Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Nouvelle analyse indispensable (Fin)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Nouvelle analyse indispensable de la vague de rire de Toronto

 

Comment savoir si ce mouvement vient de Dieu ?

 

 Le but de toute secte est de propager de nouveaux enseignements. Ce ne sont pas les EXPERIENCES qui sont prioritaires, mais la DOCTRINE.

Il nous faut donc véritablement nous inquiéter de la vague spirituelle qui vient de l'église Vineyard de Toronto, et des églises du mouvement "Vineyard" (le vignoble) en général dans le monde, d'autant plus qu'elles acceptent sans réaction les doctrines erronées des prophètes de Kansas City, et des deux hommes qui sont à l'origine de ce mouvement de la vague de rire : Benny Hinn et Rodney Howard Brown. nous devrions tout particulièrement être alarmés du fait que la majorité des églises qui acceptent le phénomène de Toronto ont de grave erreurs doctrinales.

Bien que ce ne soit pas là le seul critère, car Dieu peut utiliser des hommes et des églises en dépit d'un certains degré d'erreur dans la doctrine, la question suivante doit être posée : pour qu'elle raison la Présence de Dieu (si c'est bien d'elle dont il s'agit) ne s'est elle pas manifestée en réprouvant les erreurs et en appelant à la repentace à l'égard des fausses doctrines ? Au lieu de cela, c'est très exactement l'inverse qui est en train de se produire !

 

Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui demandent : comment pourrai-je savoir si ce mouvement vient de Dieu? C'est très simple ! Dieu peut il être en contradiction avec sa propre Parole ? Après avoir passé de si nombreuses années à dénoncer les fausses doctrines, Dieu déverserait-il maintenant son Saint Esprit sur ces mêmes fausses doctrines, les revêtant ainsi de puissances pour être prêchées ? Va t-il maintenant oindre la bouche de ceux qui prêchent l'erreur ? Absolument pas ; cela est tout à fait inpensable.

D'un autre côté, puisqu'un système de contrefaçon religieux doit apparaître dans ces derniers temps et que la Bible prédit l'apparition de fausses doctrines et de faux christs, avec une puissance de miracle similaire, au point  s'il était possible, de séduire même les élus, ne searit il pas objectif de supposer que cela puisse se produire par l'intermédiaire d'un réveil contrefait tel que celui dont nous parlons ici ?

 

Les test du revivaliste Jonathan Edwards

 

Allons plus loin et appliquons un autre test. Beaucoup ont certainement pu constater que ce nouveau mouvement se réfère à tort aux méthodes du revivaliste Jonathan Edwards, et qu'il revendique des liens avec le grand réveil de 1740.

Le revivaliste Edwards était lui, très prudent à l'égard des manifestations inhabituelles. Dans son livre "Les sentiments religieux", il énumère douze expressions qui peuvent être considérées comme des signes de spiritualité ou non.

Parmi ces douze signes se trouvent les manifestations physiques, l'amour, la joie, le zèle, la louange, la confiance, la liberté d'expression et la ferveur. Sa liste de preuves atteste que des manifestations viennent réellement de Dieu si elles glorifient Dieu seul. Elles doivent aussi tendre à la perfection morale, à l'humilité, à une transformation de l'être, à la bonté et à l'amour envers les autres, au renoncement à soi-même et à une vie qui se conforme entièrement aux enseignements de l'Ecriture.

Dans un autre ouvrage, il énumère cinq fruits essentiels produit par un authentique réveil :

- Jésus est élevé et honoré

- Les chrétiens sont moins centrés sur eux mêmes

- Une plus grande faim de la Parole de Dieu

- L' amour de la vérité devient capital

- L'amour des autres est évident

Nous avons déjà vu à quel point la vérité et l'amour selon Christ ont été déformés par ce nouveau mouvement. Prenons par exemples les trois premiers points ci-dessus :

 

1) Jésus est il vraiment Honoré ?

 

On entend beaucoup PARLER de Jésus dans ce mouvement, mais en réalité "quand ce peuple s'approche de moi, il m'honore de la bouche et des lèvres ; mais son coeur est éloigné de moi"(Es 29/13).

Dans ce mouvement, c'est au St Esprit seul que l'on prête attention ; pourtant, la Parole de Dieu nous dit bien que celui-ci ne vient pas en son propre nom. On appelle aussi le St Esprit, on l'invoque et lui commande même de "venir". certains vont jusqu'à Lui attribuer une volonté propre, en dehors de la Parole écrite de Dieu, parce que, disent ils, "l'Esprit est souverain, et il peut faire ce qu'il veut".

Parallèment, Jésus est considéré comme un serviteur, comme un copain qui désire s'amuser avec nous, pouffer de rire avec ses camarades. Un homme a raconté qu'il avait eu une vision dans laquelle Jésus s'avançait vers lui avec un grand sourire ; cela l'avait tellement fait rire qu'il en était tombé à la renverse. (A quoi cela sert-il ?).

 

2) Les chrétiens renoncent ils à eux mêmes ?

 

Tous les témoignages recueillis prouvent que ce qui importe, c'est ce que l'on ressent, ce sont les besoins personnels, et le bénéfice que l'on pourra INDIVIDUELLEMENT retirer de cette expérience. Essayez de dire à quelqu'un de ce mouvement qu'il devrait cesser de retourner vers cette quête permanente de drogue spirituelle équivaut à arracher son jouet préféré à un enfant. 

Pour les gens de ce mouvement, ce n'est pas la logique qui compte, mais les sentiments, les besoins personnels, les désirs sensuels, et le frisson des expériences spirituelles ; c'est ce qui inspire leur nouveau zèle et leur nouvelle ferveur.

 

3) Ou est l'amour pour la Parole de Dieu ?

 

Le phénomène de Toronto n'est pas transmis par une saine prédication biblique, mais par l'intermédiaire de rencontres et de témoignages. Il y a très peu d'enseignement, et lorsqu'il y en a, il ne s'agit que des métaphores et des symboles tirés de l'AT. Certaines réunions sont presque entièrement fondées sur des anecdotes. Wes Campbell, qui se réjouit d'avoir trouvé la puissance à Toronto, a déclaré : "Nous venions juste de regagner notre église et j'ai commencé a prêcher cela. Je leur ai raconté toutes les histoires que j'avais entendues. Je leur ai raconté toutes les histoires que j'ai pu obtenir. J'ai demandé que l'on envoie d'autres histoires par fax. Vous ne le croiriez pas ... ! J'ai commencé à raconter des histoires, et des histoires, et encore des histoires, comment la gloire de Dieu a touché des gens, et vous ne le croiriez pas. Ces gens ont commencé à s'ouvrir. En trois ou quatre semaines ils avaient la foi, et nous avions alors connu la plus grande effusion de toute l'histoire de notre église".

"A Phnom Penh (Cambodge), ils ont à peine commencé à raconter ce qui se passait à Toronto que la puissance de l'Esprit a commencé à balayer l'église...

