerveillement, pourquoi il n'y a plus de scintillement dans vos yeux, pourquoi il n'y a plus de joie dans vos cœurs.

Toutes ses promesses, tout ce qu'il a accomplis pour nous, où est l'admiration ? Où est l'émerveillement ? Où est la passion ? Où est votre soif.

Nos vies, nos soucis, nos activités, notre zèle mal placé, notre manque de disciplines, nos désobéissances, nous empêchent d'être dans l'admiration de sa doctrine.

Et chaque Dimanche, inlassablement on nous balance des messages qui durent généralement 45 mn, un message tellement pathétique, qui n'a aucun n'impact dans le cœur de ceux qui l'entendent, après avoir déposé les offrandes, une dernière prière et tout le monde rentre chez eux. Tout est calculer à la seconde près, autant de temps pour la louange, autant de temps pour la prière, autant de temps pour le message.

On commence le culte à 10h et on doit impérativement finir pour midi, monsieur poulet dans le four n'attends pas.   

Je vais aller plus loin dans mes propos, et je sais que je vais me faire encore des ennemis, cela ne fera que d'allonger la liste mais qu'importe, la seule admiration que l'on porte aujourd'hui, c'est pour l'homme qui prêche, on l'a placé sur un piédestal, on l'a tellement élevé que l'on voit que par lui. Untel est un grand homme de Dieu, il a une grande onction, untel est un grand homme de Dieu il a un ministère de délivrance, untel ceci, untel cela. Mais je vous pose une question, oui à vous qui glorifiés de tels hommes, la hache peut elle se glorifié d'avoir fait tomber l'arbre ? Elle ne le peut même pas, car si la main ne la prend pas, elle ne peut rien faire, c'est ainsi pour les hommes, si Dieu ne les utilisent pas ils sont rien.

Vous êtes tellement admiratifs devant de tels hommes que vous en avez oubliés Jésus Christ. Voici une des raisons pour laquelle il n'y a plus d'admiration pour la doctrine de Jésus.

Certains mêmes, idolâtres les démons, je vais vous apportez un témoignage, un jour, un pasteur m'appel pour que nous puissions nous entendre sur une collaboration, c'est ainsi qu'après avoir pris rendez vous, je vais voir ce pasteur. Ce jour là, il me reçoit avec deux personnes de son assemblée, et savez vous ce qui m'a frappé !

Durant les 4h de notre rendez vous, ils n'ont pas fait mention une seule fois de Jésus, par contre j'ai entendus pleins de choses les démons par ci, les démons par là, les esprits de ceci, les esprits de cela, et j'ai même appris qu'il y avait un esprit de carburateur pour mettre la voiture en panne pour empêcher le serviteur d'aller prêcher la parole de Dieu. On se moque de qui là ????

Ils étaient en admirations devant ces démons dont ils parlaient.

Que se passe t-il ? Nous somme plus du tout admiratif à la doctrine, nous nous contentons de messages que le pasteur raconte le Dimanche matin, et quelques fois c'est du n'importe quoi, puis on retourne dans nos maisons, nos petites vies de la semaine, nos tracas, on en est arrivés à ne plus ouvrir nos Bibles pour nous rassasier de sa parole, mais par contre, on va se rassasier de la télévision, d'Internet, et de tout ces programmes douteux. Ne soyez pas choqués, parmi vous combien perd t-il son temps derrière la télévision et Internet ? Il y en a même qui n'ouvre plus leur Bible mais vont sur tout les blogs possibles et imaginable pour rechercher ce qui pourrait réconforter leurs cœurs.

Nous sommes devenus tellement passifs, nous disons que nous sommes chrétiens, et nous nous sommes conformés aux choses du monde, nous sommes attachés aux rudiments de ce monde.

Nous avons remplacé dans nos cœurs la parole de Jésus contre les choses du monde, quel dommage.

Quel dommage que nous ne soyons plus dans l'admiration pour sa doctrine.

Jésus trouvera t-il la foi quand il reviendra ?  


Sentinelle 80

Voir les commentaires

Ceux qui reçoivent la Parole…

16 Octobre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Enseignements

Nous allons ouvrir nos Bible, dans le ch 4 de Marc aux V18.19.

Et ceux qui reçoivent la semence entre les épines sont ceux qui entendent la parole mais le soucis de ce monde, et la tromperie des richesses, et les convoitises des autres choses étant entrée dans leurs esprits, étouffent la parole, et elle devient infructueuse.   

