Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Croire, où ne pas croire ?

28 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Chroniques Chrétiennes

Dieu-crea.jpg

Voir les commentaires

FAIRE MIEUX QUE DIEU...?

24 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #A Méditer

champs-de-ble.jpg

 

 

Un jour, un vieux fermier parla à Dieu et lui dit: "Écoute, il se peut que tu sois Dieu et que tu aies créé le monde, mais une chose est certaine, tu n'es pas fermier. Tu ne connais même pas le b.a.ba. de l'agriculture. Tu as quelque chose à apprendre !" 


"Soit" répondit Dieu "quel est ton conseil ?" 


Le fermier poursuivit: "Accorde-moi un an et pendant cette année permets que les choses se passent comme je l'entends, puis vois ce qui arrive; la pauvreté disparaîtra !" 

Dieu y consentit et une année fut accordée au fermier. 
Naturellement celui-ci demanda ce qu'il y avait de mieux; pas d'orage, pas de vents violents, pas de dangers pour la moisson. 
Tout se déroulait le mieux du monde et il était heureux. 
Le blé poussait si bien ! 
Lorsqu'il voulait du soleil, il y avait du soleil; lorsqu'il désirait de la pluie, il y avait de la pluie; et autant qu'il en voulait. 

Cette année là tout était parfait, mathématiquement parfait. 
Mais lorsque la récolte fut moissonnée, il n'y avait pas de grains dans les épis. Le fermier en fut surpris. 
Il demanda à Dieu: "Que s'est-il passé ? Qu'est-ce qui n'a pas marché ?" 
Dieu répondit: "Parce qu'il n'y a pas eu de défi, parce qu'il n'y a eu aucun conflit, aucune friction, parce que tu as évité tout ce qui était mauvais, le blé est resté impuissant. 

Un peu de lutte est nécessaire, les orages sont nécessaires, les vents violents sont nécessaires. Car sans effort et sans lutte rien de beau ne peut être produit".

1 Pierre 1/6-7: "C’est pourquoi vous êtes remplis de joie, même si toutes sortes de difficultés doivent vous rendre tristes pendant un peu de temps. Ces difficultés servent à montrer la qualité de votre foi. L’or peut s’abîmer, pourtant on le met dans le feu, pour voir s’il est pur. C’est pareil pour votre foi. Elle est plus précieuse que l’or, mais elle aussi est mise à l’épreuve. Alors, quand Jésus-Christ paraîtra, vous recevrez honneur, louange et gloire, à cause de la qualité de votre foi."
Voir les commentaires

Recommence !

23 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #A Méditer

recommence

Voir les commentaires

L'appel de Joseph 2 Partie

23 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Enseignements

Tout comme Joseph, il vous faudra perdre tout vos droits, vous ne pourrez plus faire ce que vous voulez, vous ne pourrez plus aller ou vous voulez, vous n’aurez plus aucun droit sur votre vie, tout comme Joseph vous deviendrez esclave. C’est ainsi que Dieu a permis qu’il devienne esclave avant de le rendre capable d’être gouverneur. Je vais vous dire ceci, ce n’est pas un chemin facile, certains sont pressées de régner, mais oubli qu’il y est tout une préparation au processus.

 

Le cheminement de Joseph va le conduire encore plus loin, un cheminement long et parfois sans comprendre la direction. L’Éternel fut avec lui, et la prospérité l`accompagna; il habitait dans la maison de son maître, l`Égyptien.  Son maître vit que l`Éternel était avec lui, et que l`Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu`il entreprenait. Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l`employa à son service, l`établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu`il possédait. Dès que Potiphar l`eut établi sur sa maison et sur tout ce qu`il possédait, l`Éternel bénit la maison de l`Égyptien, à cause de Joseph; et la bénédiction de l`Éternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs. Ge 39/2.5.    