En inde, dès qu'ils ont raconté les récits de ce qui se passait, la puissance de l'Esprit s'est répandue. Ils n'avaient pourtant jamais rien lu à ce sujet ; ils ont simplement entendu un récit".

 

En considérant tous ces récits, il semble bien que pas un seul des cinq tests d'Ewards ne puisse s'appliquer à ce qui se passe aujourd'hui. Cela devarit interpeller ceux qui se réfèrent a lui pour authentifier ces choses. Se peut il donc qu'un réveil qui a un fondement si branlant soit véritablement de Dieu ? 

 

Source : (Mainstream magazine) Tricia Tillin Angleterre 

Voir les commentaires

Nouvelle analyse indispensable (6eme Part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Nouvelle analyse indispensable de la vague de rire de toronto

 

 

La soumission

 

Deux catégories d'exigences sont généralement imposées dans ce mouvement : l'acceptation sans réflexion de la puissance spirituelle et l'acceptation aveugle d'autres chrétiens sans considération de doctrine.

La première attitude rejette d'emblée toute éventualité de séduction spirituelle ce qui est totalement contraire aux ecritures. La bible  nous exhorte ainsi : "examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon" (1Th 5/21).

La seconde attitude accepte le compromis avec l'erreur, ce qui est contraire à l'enseignement des Ecritures : "Eloignez vous de tout frère qui vit dans le désordre et non selon les instructions que vous avez reçues de nous"(2Th 3/6).

Avant toute autre chose, notre soumission à la Parole de Dieu doit être prioritaire.

Néanmoins, cette réalité est en train d'être complètement mise de côté. On suggère au contraire que les chrétiens vraiment obéissants doivent expérimenter des choses "pour Dieu" sans se demander si elles sont insensées, sans fondement ou génératrices de désordre. On exige même de toute personne qui n'a pas donné satisfaction à ce test ultime de soumission qu'elle se repente.

Il est malheureusement si facile d'inciter les chrétiens sincères à s'engager dans ce genre de sottise. Généralement ce sont des chrétiens qui ont une certaine maturité et qui ont un authentique désir d'obéir à Dieu et de le servir, que le diable poussera le plus à faire des extravagances. Des siècles de pratique ont convaincu le diable qu'il est bien plus facile de faire dévier les chrétiens par un excès d'obéissance que par un manque d'obéissance.

 

Dans ces milieux, on assiste en outre à une pression dont l'objectif est l'unité. Il s'agit cependant d'une union qui ne concerne que ceux qui acceptent les doctrines et pratiques du nouveau mouvement.

Copeland insinue que la désunion est cause du jugement et de mort au sein du Corps de Christ, et qu'elle est une entrave à l'effusion de la puissance de réveil.

Il dit que : "la repentance est obligatoire pour quiconque souhaite faire partie de ce mouvement de Dieu".Il appuie son raisonnement par le récit de la Pentecôte. Selon lui, l'Esprit de Dieu était dans l'impossibilité de descendre sur les disciples tant qu'ils ne se repentirent pas de leur manque d'unité. Il déclare qu'il y avait parmi eux des désaccords mais "qu'à un moment donné ils renoncèrent à leurs différences... et se mirent d'accord entre eux. Et quel en fut le résultat ? Le Dieu Tout Puissant fit son entrée, et répandit sa gloire parmi eux".

Copeland déclare aussi que Dieu veut déverser une puissance de Pentecôte plus grande encore :"Nous sommes sur le point de parvenir à la source jaillissante, que toutes les générations précédentes ont langui d'avoir. Que signifie cela pour vous et moi ? Si nous bannissons le péché de nos vies, et si nous nous accordons avec nos frères et soeurs, alors en ce jour de gloire, Dieu réalisera des prodiges au milieu de nous. Nous n'aurons pas à nous faire de soucis quand la gloire de Dieu nous tuera en frappant notre chair".

 

Quant aux serviteurs de Dieu qui s'opposent à ce que ce phénomène éclate dans leur église, ils disent d'eux qu'ils font partie du "Old order" (de l'ancien système), qu'ils seront balayés, qu'ils perdront leur ministère et seront mis de côté. Voilà quelle était la pensée d'une prophétie donnée par le prédicateur américain, Rick Joyner, et citée dans le magazine "The Harvest" dans lequel celui-ci a prédit une nouvelle effusion de l'Esprit.

 

Dans le chapître intitulé "Ôtons les barrières et les façades qui nous séparent de Dieu et des autres" de Rick Joyner, il écrit sur ceux qui persévèrent dans "des oeuvres ou vérités individuelles", en marge du Corps unifié des derniers temps : "Ils seront "déchus" du ministère, et la démonstration sera telle qu'une sainte et pure crainte de Dieu s'emparera du Corps de Christ. Cela contribuera à ce que l'Eglise s'achemine vers une authentique adoration spirituelle et une unité fondée sur l'adoration".Aujourd'hui même, après la publication de ces paroles, nous constatons effectivement, dans les réunions qui se déroulent à Toronto, l'existence d'une nouvelle unité fondée sur l'adoration.

Ces paroles s'accompliront-elles aussi en ce qui concerne le sort des serviteurs de Dieu qui insisteront toujours sur une unité basée sur la vérité ?

Dans une prophétie largement répandue, Marc Dupont, pasteur assistant dans l'assemblée d'Airport Vineyard à Toronto, a déclaré qu'il avait le préssentiment "d'un danger extrême à l'encontre des serviteurs de Dieu qui continuent à résister au St ESprit".Dieu est supposé avoir fait la promesse d'une intensification dans les domaines de l'évangélisation, de l'intercession et de la puissance, et en même temps, "ce feu purificateur va s'accroître, pour atteindre en particulier les leaders actuels".Il y aura une division très nette entre ceux qui "obeissent" et ceux qui "pèchent", et ces derniers devront "abandonner le ministère, faute de quoi ils attireront le jugement de Dieu sur eux-mêmes et sur leurs églises". Parlant des flots d'eaux vives qui se répandent de Toronto, Dupont déclare que tous ceux qui s'opposeront au St Esprit"seront réduits en poussière",et il ajoute : "Il n'y aura plus aucune véritable unité au sein des églises tant que celles-ci ne répondront pas à l'appel prophétique du Père".

Voir les commentaires

Nouvelle analyse indispensable (5ème Part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Nouvelle analyse indispensable de la vague de rire de Toronto

 

Le fanatisme

 

Toute solution humaine aux problème du monde engendre le fanatisme puis la violence. Bien que nous ayons tendance à approuver les croyances de ceux que l'on a appelé les Puritains (en Angleterre) on ne peut néanmoins oublier que la guerre religieuse de Cromwell causa des milliers de victimes. De même, on ne peut passer sous silence que Calvin était favorable à ce que la plus petite infraction à son dogme protestant soit puni de mort.

