Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Le toucher de la main du Maître

21 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #A Méditer

Le commissaire-priseur se demandait si ce vieux violon sale et endommagé valait la peine qu’il gaspille son temps à faire monter les enchères. Aussi s’empressa-t-il de le brandir devant la salle des ventes tout en déclarant, un sourire au coin des lèvres : “Combien allez-vous me donner pour ce vieux violon ? Qui veut ouvrir les enchères ?” Disons un euro, un euro ! Qui propose deux euros ? Deux euros. Qui propose trois euros ? Trois euros une fois, trois euros deux fois, je vais l’adjuger à trois euros.” Mais soudain, du fond de la salle, s’approche un homme aux tempes grisonnantes. Il saisit l’archet, essuie la poussière qui couvre le vieux violon et se met à l’accorder. Puis il se met à jouer une mélodie sublime, aussi douce que le chant des anges. Quand la musique s’éteint, au bout de plusieurs minutes, le commissaire-priseur reprend d’une voix paisible et grave : “A quel prix commence l’enchère ?” Il brandit le violon avec respect. “Mille euros, qui dit deux mille euros ? Deux mille euros, qui propose trois mille euros ? Trois mille euros une fois, trois mille euros deux fois, adjugé pour trois mille euros.” Les gens applaudissent. Mais quelques personnes demandent : “Mais qu’est-ce qui a changé la valeur de ce violon ? Nous ne comprenons pas !” Le réponse tombe : “Le toucher de la main du maître !”

Tant d’hommes et de femmes, meurtris et marqués par le péché, prisonniers d’une vie désacordée et dépourvue de sens, ont été mis aux enchères de notre société, offerts à un prix dérisoire à l’appétit d’une foule insensible et cruelle, à la manière de ce vieux violon. Un plat de lentilles, un verre de vin, un jeu de carte, et les voilà qui se remettent à distribuer les cartes... une fois, deux fois, adjugé. C’est alors que le Maître arrive. Et la foule insensible et cruelle ne peut comprendre ni la valeur d’une âme perdue ni le changement que le simple toucher de la main du Maître peut opérer en elle.

 

Souce : Luisa (google+)

Voir les commentaires

Viens à Jesus-Christ, Il est puissant pour sauver

11 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Le salut- la foi et les oeuvres

11 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Vaincre la pornographie

11 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Pourquoi faites-vous ce que vous faites?

11 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Relevez-vous et courrez directement vers Le Christ

11 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Christ est par-dessus toute chose

11 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

LA GRIPPE Apostasique [ RODSTAR ]

10 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

Vivre où mourir !!!!!

8 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #A Méditer

529281_124780921030932_2005936669_n.jpg

Voir les commentaires

Julienne, une femme qui se moque de tout.

7 Février 2013 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Chroniques Chrétiennes

Julienne est une femme extraordinaire, elle se moque de tout. Elle très imbue de sa personne, hautaine, orgueilleuse, et surtout l'art de pratiquer la critique sur tout ce qu'elle voit, rien ne lui échappe. Lorsqu'elle est avec ses amies, les rumeurs et critiques vont bon train. T'as vu celle là comment elle est grosse, sans penser que peut être la personne est malade, o puis lui t'as vu la tête qu'il a ! Et puis ceci et puis cela.

Un jour, elle fut abordée sur le marché par un jeune qui distribuait des prospectus de son église, qu'est ce qu'il n'avait pas fait là, lorsque qu'elle a vu église évangélique tout de suite c'était : Mais mon garçon, comment pouvez croire en ces boniments, Dieu n'existe pas, moi j'y crois pas, ce n'est qu'un mythe, comment pouvez vous croire à ses bondieuseries ? Laissez moi tranquille avec vos histoires, vous n'avez rien d'autres à faire ? Vous n'avez pas de travail ? Le jeune homme se sentait si décourager qu'il ne pouvait rien répondre.