J’aimerai attirez votre attention, après lecture de ces versets, nous pouvons constater une chose ! Les Écritures nous disent que l’Éternel était avec Joseph et que tout ce qu’il entreprenait l’Éternel le faisait prospérer. Je voudrais souligner ici le mot prospérité, il est bien évident qu’il ne s’agit pas de là d’une quelconque affaire de prospérité financière, mais d’une autre prospérité, les bénédictions de Dieu. Voyez vous, lorsque Dieu nous appel, tout ce que nous entreprenons Dieu le fait prospérer. Ici dans cet exemple que nous venons de le lire, Joseph fut établie sur la maison de Potiphar, et Dieu béni la maison de Potiphar ainsi que ses champs.

Lorsque Dieu nous appel, lorsqu’il nous confie réellement un ministère, tout ce que nous entreprenons Dieu le fait grandir, prospérer, mais aujourd’hui, le mot prospérer tel que nous le vivons est synonyme de manne financière.

 

Potiphar établit Joseph sur sa maison, mais voici l’ombre de la corruption, de l’adultère : Après ces choses, il arriva que la femme de son maître porta les yeux sur Joseph, et dit: Couche avec moi! Il refusa, et dit à la femme de son maître: Voici, mon maître ne prend avec moi connaissance de rien dans la maison, et il a remis entre mes mains tout ce qui lui appartient.  Il n`est pas plus grand que moi dans cette maison, et il ne m`a rien interdit, excepté toi, parce que tu es sa femme. Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu? Quoiqu`elle parlât tous les jours à Joseph, il refusa de coucher auprès d`elle, d`être avec elle. Un jour qu`il était entré dans la maison pour faire son ouvrage, et qu`il n`y avait là aucun des gens de la maison,  elle le saisit par son vêtement, en disant: Couche avec moi! Il lui laissa son vêtement dans la main, et s`enfuit au dehors.  Lorsqu`elle vit qu`il lui avait laissé son vêtement dans la main, et qu`il s`était enfui dehors,  elle appela les gens de sa maison, et leur dit: Voyez, il nous a amené un Hébreu pour se jouer de nous. Cet homme est venu vers moi pour coucher avec moi; mais j`ai crié à haute voix. Et quand il a entendu que j`élevais la voix et que je criais, il a laissé son vêtement à côté de moi et s`est enfui dehors.  Et elle posa le vêtement de Joseph à côté d`elle, jusqu`à ce que son maître rentrât à la maison.  Alors elle lui parla ainsi: L`esclave hébreu que tu nous as amené est venu vers moi pour se jouer de moi. Et comme j`ai élevé la voix et que j`ai crié, il a laissé son vêtement à côté de moi et s`est enfui dehors.  Après avoir entendu les paroles de sa femme, qui lui disait: Voilà ce que m`a fait ton esclave! Le maître de Joseph fut enflammé de colère. Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés: il fut là, en prison. 

Notez ceci, lorsque nous marchons dans la crainte de Dieu, tout comme Joseph le faisait, nous passons par de multiples expériences qui ne sont pas toujours rose. Le parcoure de Joseph en Égypte commença bien, mais voici que cette femme vient à lui et lui demanda de coucher avec elle ! Selon le v 7. La femme de Potiphar mettait tout en œuvre pour coucher avec Joseph, j’aime la réponse de Joseph lorsqu’il dit : Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu? 

 

Notez comment Dieu agit envers Joseph, le voici en route pour l’Égypte, là tout allait bien jusqu’à que cette femme lui cherche des ennuis. Bien que Joseph fût absolument innocent, il fut jeté en prison. Voyez vous Joseph est bien arriver en Égypte mais vous remarquerez qu’il n’est pas monter sur un trône ! Bien au contraire on le met en prison. Voyez vous mes amis, Joseph n’étais pas encore prêt pour le trône, et avant qu’il puisse exercer son autorité avec justice et avec la crainte de Dieu, il a fallu qu’il entre en prison.

Savez vous que Dieu permet que nous allions en prison ? Je ne parle pas d’une vrai prison, mais parfois Dieu nous emprisonne dans nos propres actions et nous sommes si serrés de toute parts, que nous sommes incapable d’en sortie. Vous êtes peut être en prison, mais sachez que c’est un lieu de sécurité, souvenez vous cette parole de l’apôtre Paul : Moi, Paul prisonnier de Jésus Christ, c’était les romains qui avait mis en prison Paul, mais lui il dit Jésus m’a mis en prison, il n’a pas considérer les instruments humains, il a vu Dieu agir par ce moyen.