Entre 1531 et 1546 cinquante huit personnes furent exécutées dans la communauté chrétienne de Calvin à Genève. Bien qu'il soit évident que la lutte qui s'est déroulée en Irlande dépasse le cadre religieux, peut on toutefois approuver le meurtre au nom de la foi ? Peut on de nos jours justifier de quelques façon que ce soit une guerre sainte ? Une cause, si noble soit elle, peut elle en elle même légitimer le fait de prendre les armes pour la défendre ?

Voilà des questions auxquelles il se pourrait bien que  nous ayons réponde bientôt, en particulier si nous sommes confrontés à certains événements qui, ébranlant le monde, requerront une réponse ferme de la part de l'Eglise.

 

Les leaders de ce mouvement de la vague de rire préparent activement l'Eglise afin que celle-ci soit apte à remplir sa mission durant les temps de la fin. Ils font appel à l'unité, à la sainteté et à la soumission à Dieu. Tout cela semble avoir une bonne apparence. Mais quelle est la réelle signification de ces mots pour eux ? Et quelles seront les victimes de cette sorte de prédication ?

Il y aura certainement parmi eux, des repentances sincères ; je n'en ai pas le moindre doute. Mais ce que nous voyons ressemble fortement à une nouvelle définition des notions de repentance et de sainteté et ceux qui refusent ce "réveil" seront montrés du doigt comme s'ils étaient pécheurs.

Nous voyons déjà une certaine dureté s'installer au milieu d'eux. A Toronto, malgré les directives officielles qui exhortent à l'amour et à l'humilité, la façon dont sont traités les opposants n'a rien à voir avec la douceur de Christ.

Cette anomalie est pour le moins déconcertante car s'il s'agissait véritablement d'un authentique réveil comme ils le prétendent, alors l'oeuvre du St Esprit produirait des changements dans la nature de ceux qui sont touchés par Sa Puissance. 

Dans un réveil, les fruits de l'Esprit sont manifeste : ce sont l'amour, la bienveillance, la patience, la bonté et le contrôle de soi. Au lieu de cela, un grand nombre de ceux qui sont atteints par la "bénédiction" deviennent agressifs, arrogants et tellement imbus d'eux mêmes qu'ils ne peuvent tolérer la moindre opposition. C'est bien la preuve que quelque chose ne va pas.

"L'amour" dont on dit qu'il est le principal fruit du réveil de Toronto n'est pas là lorsqu'il s'agit de le manifester à l'égard des membres d'autres églises, et encore moins à l'égard des opposants ! Leur amour semble passionnel à l'égard de Dieu. C'est presque un état d'extase dénué de tout contenu moral.

Cette heureuse condition est sans nul doute très agréable pour ceux qui y participent, mais si elle ne conduit pas à la manifestation d'un amour semblable à celui du Christ, quel résultat durable peut elle bien avoir ?

Ceux qui entretiennent des doutes au sujet de ce réveil sont accusés d'êtres des entêtés et des pharisiens légalistes ; ceux qui éprouvent les esprits (pour voir s'ils sont de Dieu) sont accusés comme résistant au St Esprit ; et ceux qui questionnent les responsables du mouvement sont accusés de rébéllion.

Voir les commentaires

Nouvelle analyse indispensable (4eme Part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Nouvelle analyse indispensable de la vague de rire de Toronto

 

 

LA SOUMISSION OU LA MORT

 

La conséquence la plus troublante est que les opposant à ce mouvement sont réellement considérés comme étant en dehors de la foi et condamnés à mourir ! Dieu est supposé menacer ceux qui ne se soumettent pas à cette puissance et le sort qui est leur est réservé est identique à celui de Sodome et Gomorrhe : une destruction totale ! Jésus a prononcé ces paroles à l'encontre de ceux qui le rejetaient comme Sauveur et Messie (Mt 10/14.15).

Devrons nous dorénavant supposer que le fait de rejeter le phénomène observé à Toronto s'apparente à un rejet de Dieu lui même qui conduit à la mort ?

 

La lecture du dernier paragraphe de cette "prophétie" donne certes cette impression.

 

"Ceux qui entretiennent  des doutes au sujet de ce "réveil" sont accusés d'être des entêtés et des pharisiens légaliste ; ceux qui éprouvent les esprits (pour voir s'ils sont de Dieu) sont accusés comme résistant au St Esprit ; ceux qui questionnent les responsables du mouvement sont considérés comme des rebelles".

 

On contraint les gens à tenir ferme dans leur approbation de ce qui se passe à Toronto, comme ils sont censés tenir ferme dans leur "confession de foi" en Jésus Christ. Dans leurs esprits les deux choses sont liées. CE RAISONNEMENT EST EXTRÊMEMENT DANGEREUX!

 

Le phénomène de Toronto est en train de rapidement devenir un test de loyauté et de conformité doctrinale. Le prédicateur charismatique américain bien connu aux USA Kenneth Copeland, par exemple, a suggéré que ceux qui résistent à cette action de Dieu pourraient bien tomber sur place et mourir !

"Un de ces jours, disait-il à quelqu'un, vous pourriez très bien être en train de discuter avec des gens, leur demandant comment cela s'est passé à l'église dimanche dernier. Ils répondraient alors : "Oh ! c'était formidable ! la gloire de Dieu était si forte que dix infirmes, trente sourds et sept cas de cancer ont été guéris et le frère grande bouche et la soeur querelle sont morts". (Magazine "Voice of victory" octobre 1994)

 Selon Copeland, les chrétiens ont un choix vital à faire. Il déclare : "Lorsque le feu de Dieu commence à brûler et que les flots de l'Esprit se mettent à couler, le chrétien a deux alternatives : soit il se soumet à l'Esprit et se repent de sa "résistance" à cette action de l'Esprit, soit il refuse d'y entrer et est violemment emporté".

 

Quel est donc ce péché qui mettrait les chrétiens en danger de mort ? Selon lui se serait le simple fait de résister à "l'action de Dieu" ! D'après Copeland ceux qui s'unissent dans cette "puissance de réveil" ont l'occasion de "vivre des instant merveilleux". Lorsqu'il raconte l'histoire d'Ananias et Saphira, Copeland déclare que les chrétiens qui étaient là "vécurent un tel moment de gloire que, même quand Ananias tomba raide mort en face du prédicateur, les chrétiens continuèrent d'adorer".

 

En réalité, le péché d'Ananias ne fut ni de manquer de soumission à l'égard de ses aînés, ni d'éteindre l'Esprit. Mais il avait : "menti au St Esprit" (Ac 5/2.6) : "et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ? S`il n`eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu`il a été vendu, le prix n`était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n`est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. Les jeunes gens, s`étant levés, l`enveloppèrent, l`emportèrent, et l`ensevelirent".

 

il n'y a pas grand chose de comparable avec ce qui se passe dans les réunions du style de celles qui se déroulent à Toronto ! 