 

Or un jour elle tomba malade, pas grand-chose, son médecin lui demanda de faire un prise de sang, ce qu'elle fit. Puis les résultats obtenus elle retourne chez son médecin, qui lui annonce qu'elle un cancer déjà bien avancé. Quel choc pour julienne, son médecin lui explique qu'elle devra faire de la chimiothérapie et que cela se passera bien. Hospitaliser, Julienne fait tout les examens possible et entame sa chimio comme cela était prévu. Cela dura pendant des mois et des mois, et le cancer gagnait du terrain, un après alors qu'elle est dans sa chambre un homme entra, lui adressa un bonjour, puis se présenta : je suis pasteur d'une église voulez que je prie pour vous ? C'est avec un regard noir qu'elle fixa les yeux sur le pasteur, vous voulez prier pour moi ? Oui madame répond le pasteur, mais priez qui, je ne crois pas en votre Dieu mystique, Dieu n'existe pas et tout ce que l'on raconte sur lui ce sont vous les illuminés de la cafetière qui en font tout un plat, revenez sur terre mon pauvre monsieur, regardez moi, je suis coucher j'ai un cancer et votre Dieu la dedans qu'est ce qu'il fait hein ? Rien évidement, se serai trop beau ! Non laissez moi tranquille avec votre Dieu, arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles, nous savons tous que la bible a été écrite par des hommes, ce n'est que de la foutaise. Je comprend votre souffrance madame lui répond le pasteur justement Dieu m'envoie pour vous réconfortez, vous donnez une espérance, écoutez monsieur garder votre Dieu pour les autres, fichez moi la paix, vous savez madame, la Bible nous dit qu'il est réserver aux hommes de mourir une fois, après vient le jugement, et dans un dernier crie elle répond : je m'arrangerai avec lui si il existe. Au revoir monsieur.

 

Et puis une nuit une personne entra dans sa chambre, elle se réveilla et voyant cette personne devant elle, elle lui demande : Qui êtes vous ? La personne la regarda sans rien dire, alors elle lui repose la question : Qui êtes vous ? Tu ne me reconnais pas lui répond la personne ! Non dit elle qui êtes vous, je suis la mort, je viens te chercher. Alors elle sentie dans son cœur une peur terrible, une peur comme elle n'en a jamais eu, elle voulais crier mais aucun son sortait de sa bouche, puis la mort s'approcha d'elle la toucha et Julienne expira.

 

Lorsqu'elle se réveilla, elle se trouvait dans un endroit qu'elle ne connaissait pas, il y avait énormément de personnes, elle reconnu ses amies, allant vers elles, elle retrouva un peu de joie, qu'est que vous faites ici demanda t-elle ? On est où là ? Personnes ne pouvait répondre, ils ne savaient pas où ils étaient. Alors voyant un homme habillé de blanc, elle alla vers lui, excusez moi dit elle, pouvez vous me dire ou je me trouve ? L'homme vêtu de blanc lui dit au ciel. Ah je suis au paradis ? Non lui répond l'homme, mais pourtant vous venez de me dire que je suis au ciel, oui répond l"homme vous êtes au ciel, mais pas au paradis. Nous attendons quoi au juste ? Qu'il vous appel répond l'homme. Qu'il nous appelle ? S'interrogea Julienne. Mais qui doit nous appeler demanda t'elle ? Et à l'instant même une voix se fit entendre : Julienne. Alors l'homme vêtu de blanc emmena Julienne devant la face de Dieu. Alors là surprise pour Julienne, prosterner devant le trône de gloire elle était face à son créateur. Dieu ouvrit le livre de Julienne et fit voir tout ce qu'elle avait fait et dis. Alors pour essayer de se défendre elle dit : Je croyais que tu n'existais pas, Julienne lui dit Dieu, tout le long de ta vie tu n'as été que menteuse, blasphématrice, tu n'as pas eu l'ombre de compassion, tu m'as insulté durant toute ta vie, mépriser ceux qui ont été envoyer, ne dis pas que tu ne savais pas car tu avait entendu parler de moi. Tu t'es moquer de tout, alors ton sort est scellé tu vas aller dans ta demeure qui t'es réserver, et Dieu la précipitât en enfer.  

Et là en enfer Julienne comme beaucoup d'autres souffrirent de toutes espèces de douleurs, autour de son coup il y avait un petit écriteau avec une inscription, j'ai blasphémé contre Dieu.  

Et là elle se souvient ce que le pasteur lui avait dite : qu'il est réserver aux hommes de mourir une fois, après vient le jugement.

 

Voyez vous cette histoire, est vrai, car si vous ne cherchez pas à vous repentir, si vous ne cherchez pas à vous convertir, si vous ne cherchez pas à changés de vies, si vous continuez à blasphémés contre Dieu, si vous continuez à vous moquez de lui, alors votre sort sera de la même façon que Julienne, un jour, vous mourrez et ce sera le jugement. Une fin terrible vous attend, si vous persistez dans vos voies. Alors n'attendez pas repentez vous.

 

 

Voir les commentaires