Voici un sujet intéressant, un éclaircissement que Jésus nous apporte quand à la disposition de notre cœur.

Le problème de l'être humain, est qu'il est lent à comprendre, aujourd'hui la société où nous vivons, nous apporte toutes sortes de facilités pour contribuer à ce que l'on vit bien. Des facilités pour s'enrichir, vous savez ces fameux jeux de hasard, loto, tiercé, jeux de grattage, le diable l'a bien compris et s'amuse avec cela. L'esprit étriqué de l'homme est tellement pris dans un système de consommation excessif qu'il ne pense plus à rien.

Je voudrais vous dire ceci, beaucoup de chrétiens sont dans cette situation. C'est pourquoi qu'il y a d'énorme problème au sein des assemblées.

Avant de poursuivre mon message, j'aimerai partager avec vous une chose dont vous n'avez pas forcement la vision. Il m'est arrivé quelque fois après un culte, lorsque les gens sont dehors et se congratulent l'un à l'autre, de poser cette question : Qu'est ce que le pasteur a dit sur tel sujet ? Vous savez quoi, la plupart du temps, les gens ne se  rappellent même plus du message. Ces gens sont venus au culte, mais en sortant le message n'a pas été entendus.

Vous savez pourquoi ?    

Jésus nous explique : Que ceux qui reçoivent la semence dans les épines sont ceux qui entendent la parole. Méditons sur cette phrase et retenons là, "ceux qui entendent".

Maintenant je vous pose cette question : Entendez vous la parole où bien écoutez vous la parole ? Vous allez me dire : Frère quelle est la différence ? A cela je vous réponds qu'il y en a une très grande. Mais je vous demande de retenir cette petite réflexion, et je vous répondrais plus tard, mais je vous en prie continuons au V 19.

Ici, Jésus nous donne 3 raisons pour laquelle nous ne sommes pas attentifs.

1 Les soucis de ce monde

2 La tromperie des richesses

3 La convoitise des autres choses

Et Jésus poursuit en disant que ces choses sont entrées dans leurs esprits.

Ces 3 choses étouffent la parole et elle devient infructueuse.

Mes amis, si je pouvais vous faire partager la douleur de mon cœur, la tristesse de mon âme à votre sujet, car combien d'entre vous sont entrés aujourd'hui avec toutes ces choses dans son cœur ? Combien de croyants rentrent dans leurs assemblées avec leurs soucis, ils ont le cœur tellement chargés de soucis qu'ils n'entendent plus la parole de Dieu. Les soucis du monde, les richesses et autres convoitises les empêchent d'entendrent la parole de Dieu.

Je reviens à ma petite réflexion de tout à l'heure, à cette question : Entendez vous la parole de Dieu où écoutez vous la parole de Dieu ? Voici ma réponse : Lorsque vous entrez dans vos assemblées avec vos soucis, vous entendez la parole de Dieu mais vous ne l'écoutez pas, où bien vous écoutez la parole de Dieu mais vous ne l'entendez pas ! Entrevoyez vous votre problème ?

Ne me dite pas frère tu vas trop loin, car j'ai si souvent poser cette question : Qu'as dit le pasteur, et les gens n'ont pas été capable de répondre dans la plupart du temps.

Je vais vous dire ceci, beaucoup de croyants cherchent les richesses du monde, vous avez un vent en poupe qui s'appelle "l'évangile de prospérité" un fléau qui déchire le peuple de Dieu, qui poussent les croyants mal affermis à s'enrichir, à jouer aux jeux de hasard, oui en secret beaucoup de croyants jouent aux jeux de hasard, loto, et autres jeux. Il y en a même qui prie pour gagner au loto c'est pour vous dire.

L'apôtre Paul écrit à Timothée en ces termes : Or ceux qui veulent devenir riches, tombent dans la tentation et dans le piège, et en plusieurs désirs fous et nuisibles qui plongent les hommes dans le malheur, et dans la perdition 1Tm 6/9.

Voyez vous, l'apôtre Paul nous avertis, que si nous recherchons à devenir riches, de rechercher les tromperies des richesses, et tout autre convoitise nous allons connaître la tentation, tomber dans les pièges et toutes sortes de désirs les plus fous et nuisibles qui nous plongera dans le malheur et la perdition.