Copeland enseigne néanmoins à partir de ce passage que ceux qui résistent à l'effusion des derniers jours sont en danger de mort. le message est des plus clairs : la soumission ou la mort !

Il y a déjà quelques temps que ce message à l'encontre des opposants existe. Il est apparu notamment dans les prophéties et les enseignements des prophètes de Kanses City. Ceux-ci sont en effet en relation avec des gens qui prêchent la fausse doctrine des "manifested Sons" (sorte d'élite chrétienne extrémiste qui se prend pour le sauveur du monde et qui enseigne que la Chrétienté en tant que dénomination est comparable à Babylone, que seuls les saints parfaits de leur nouvel ordre émergeront à la fin des temps comme élus de Dieu, tandis que Babylone sera vaincue et mourra dans la tribulation qui doit survenir.

Il y a cependant un fait inévitable. C'est que toute doctrine qui met en avant ine certaine élite et qui présente ses membres comme des sauveurs du monde aura forcément des opposants. 

Voir les commentaires

Nouvelle analyse indispensable (3eme Part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Nouvelle analyse indispensable de la vague de rire de Toronto

 

Ce n'est plus le moment de tergiverser ! Celui qui est trop faible pour se déterminer sera mis à l'index ! Tous ceux qui demeurent dans des églises contaminées vont bientôt être cernés, sommés de confesser leurs doutes et menacés du jugement de Dieu.

Faites bien attention au très subtil changement de doctrine de ce mouvement comme le montre la "prophétie" douteuse suivante, donnée à Toronto :

"Quand des jours de puissances et de révélations arriveront, quand de nombreux miracles se produiront autour de toi, que des signes et des prodiges se réaliseront, qu'il y aura de grandes effusions de joie et que beaucoup de bonnes choses te seront accordées, le Seigneur te dira : "choisis, choisis, choisis!" Seras-tu comme Job qui disait "Accepterais-je le bien de la part de Dieu et non le mal ?" "Es tu prêt à accepter le bien et le mal ?" "Je suis en train de te dire que tu dois te saisir de tout ce que tu peux tant que tu le peux, et prendre tout ce que tout ce que tu peux tant que tu peux l'avoir, car des jours viennent, dit le Seigneur, où une grande division surviendra dans l'Église.

Un homme aura pour ennemis les gens de sa maison. Tes parents te critiqueront, ils parleront mal de toi et diront que tu t'es engagé dans une secte. Vos fils et vos filles diront que leurs parents sont devenus fous. Ce sera alors la désolation au sein de la maison de Dieu".

 

"Je vous dis que, au milieu de vous maintenant, certains sont là uniquement pour répandre la discorde parmi les frères. Il y a des choses que le Seigneur hait, qui sont en abomination devant lui. L'une de ces choses, c'est qu'un homme vienne délibérément avec l'intention de semer la division dans son église, cherchant à détruire et à diviser. Ce qu'il a en horreur, c'est un homme qui, au nom de la vérité, abandonne l'amour et fomente la haine et qui ne comprend pas que l'amour couvre une multitude de péchés". 

"Le Seigneur déclare que la parole de correction doit être prononcée dans l'amour. Le Seigneur certes est celui qui corrige, et le Seigneur appelle à la correction. Mais le Seigneur hait, il hait la division. Et pour celui qui vient apporter la division, qui vient pour diviser l'Eglise de Christ, pour séparer ses bras de ses jambes, et les orteilles de ses pieds, Le Seigneur dit que Sodome et Gomorrhe seront mieux traités que cet homme là au jour du jugement".

"mais je vous dis que la division surviendra malgré tout, et comme un levain dans l'église, elle est même déjà en train de se lever. En ce moment le Seigneur vous appelle à ne pas voir autre choses que ce que vous voyez, à accepter les miracles dont vous entendez parler et les fruits de Dieu que vous voyez, à considérer toutes ces choses comme étant de Dieu, à persévérer jusqu'à la fin pour êtres sauvés ou bien à vous confier dans la sagesse humaine et les raisonnements qui tuent la foi et amènent la division".

"Le Seigneur veut que vous preniez position dans votre coeur ce soir. Il veut que vous sachiez si ces choses sont de Dieu ou non, et il veut que vous soyez fermes dans votre engagement, tout comme vous êtes appelés à tenit ferme dans votre confession de foi".

Remarquez ici combien les gens de ce mouvement découragent le fait de remettre leurs doctrines et leurs expériences en question et combien ils vous font sentir que cela n'est pas chrétien. Il s'agit, dans ce "réveil" d'accepter à la fois le bien et le mal sans poser la moindre question.

Dans ce mouvement, on considère que la vérité (le fait de considérer la doctrine biblique avec objectivité) est opposée à "l'amour". Chez eux, l'amour dont il est question est d'un type nouveau qui ignore l'erreur au nom de l'unité.

Voir les commentaires

Nouvelle analyse indispensable (2eme Part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Nouvelle analyse indispensable

de la vague de rire de Toronto

 

 

Le complot de satan

 

Voici brièvement le complot de Satan :

- Son but : dominer

- Son problème : les différences d'opinions des chrétiens

- Sa solution : l'épuration

Succinctement, on peut dire que depuis des années l'objectif de toutes ces nouvelles églises charismatiques a été la conversion de la plus grande partie possible de la population mondiale, afin d'établir le royaume de Dieu sur la terre avant le retour de Christ. Cette effusion spirituelle actuelle de Toronto n'a rien changé. Bien au contraire ! Pour qu'un tel dessein puisse être réalisé, il faut que ces églises reçoivent toujours plus de puissance.

 

Voici deux déclarations relevées au cours d'une réunion qui s'est tenue dans l'assemblée d'Airport Vineyard Toronto :

                            "Je vais déclarer la chose suivante et je vais la dire publiquement. Le Seigneur a montré à plusieurs prédicateurs qu'il allait engranger un milliard d'âmes en un court laps de temps. Un milliard d'âmes vont entrer dans le royaume de Dieu"(Wes Campbell)

                            "Oh Seigneur, nous te remercions pour cette merveilleuse vague du St Esprit. Nous te remercions pour cela, car tu déverses ton Esprit pour que nous ayons la puissance d'être des témoins, pour pouvoir atteindre les 5,6 milliards de gens qui peuplent la terre. La moitié d'entre eux n'ont jamais entendu parler de ton nom Seigneur Dieu. Ce ne sont pas les manifestations qui importent, mais c'est la puissance du St Esprit pour gagner le monde entier afin que toute la terre soit remplie de la gloire de Dieu. Il faut que tous les royaumes de ce monde deviennent les royaumes de notre Dieu, et que la terre entière puisse être remplie de ta gloire puissante".(Bob Weiner)

 

On parle déjà d'une "nouvelle vague" à venir. Ce serait un temps de repentance, de sainteté et de plus grande unité dans toutes les églises et qui conduirait au réveil mondial tant attendu.