Et s'il vivait deux fois mille ans, et qu'il ne jouit d'aucun bien, tous ne vont-ils pas en un même lieu ?

Tout le travail de l'homme est pour sa bouche, et cependant son désir n'est jamais assouvi. Car qu'est ce que le sage a plus que le fou ? Ou quel avantage a l'affligé qui sait marcher devant les vivants ? Mieux vaut ce qu'on voit de ses yeux, que si l'âme vague çà et là ; cela est une vanité, et un rongement d'esprit Ecc6/6.9.

Continuons toujours dans 1Tm 6/10 : Car c'est la racine de tous les maux que la convoitise des richesses, de laquelle, quelques uns étant possédés, ils se sont détournés de la foi, et se sont enserrés eux même dans plusieurs douleurs.  

Paul nous démontre que la convoitise des richesses est la racine de tous les maux, querelles, envies, meurtres, vols, cette racine provoque en nous un vent de folie, déchire des familles, des mariages, provoque des divorces. Plus loin il dit : quelques uns étant possédés, ils se sont détournés de la foi ; retenons ce mot "possédé" cette convoitise est comme un esprit impur qui domine l'esprit de l'homme, il n'est plus capable d'entendre où d'écouter, tellement que cela provoque en lui des désirs les plus fous et les plus nuisibles ! Il en perd sa foi, et cela devient un objet de ses désirs et cherchant chaque jour comment s'enrichir.

La vérité nous rattrape lorsque nous lisons le V 7 dans Ecc 6 : Tout le travail de l'homme est pour sa bouche, et cependant son désir n'est jamais assouvi. L'homme travail pour subvenir à ses besoins et de ceux de sa famille, mais cependant son désir n'est jamais assouvi. Terrible réalité de la condition humaine.

L'éternel insatisfaction de l'homme !!!

Voyez vous, beaucoup ont joué, parier, mais que sont ils devenus ? Ils se sont détournés de la foi, et aujourd'hui sont dans des douleurs indescriptible, ont été aveuglés par la tromperie des richesses, qu'ils en ont perdus la foi. Et n'entendent plus la parole de Dieu.

Dans une de ces ordonnances le Seigneur nous dit ceci :

Tu ne prendras point de présent ; car le présent aveugle les plus éclairés et pervertit les paroles du juste Ex 23/8.

Je ne sais pas si vous l'avez déjà remarqué, chez certaines personnes lorsqu'elle possède des biens, des richesses, observez comment elle se comporte ! Elle devienne hautaines, imbue de leur personne, prend les gens de haut, et leurs paroles sont comme du venin d'aspic. Elles deviennent méprisantes.

Nous allons explorer quelques versets bibliques afin de nous détourner de la convoitise des richesses.

Ensemble allons dans Dt 16/19 : Tu ne te détourneras point de la justice et tu n'auras point égard à l'apparence des personnes. Tu ne prendras aucun présent, car le présent aveugle les yeux des sages et corrompt les paroles des justes.

Ecc 7/7 : Certainement l'oppression fait perdre le sens au sage, et le don fait perdre l'entendement.  

Pr 11/28 : Celui qui se confit en ses richesses, tombera ; mais les justes reverdiront comme la feuille.

Pr 15/16 : Un peu de bien vaut mieux avec la crainte de l'Éternel, qu'un grand trésors avec lequel il y a du trouble.

Pr 20/21 : L'héritage pour lequel on s'est trop hâté du commencement, ne sera point béni sur la fin.

Jq 5/1.3 : Or maintenant, vous riches, pleurez, et poussez de grands cris à cause des malheurs qui s'en vont tomber sur vous. Vos richesses sont pourries ; vos vêtements sont rongés par les vers. Votre or et argent sont rouillés, et leur rouille sera en témoignage contre vous, et dévorera votre chair comme le feu ; vous avez amassé un trésors pour les derniers jours.

Mes chers amis, lorsque vous entrez dans vos assemblées, avec vos soucis, vous n'êtes pas attentifs à la parole de Dieu. Mon cœur s'attriste, mon âme est abattue au-dedans de moi, j'ai la gorge nouée, mes yeux retiennent mes larmes, si vous pouviez ressentir toute la tristesse que j'ai, si simplement je pouvais vous la faire partager.

Pourquoi n'y a-t-il pas de miracles ? Pourquoi êtes vous toujours dans la maladie ? Pourquoi êtes vous toujours dans les mêmes problèmes ?