Séduisant n'est ce pas ? L'idée de manger le fruit de l'arbre de la connaissance de Dieu dans le jardin d'Eden l'était certainement aussi ! (Ge 3/1.6)

 

Menaces destinées aux chrétiens rebelles

 

Un problème se pose à ceux qui croient que seule une église mondiale indivisible, harmonieuse et parfaitement réglée est en mesure d'accomplir l'évangélisation du monde. Ce problème est tout simplement celui-ci : tous les chrétiens ne sont pas d'accord avec le programme !

Cette maudite petite bande de chrétiens rebelles, disent ils, est une épine dans leur pied. Ils ne cessent d'insister sur le fait qu'il faut examiner les nouvelles révélations et les prophéties données à la lumière de la Parole de Dieu. Ils continuent à dire que le salut des nations ne pourra pas se faire avant le retour du Seigneur Jésus.

Ils croient toujours en l'enlèvement et dans le millenium et discernent la réalité de la grande tribulation dans les derniers temps annoncés dans les Ecritures. Ils considèrent l'harmonie, l'unité et la restauration mondiale comme une utopie.

En dépit de toutes les attaques lancées contre ces enseignements et malgré l'insistance de ces leaders charismatiques pour que ces chrétiens soi-disant rebelles adoptent un changemen radical dans leur façon de voir les choses. Certains d'entre eux persistent dans ces soi-disant "hérésies".

C'est ainsi qu'un nouveau mouvement se met en place dans beaucoup d'églises charismatiques. En plus de la culpabilité déjà répandue dans certains coeurs, une campagne de cure d'âmes et de confession, dont le but est d'éliminer les indécis, va être mis en oeuvre.

Voir les commentaires

Nouvelle analyse indispensable (1er part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Nouvelle analyse indispensable

De la vague de rire de Toronto

 

Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l`épée.  Car je suis venu mettre la division entre l`homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l`homme aura pour ennemis les gens de sa maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n`est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n`est pas digne de moi; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n`est pas digne de moi. (Mt 10/34.38)

Dorénavant le mot division est un mot que nous entendons de plus en plus. Certains voudraient nous faire croire que toutes les divisions qui surviennent au sein de l’Eglise sont l’œuvre du diable.

Mais est-ce bien vrai ? D’autres attendent qu’une division surgisse pour de mauvaises raisons. La confusion règne.

 

Le réveil de Toronto a déjà provoqué bien des divisions. Les gens prennent position pour ou contre avec une ferveur précédente. Dans l’histoire récente de l’Eglise, aucune controverse n’a eu un tel effet. Qu’arrive-t-il donc ?

Dieu est en train d’entreprendre une œuvre de séparation ! Des lignes de démarcation sont en cours de traçage. Chaque chrétien charismatique ou non, réveillé ou endormi, expérimenté ou nouveau converti, est sommé par le St Esprit de prendre position d’un côté ou de l’autre.

De part et d’autre les chrétiens ont de fortes convictions. Chaque groupe prétend avoir la bénédiction de Dieu et être dans sa Volonté. Chaque parti accuse l’autre de tromper et de persécuter la véritable Eglise.

L’examen des prétentions des uns et des autres ne peut conduire qu’à la confusion ; mais comme nous allons le voir, certaines lignes directrices incontestables nous permettront de prendre la bonne décision.

La situation présente n’est toutefois pas facile à comprendre. Spécialement quand on veut nous empêcher de réfléchir et d’analyser.

Le prédicateur d’Afrique du Sud Rodney Howard Brown qui est à l’origine de cette vague de rire exhorte couramment ceux qui le suivent par ces paroles : «Laissez votre raison de côté et entrez dans le domaine du surnaturel ».Comme si les deux étaient exclusifs.

 

Dans l’assemblée de Toronto Airport au Canada (le principal centre de cette vague de rire actuelle) on entend ce genre de prophétie : « Je crierai de Sion dit Dieu. Je rugirai du rugissement de la victoire ! Vous dépouillerez le camp de l’ennemi ! Je viens ! Je suis un homme de guerre !... Ne faites pas attention à ceux qui vous disent : « Soyez raisonnables ! Soyez rationnels ! Tout cela n’est pas logique », je vous le dis, l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui. Permettez-moi de vous parler et d’agir au travers de vous ».

 

Dans ces milieux, la logique est présentée comme étant en conflit avec la volonté de Dieu et la Parole écrite comme un obstacle plutôt qu’une aide. Que reste-t-il donc ?

Uniquement le facteur émotionnel ! Mais lorsqu’un chrétien se confie dans ses sentiments et ses expériences plutôt que dans la Parole de Dieu, il commet une erreur dont l’origine remonte au jardin d’Eden.

 

UNE OBSESSION DEMESUREE DE L’EXPERIENCE

 

Certains leaders de ce mouvement prétendent avec insistance être semblables aux chrétiens de Bérée qui sondaient les Ecritures. Ce qu’ils avancent n’a toutefois rien d’une démarche biblique cohérente ou d’une théologie confirmée. Il ne s’agit que de textes isolés qui citent des bruits d’animaux ainsi que d’autres sortes de manifestations physiques, comme si le phénomène de Toronto ne se résumait qu’à cela.

L’argument majeur des promoteurs du phénomène de Toronto est le suivant : «Prouvons à nos opposants que les manifestations sont authentiques et alors tout ira bien ».

Il s’agit là d’une vue bien limitée et pour le moins superficielle.

Comme un magicien qui fait des tours de passe-passe, satan cherche lui aussi à concentrer notre attention sur le bruit et sur le tapage. Pendant ce temps-là, il agit par derrière en trafiquant les doctrines de l’Eglise.

 

Si nous n’y prenons pas garde, l’expérience elle-même captera toute notre attention, et nous en perdrons de vue son but ultime. N’oublions pas ce que l’histoire ne s’écrit pas par hasard. Dieu a Son plan mais satan a son complot et ce dernier œuvre fiévreusement en vue d’atteindre un but précis.   

 

 

Voir les commentaires

"Tomber dans l'Esprit..." (1er Part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Ce que la Bible dit à propos du phénomène actuel : "Tomber dans l'Esprit"

 

"Tolérer des pratiques antiscripturaires dans l'Eglise revient à dire que la vérité de la Parole de Dieu peut être adaptée aux désirs et besoins des hommes..."

 

Une des pratiques à la mode dans beaucoup d'Eglises aujourd'hui est le phénomène de "tomber dans l'Esprit". Il nous semble important de l'étudier à cause de son expansion croissantes dans les mouvements charismatiques et pentecôtistes.

 

Avant de poursuivre dans le sujet en question, j'aimerais clarifier certaines choses.

Premièrement, laissez moi vous dire que Dieu est Dieu et qu'il est souverain. Il peut agir et opérer dans Son Eglise de la manière qui lui semble nécessaire et approprié. Je ne veux pas, et ne paux pas, limiter la façon de Dieu de traiter avec un chrétien ou un inconverti.