Je vais vous le dire pourquoi !

Parce que toutes ces choses sont tellement entrées dans vos esprits, qu'elles étouffent la parole de Dieu et en cela elle devient infructueuse.

Alors que Pierre nous invite à nous déchargés sur lui de tous nos soucis : Humiliez vous donc, sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève quand il en sera temps. Lui remettant tout ce qui peut vous inquiéter : car il a soin de vous 1Pi 5/6.7.  

Dans son épître Jacques nous enseigne et nous encourage en disant : Et mettez en exécution la parole de Dieu, et ne l'écoutez pas seulement en vous décevant vous-mêmes par de vains discours Jq 1/22.

Lc 11/28 nous dit : Et il dit : Mais plutôt bienheureux sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la garde.

Mes amis, je voudrais aller plus loin dans mon raisonnement, je voudrais vous conduire encore plus loin dans la profondeur, allons ensemble dans Jn 15/5.

Voici ce que Jésus déclare : Je suis le cep, et vous en êtes les sarments ; celui qui demeure en moi et moi en lui, porte beaucoup de fruit ; car hors de moi, vous ne pouvez rien produire.

Maintenant soyez attentifs à ce que je vais dire, Jésus dit qu'il est le cep et nous, les sarments. Je vous demande de visualiser un cep, voyez comme il est enraciné en terre, ces racines sont profondes, le cep est celui qui porte la vie, les sarments sont ceux qui portent du fruit, Jésus est la vie et nous sommes ses sarments, il est donc nécessaire que chaque jours nous devons puisez toutes les ressources dont nous avons besoin !

Comment ? En méditant sa parole chaque jour, de faire ses promesses, les vôtres !

Il faut que vous compreniez ceci, chaque fois que vous ouvrez vos Bibles, que vous commenciez à la lire, sachez que Dieu vous parle directement, au travers de la lecture, vous engager un dialogue avec Dieu. C'est ainsi, qu'il faut donc vous accaparez de ses promesses et d'en faire les vôtres.

Rm 10/17 dit : La foi donc vient de l'ouïe ; l'ouïe de la parole de Dieu.

Vous voulez voir les choses bougées ? Vous voulez voir les choses changées ? Pour désirez un réveil spirituel ? Sachez que rien ne se produira tant que l'on ne se changera pas soi même !  

Où comment pouvez vous dire : Frère laisse moi ôter la paille de ton œil, alors que toi-même tu ne sais pas comment enlever la poutre qui est dans le tien !

Que la parole de Dieu demeure comme une lettre vivante, elle doit bouillir en vous, elle doit être un feu dévorant. Qu'elle ne soit pas une lettre morte, ne laissé pas vos soucis, la tromperie des richesses et les convoitises d'autre choses entrés dans vos esprits, car c'est cela qui étouffe la parole de Dieu, et celle-ci devient infructueuse, devient lettre morte. Dès que vous êtes rentrés chez vous, cette parole disparaît, c'est comme si vous la mettiez dans un tiroir en disant je la lirai plus tard.

Dieu vous a fait une promesse : Que vos mœurs soient sans avarice, étant contents de ce que vous avez présentement ;  car lui-même a dit : je ne te délaisserai point et je ne t'abandonnerai point Hb 13/5.

Mes amis, je vous invite, à revoir vos positions faites en sortes que les soucis du monde, la tromperie des richesses et autre convoitises soient laissées de coté afin que la grâce de Dieu abonde dans vos vies, qu'elles produisent beaucoup de fruits et que vous soyez ses disciples.

A lui la gloire, l'honneur, la louange, le témoignage de notre cœur, pour tout ce qu'il fait, dans les siècles et les siècles amen.

 

(Les versets citer ici est tirés de la Bible Martin 1744.)

 

Sentinelle 80   

Voir les commentaires

Un enfant voit le paradis et Jésus - Colton Burpo

14 Octobre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Le bon arbre et ses fruits

13 Octobre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #mini messages

MT 12/33 : Ou faites l'arbre bon et son fruit sera bon ou faites l'arbre mauvais et son fruit sera mauvais, car l'arbre est connu par le fruit.
 

Jésus nous donne une indication particulière dans ce verset, il nous démontre comment reconnaître un arbre. 
 