 

Deuxièmement, je ne suis pas en train de nier que ce phénomène que nous appelons "tomber dans l'Esprit" n'est pas réel. Quelles que soient les manifestations qui peuvent accompagner cet "effondrement à terre" (ceci sera étudié plus loin), il n'y a aucun doute que l'expérience est réelle (elle peut aussi être truquée).

mais là ou il n'y a pas l'ombre d'un doute, c'est qu'il n'y a aucun précédent scripturaire pouyr soutenir ce phénomène comme étant un signe de Dieu en train d'agir et de bénir le chrétien ainsi touché.

 

Une expérience à ne pas chercher

 

Bien que "tomber dans l'Esprit" soit devenu une expérience recherchée, les Ecritures nous indiquent que de tels agissements ne sont pas un signe de spiritualité.

En réalité, en étudiant ce type de manifestation actuelle, nous serons convaincus du contraire.

Tout ce qui est dit dans cet article n'a aucunement pour intention d'accuser certaines personnes qui seraient "tomber dans l'Esprit", ni de porter des insinuations d'une manière voilée quant à leur spiritualité ou leur salut.

 

Depuis ces dernières années, ce phénomène est interprété comme un signe de spiritualité (ou d'onction) du ministère ou de la personne qui est tombée. C'est une expérience très recherchée, notamment dans les milieux charismatiques. En font partie : Charles et Frances Hunter, John Jacobs et Kenneth hagin. Le plus connu à l'heure actuelle étant Benny Hinn. Puis Rodney Howard Browne (promoteur de la vague de rire actuelle), la dernière star de la scène charismatique, qui ne cesse de gagner du terrain.

 

Quelques explications au sujet de ce phénomène

 

Plusieurs explications à cette expérience sont données par ceux qui ont étudié ce phénomène. L'explication la plus populaire est que la dite expérience est une réponse humaine à l'autosuggestion ou à la manipulation mentale exercée par un ministère spécialisé dans ce genre de manifestation. Ceux qui participent à un rassemblement dans lequel cette pratique  a coutume de régner, y sont préparés mentalement et spirituellement pour expérimenter celle-ci.

Quand cela se manifeste, on s'aperçoit que le participant n'a aucun contrôle sur ce qui se produit, mais depuis le départ, il s'était en quelque sorte préparé à vivre cette expérience.

Un autre facteur est celui de "faire comme les autres". Lors d'une réunion où beaucoup tombent, les chrétiens remplis de l'Esprit sont enclin à tomber aussi, de peur d'être moins spirituels que les autres. Il est possible aussi que la personne "succombe" à la puissance, afin de ne pas décevoir le prédicateur.

Exemple de cette femme aveugle, lors d'un service de guérison dirigé par Oral Roberts, qui avait proclamé avoir été guérie pendant la réunion. mais qui plus tard admit que rien n'avait changé. "Je ne voulais pas décevoir le prédicateur" confessa t-elle.

Il y a d'autres raisons, comme celle de vouloir simplement en faire l'expérience. Une amie a reconnu que pendant une réunion dans son église, elle avait simulé cette expérience à plusieurs occasions afin "de faire comme tout le monde".

Et ce serai une omission grave que de ne pas mentionner la possibilité que la source de ce phénomène puisse être aussi démoniaque. Récemment, deux anciens occultistes nous ont dit qu'ils croyaient que des "esprits occultes" étaient responsables de beaucoup de manifestations pendant les services de Benny Hinn auxquels ils avaient assistés.

Beaucoup de théologiens comparent ce phénomène charismatique avec les "posséssions de transe" vécues par de nombreuses fausses religions. Des sociologues affirment que le phénomène n'est pas particulier au mouvement charismatique ni au christianisme d'une manière générale.

 

 

Exemples de ce phénomène dans l'occultisme

 

Ellis Stewart, Directeur de la recherche pour les affaires de Bill Rudge, dans un article intitulé "L'occultisme hindou" écrivit : "La divinité la plus crainte et adorée dans l'hindouisme est la Déesse Kali (Durga), la femme de Shiva le destructeur. Elle est aussi connue sous Shakti, qui veut dire "force" et elle représente la force impersonnelle que l'occultisme enseigne à travers l'univers. La puissance du toucher divin du gourou est appelée Shakti pat.

Cest un terme utilisé pour le toucher de la main d'un gourou sur le front du disciple ce qui produit des effets surnaturels. Sakti, littéralement signifie puissance (enfin, c'est ce qu'ils croient) qui soutient l'univers. L'effet surnaturel de Shakti à travers le toucher du gourou fait tomber le disciple sur le sol ou alors il peut voir une lumière vive et recevoir une révélation ou illumination intérieure, ou vivre d'autres formes d'expériences mystiques ou psychiques".

 

Des expériences similaires noous sont aussi racontées pendant des séances païennes en Afrique et aux Antilles.

Alan Morrison, des publications Diakrisis en Angleterre, nous parle de ce phénomène. Concernant l'origine de cette manifestation du "tomber dans l'Esprit", il écrit : Puisque nous n'avons aucun support sctipturaire pour expliquer ce phénomène en tant que pratique chrétienne, alors comment l'identifier ?

Quelle est sa véritable origine ?

Nous rencontrons ce type de pratique bien avant les débuts du Pentecôtisme au commencement de ce siècle. "L'une des premières et plus connues des défenseurs de cette expérience fut une missionnaire itinérante dans le soi disant "Mouvement du Saint Esprit", Maria Woodworth-Etter (1844-1924), qui a aussi acquis une certaine réputation pour avoir faussement prophétisé que San Francisco serait détruite par un tremblement de terre en 1890. Lors de ses prédications dans les années 1880, elle défendait une expérience religieuse qu'elle appelait "la puissance", et elle entrait souvent en transe durant les réunions, debout avec ses mains levées en l'air pendant plus d'une heure. Surnommée "l'évangéliste en transe" et parfois "la prêtresse vaudou", elle fut souvent accusée d'hypnotiser la foule. Et ici nous entrons dans le point crucial du phénomène de "tomber dans l'Esprit".

Morrison va plus loin : ce que Woodworth-Etter avait découvert était l'art ancien de l'hypnotisme, popularisé presque un siècle avant par Anton Mesmer, le père de l'hypnotisme ou mesmérisme, tels qu'il était aussi connu, et qu'il était un guériseur occulte.

Morrison cite aussi un historien qui a dit que le phénomène maintenant connu comme hypnotique provient des activités de guérisons occultes de Mesmer du 18 et 19eme siècle. L'une des sessions de guérison de Mesmer la plus connue est décrite dans un autre livre sur l'occultisme : "Mesmer se déplace majestueusement dans une robe couleur mauve pâle, passant ses mains par dessus les corps des patients ou les touchant avec une longue baguette de métal. Les résultats sont variables. Certains patients ne ressentent absolument rien, d'autres sentent comme des insectes qui grouillent sur eux, d'autres encore sont saisis d'un rire hystérique ou de convulsion ou de hoquets. Certains sont même tombés dans un délire de folie appelé "la crise" et fut considéré comme extrêmement bénéfique. 