Prenons un exemple, lorsque l'on regarde la nature, les arbres se ressemblent, mais lorsque ceux ci produisent leur fruits, nous savons quel arbre il s'agit : prenons un cerisier, un pommier et un poirier, ces trois arbres son d'apparence identique, mais lorsque la saison des fruits est arrivé nous savons faire la différence. Il en est de même pour ceux qui prêchent soient ils sont un bon arbre et portent du bon fruit, soient ils sont un mauvais arbre et ils portent du mauvais fruit.
 

Reprenons l'exemple des arbres, prenons l'exemple d'un pommier et d'un chêne, dans un premier temps, le pommier lorsque ses fruits sont arrivés à maturité sont gorgés de sucre, de jus agréable, ils sont doux à manger.
 

Dans un deuxième temps prenons le chêne sont fruit est dur, amer, immangeable, et pourtant c'est un arbre qui portent du fruit.
Voyez vous, un homme qui prêche doit avoir un fruit gorgé de sucre, d'un bon jus et que ce fruit soit agréable.
Maintenant, un homme qui prêche des fables, des traditions humaines, et toutes sortes d'hérésies, ses fruits sont comme les fruits du chêne ils sont durs, amers et immangeable.

 

C'est à cela que Jésus nous enseigne à savoir reconnaître si les fruits que nous portons sont agréables ou amers?
 

Dans Mt 11/29 Jésus dit : parce que je suis doux et humble de cœur. Jésus est doux, c'est un fruit doux, sucré, il a un goût exceptionnel, son jus est agréable, c'est ainsi que notre fruit doit être.
Souvenez vous de ceci, Jésus nous dit qu'il est le cep et que nous sommes les sarments Jn 15/5, retenons ceci, celui qui demeure en moi, et moi en lui porte beaucoup de fruits.

 

Jésus est le cep, nous sommes rattachés à lui, nous faisons une même plante avec lui, c'est au travers du cep, que nous puisons les ressources nécessaires que nous avons besoin. Car sans lui nous ne produisons rien. Si nous continuons plus loin au V6 Jésus dit : Si quelqu'un ne demeure point en moi, il est jeté dehors comme le sarment. Ici, Jésus nous met en garde que si quelqu'un ce dit d'être de Jésus et qu'il ne demeure pas en lui c'est à dire, si il n'est pas rattaché à Jésus, rattaché au cep, son sort sera, qu'il soit jeté dehors, il séchera, on le ramassera et on le jettera au feu, et il brûle.
 

Sachez reconnaître quel fruits sont portés par les serviteurs de Dieu, sont ils doux et agréables, ou bien sont ils amers durs et immangeables !
 

V8 Jésus termine en disant : En ceci mon père est glorifié que vous portiez beaucoup de fruits et vous serez alors mes disciples.

 

Ps  1/3,

Ez 47/12,

Mt 13/23,

Col  3/16

 

Revivaliste Frédéric Klumpp.

 

(Les versets sont tirés de la Bible Martin 1744)

Voir les commentaires

Dieu peut il guérir aujourd'hui ?

8 Octobre 2014 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Témoignages

De nos jours, bien des assemblées pratiquent un spectacle de choix. Ils manifestent un certain mysticisme dans lequel les dirigeants en imposants les mains font entrés des gens dans une sorte de transe, où il y a des cris de bêtes, des hurlements, des manifestations hystériques et j'en passe.

 

Qu'il est loin le glorieux Évangile, qu'ils sont loin les dons de l'Esprit. Mais je ne me laisse pas du tout impressionner par la magie de ses assemblées et leurs cortèges maléfiques.

 

J'ai juste un témoignage, un simple témoignage d'une personne qui était malade, une hépatite C.

 

Voici quelques semaines auparavant j'ai prié pour elle, sans artifice, sans faire un grand spectacle, sans faire un tas de chichis, mais simplement une prière, et puis hier soir j'apprends que les médecins lui ont dit qu'elle était guérie de cette maladie. Gloire sois rendu à notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

 

Voyez vous elle n'a pas hurler comme une hystérique, elle n'est pas tombé par terre comme beaucoup le font, elle n'a pas fait de bruit d'animaux, non, rien de tout cela, c'est une personne qui n'est pas encore baptiser, mais elle croit en Dieu, elle a crue que Jésus la guérissait, et elle l'est. C'est cela l'Évangile, la bonne nouvelle.

 

Sentinelle 80

Voir les commentaires