 

La vraie signification des sessions de Mesmer fut mieux comprise par ses contemporains. Le roi de France, en 1784, ordonna à deux écoles respectées de l'époque , l'Académie des sciences et la Société Royale de médecine, d'examiner les pouvoirs de Mesmer.

Parmi les mises en lumière issues de cet examen, en voici quelques unes : "cet homme peut agir sur un être humain à n'importe quel moment et presque à volonté, en touchant son imagination ; les gestes et signes les plus simples peuvent avoir les plus puissants effets ; l'influence de cet homme sur l'imagination peut être considérée comme un art ou une méthode sur des sujets qui ont la foi pour ce genre de phénomène."

 

Morrison dresse les conclusions suivantes de sa recherche : "De la même façon que les psychologues occidentaux communiquent des pratiques chamaniques anciennes sous forme déguisée au non initiés occidentaux, ainsi les églises chrétiennes colportent "l'évanouissement religieux". Cette pratique est tout simplement un état de transe issue du chamanisme (sorcellerie) plus facilement accepté par les brebis sans discernement qui participent à ces réunions. Voilà les véritables origines de cet étrange phénomène si largement répandu aujourd'hui et qui conduit l’Évangile et l'Eglise de Jésus Christ dans une si mauvaise réputation."       

Voir les commentaires

"Tomber dans l'Esprit..." (2eme Part)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Mauvais arguments des défenseurs de ce phénomène

 

Cet arrière-plan historique nous aide à réfuter cette mode actuelle, mais quelques défenseurs disent avoir eux aussi l'histoire de leur côté. Jetons un oeil sur leurs arguments. Bien que bon nombre d'ouvrages, des livrets et de tracts avaient été écrits pour défendre cette manifestation, un que je détiens de Marvin Gorman, l'un des anciens responsables des Assemblées de Dieu, est typique du pauvre savoir faire et de la logique erronée utilisés pour tenter de prouver que cette espérience est biblique.

Gorman affirme, dès le début de son article, que ce phénomène est clairement un signe de la présence du Seigneur. Puis il jette le discrédit sur ce qu'il appelle des imitateurs et contrefaçons inspirées par satan. De manière assez intéressante, il note que dans sa recherche historique il y a "rarement une référence direct à ce phénomène actuel dont nous parlons". 

Puis Gorman commence un récit de trois pages relatant les évènements surnaturels à partit des années 115 jusqu'à nos jours. L'expérience la plus couramment rapportée fut le parler en langues. La plupart de ses citations ne relatent absolument aucune manifestation de "tomber dans l'esprit". Dans les débuts su siècle passé, il y a quelque mentions de "chute". Et tout dans ses références indique "la prostration" qui est de tomber face en avant (cette distinction sera mise en évidence un peu plus loin).

Plus loin, Gorman note que certains étaient "sous la puissance". Par cette expression, il veut sous entendre les personnes qui tombent dans l'esprit.

Dans ses nombreuses tentatives pour confirmer que cette expérience est scripturaire, il tord le sens du texte et y adapte ses interprétations personnelles. Par exemple, il cherche à montrer que "le profond sommeil" d'Abram dans Genèse 15/12 indique "une inertie complète de la pensée de l'homme pendant que Dieu parle par son Esprit à son coeur".

Premièrement, le profond sommeil d'Abram n'a aucune commune ressemblance avec la version moderne de "tomber dans l'esprit".

Deuxièmement, le concept de Gorman "de rendre inactive la pensée de l'homme" est une réminiscence de l'enseignement anti scripturaire de Rodney Howard Browne.

 

Examinons ce phénomène à la lumière des Ecritures

 

Gorman cite beaucoup d'autres textes bibliques sur lesquelles nous reviendrons plus loin. Cependant, deux interprétations de sa part sont tellement absurdes que nous les notons ici. Il prétend que les disciples, lors de la Transfiguration, sont tombés dans l'Esprit (Mt 17/6).

Mais il est clairement dit dans le texte qu'ils tombèrent sur leur face et furent saisis d'une grande frayeur. Cela ne ressemble pas aux manifestations que j'ai pu observer dans ces réunions. Deuxièmement, il laisse sous entendre que le geôlier de Philippes est aussi tombé (Ac 16/29). Mais là encore le texte détruit les interprétations de Gorman. Le geôlier, agissant par peur pour sa vie et non pas par peur de Dieu ou à cause de la bénédiction de Dieu, "accourut, et tout tremblant, se jeta aux pieds de Paul et silas".

 

Gorman nous fait une liste, entre autre, des "fruits durables" de cette expérience :

1) une personne a dit avoir reçu une réponse à sa prière

2)une autre a eu une vision du Seigneur

3) une autre dit "toutes les choses de la vie devenaient insignifiantes" et une autre a ressenti un "plus grand amour pour Dieu".

Ces résultats là semblent plutôt temporels que durables et, en supposant qu'ils soient vrais, ils auraient tout aussi bien pu être accomplis par Dieu sans cet aspect théatral.  Dieu a réalisé toutes ces choses dans les Ecritures sans avoir jamais fait tomber quelqu'un à terre.

 

Gorman conclut son message avec ce défi : ...continuons tous de chercher Dieu d'un coeur sincère, même si cela doit entraîner de plus en plus de personnes "à tomber dans l'Esprit" ou à tomber "sous la puissance".

 

Je suis tout à fait d'accord pour chercher Dieu d'une manière sincère, mais je ne pense pas que nous devions rechercher des manifestations non bibliques.

 

Que dit la Parole de Dieu ?

 

Laissons de côté ces arguments historiques (et parfois hystériques). Regardons ce que les Ecritures disent, ou ne disent pas, au sujet d'une telle expérience.

Elles sont la seule autorité en toutes choses. Bien que les adeptes de cette expérience utilisent une large palette de versets bibliques pour justifier "l'authenticité divine" du phénomène, il n'existe pas en fait de références bibliques, ni de précédents, pour "tomber dans l'Esprit"

Plusieurs des cas cités comme preuve spirituelle concernant cette expérience doivent être rejetés, car ceux dans la Bible qui sont tombés en arrière ne sont en fait pas des croyants, mais des hommes irrégénérés.

Quelques hommes, et c'était des prophètes, sont tombés sur leur face devant Dieu, par exemple les prophètes Ezechiel et Daniel et l'apôtre Jean sur l'île de Patmos. Mais chaque fois, il leur fut demandé de se lever immédiatement pour faire ce que Dieu leur demanda de faire (Ez 1/28 et 2/1 ; Da 10/9.11 ; Ap 1/17.19).

Quelques citations utilisées pour justifier leur expérience, sont les gardes du jardin de Gethsémané, les gardes du tombeau et la rencontre de Paul avec le Christ sur le chemin de Damas. Cela devrait être suffisant pour nous montrer que dans ces exemples, les hommes en question n'étaient pas des croyants, de même que l'apôtre Paulqui, à cette époque, était connu comme Saul. Certes dans ce dernier cas, nous voyons là une allusion évidente à un travail de rédemption en train de se faire. Par contre ce que je citerais, comme l'évènement le plus étroitement lié et ressemblant dans la Bible à l'expérience pratiquée actuellement, est l'histoire d'Ananias et Saphira dans Ac 5. Ils sont "tombés dans l'Esprit" pour avoir menti. Ils ne sont jamais revenus à la vie pour nous raconter leurs sentiments euphoriques du moment.

Lors des prmières réunions de Woodworth-Etter, celle-ci fit des commentaires au sujet de ceux qui tombaient sous la puissance. Elle les identifia comme des "moqueurs" et des "railleurs" (des incroyants). De semblables rapports furent aussi faits pendant les réveils du temps de Georges Whitfield et Charles Finney.

 

Voir les commentaires

"Tomber dans l'Esprit" (Fin)

30 Juin 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Fausses doctrines faux prophètes

Quel est le but d'un tel engouement?

 

Si tel que nous le montre l'histoire de l'Eglise et les Ecritures, ce phénomène est vécu par des hommes irrégénérés,, pourquoi tant de chrétiens désirent ils vivre ce genre d'expérience ? Dans mon examen personnel et non scientifique, parmi les nombreuses personnes ayant éprouvé ce type de sensation, la majorité a admis qu'il n'y avait pas eu de changement notoires en elles comme conséquences de l'expérience (pas de salut, pas de guérison, pas de baptême dans le St Esprit, pas de vision etc...), hormis une certaine euphorie.

Il y a une quantité de personnes qui témoignent pourtant de tels résultats surnaturels. Comme je l'ai dit, l'étude ne revêt pas un caractère scientifique, mais rien ne nous garantit que quelque chose doit se produire après être "tombé dans l'esprit".

 

Rapidement une autre considération. L'attention est cette fois portée sur le prédicateur, puis aussi sur la personne qui est "tombée". C'est l'homme qui est élevé au lieu du Christ. Tout ce qui attire l'attention sur l'instrument et non sur le Maître doit être considéré comme suspect.

La Parole dit que le St Esprit témoignera du Christ et amènera les hommes à lui.

Il est aussi intéressant de noter que dans tout ce que nous proposent l'histoire et les Ecritures, pas une seule fois la "puissance" est canalisée via un intermédiaire.

Alors que dans les cercles charismatiques d'aujourd'hui, Dieu "agit à travers un homme ou une femme pour accomplir cet exploit. Je me suis souvent demandé comment ce "canal intermédiaire" peut résister à cette surtension de puissance, capable de faire tomber à terre des centaines de personnes en même temps, alors que lui même n'en est nullement affecté, ni ceux qui se trouvent derrière les personnes qui tombent à terre pour amortir leur chute.

Il existe visiblement beaucoup d'imposteurs qui essaient d'abuser de la crédulité des croyants. J'ai vu au cours de rassemblemnts, et aussi sur des cassettes vidéo privées, que bon nombre de ceux qui sont "tombés" ont en fait été poussés à terre ou maintenus à terre.

J'ai bien aimé ce qu'un prédicateur avait dit une fois : "S'il y avait moins de personnes destinées à amortir la chute de ceux qui tombent, il y aurait moins de personnes à terre". Amen! Certains de ceux qui voyagent avec les prédicateurs spécialisés dans ce phénomène, prétendent que l'appel de leur ministère c'est de retenir ceux qui tombent.

J'ai lu et relu Ep 4/11 (quand Paul dresse une liste des ministères au sein de l'Eglise) et je n'ai pas trouvé celui là parmi les autres ministères mentionnés : apôtre, prophète, évangéliste, pasteur et docteur.

 

Manque de discernement

 

Je crois qu'il n'est pas nécessaire de faire davantage mention de tels exemples atteignant ce degré de folie (qui frise le blasphème), mais je suis constamment surpris par le manque de discernement, et l'incrédulité qui l'accompagne, chez le chrétien moyen et surtout parmi les pasteurs etresponsables d'églises aujourd'hui.

Comme je l'ai dit au début, Dieu est souverain et s'il agit ainsi chez une personne, il en a le droit. Mais un examen des Ecritures nous montre clairement qu'il n'agit pas de cette façon. La Bible n'enregistre nulle part, qu'une personne soit tombée sous la puissance de l'Esprit quand les apôtres, ou le Seigneur lui même avaient prié pour elle en lui imposant les mains. Et qui pouvait bien être plus rempli du St Esprit que Jésus, le Fils de Dieu lui même ?

Selon mon opinion, quiconque prétend avoir une onction de puissance plus grande que le Christ lui même frise le blasphème. Pourtant, de telles prétentions semblent être fréquentes. Et pendant que j'y suis, dites moi comment quelqu'un peut être à ce point gonflé et imbu de sa propre spiritualité qu'il croie être capable en souflant sur la foule, de lui faire recevoir son onction, ainsi que le baptême du St Esprit ?

Christ souffla sur les apôtres le soir de sa résurrection et dit : "Recevez le St Esprit", mais personne ne tomba. Le baptême du St Esprit ne peut pas se transmettre en souflant sur quelqu'un.

Jésus est encore le seul qui baptise dans le St Esprit. Il n'a pas confié cette position honorable à l'humanité et encore moins à un homme quelconque en particulier.

 

Ou est le mal ?

 

Certains d'entre vous diront : "Où est le mal, dans tout cela ? Si cela rend les gens plus spirituels ou les rapproche du Seigneur, pourquoi ne pas les laisser s'abandonner à leur petite fantaisie ?"

Parce que c'est justement ce genre d'attitude qui a entraîné tant de séduction dans l'église actuelle. Cette attitude du "laisser faire" n'ouvre pas seulement les portes de l'Eglise aux influences démoniaques, mais elle laisse aussi l'homme dominer, là où le St Esprit (l'Esprit de Vérité) devrait être le seul à régner.

 

Je réalise que ce qui a été écrit, contredit ce qui est maintenant communément accepté comme normal et tolérable dans beaucoup d'églises charismatiques et pentecôtiste actuelles. Mais je crois de tout mon coeur que nous devons nous baser uniquement sur les Ecritures, afin d'établir des limites à nos expériences spirituelles. Toutes expériences spirituelles qui ne peuvent pas être honnêtement justifiées par la Sainte Parole de Dieu doivent être considérées comme suspectes et ne pas être recherchées.

 

 

Source : pasteur Larry Thomas (inkhorn magazine) USA

Voir les commentaires