 

Je voudrais partager une pensée du livre de Jérémie ch 48/11 : Moab était tranquille depuis sa jeunesse, Il reposait sur sa lie, Il n`était pas vidé d`un vase dans un autre, Et il n`allait pas en captivité. Aussi son goût lui est resté, Et son odeur ne s`est pas changée. J’attire votre attention sur ce v instructif, car il nous est dit que Moab n’allait pas en captivité, dans ce texte nous voyons de quelle façon le vin était fabriqué. Voyez vous en ce temps là, le vin nouveau était versé dans des vases, on le laissait reposer pendant quelque temps puis on le versait à nouveau dans un autre vase de sortes que les impuretés restaient au fond et on le faisaient à nouveau jusqu’à ce que le vin soit pur. Si nous observons bien ce que dit le texte, Moab n’allait pas en captivité, c'est-à-dire que Moab n’était pas vidé d’un vase dans un autre ! Aussi son goût lui est resté et son odeur ne s’est pas changée.

Voyons cette pensée sous un autre angle, il y a des hommes qui parviennent à une place d’autorité sans passer par le processus de Dieu. Ils gouvernent le peuple de Dieu avec un fouet, ils sont très durs, dominateurs d’esprit, ils n’ont aucune considération pour les sentiments du peuple de Dieu. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’ils n’ont jamais passés par la captivité, ils n’ont pas suivi le processus du raffinage, et leur nature charnelle demeure en eux, il y a que l’odeur de la vie de la chair.

Dieu a emmené Joseph en prison et là dans ce lieu, Dieu a fait son œuvre en façonnant Joseph, il a fallu le rendre tendre, si tendre que le jour où il rencontra ses frères, puisse dire : Dieu a fait cela pour mon bien, ne regrettez pas ce que vous avez fait, c’était pas votre œuvre, mais celle de Dieu n’ayez pas peur, je ne vous ferai rien.

Cela, Joseph l’a appris en prison, et Dieu a besoin d’y amener chacun d’entres nous, afin de faire disparaître notre vieille nature.

Vous vous demandez peut être pourquoi  Dieu vous amène t-il en prison ? Peut être que vous envoyez cette requête de prières aux gens autour de vous : s’il vous plait, priez et jeûner pour que Dieu me retire de cette prison ! Mais peut être nous devrions plutôt prier pour qu’il vous laisse plus longtemps en prison, suffisamment longtemps pour que cela vous fasse du bien, assez longtemps pour que l’esprit de la chair sorte de vous, pour que vous soyez délivrés de la vieille nature, de sorte que vous ayez un esprit doux et paisible, que votre famille vive en bonne entente avec vous, et que les gens disent : quelle transformation dans sa vie.     

La méthode de Dieu est efficace, mes amis, Dieu voulait avoir confiance en Joseph, lorsqu’il serait établi sur le trône, Dieu voulait qu’il ne soit pas celui qui se saisirait les gens pour les jetés hors de l’église. Bien que Joseph n’est pas prédicateur, nous pouvons pour nus même en retenir une leçon.

Dieu a besoin que ceux qui gouvernent, le fassent dans la crainte de Dieu. C’est ainsi que Joseph fut mis en prison.

Pendant une même nuit, l`échanson et le panetier du roi d`Égypte, qui étaient enfermés dans la prison, eurent tous les deux un songe, chacun le sien, pouvant recevoir une explication distincte. Joseph, étant venu le matin vers eux, les regarda; et voici, ils étaient tristes. Alors il questionna les officiers de Pharaon, qui étaient avec lui dans la prison de son maître, et il leur dit: Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd’hui? Ils lui répondirent: Nous avons eu un songe, et il n`y a personne pour l`expliquer. Joseph leur dit: N`est-ce pas à Dieu qu`appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre songe. Le chef des échansons raconta son songe à Joseph, et lui dit: Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi. Ce cep avait trois sarments. Quand il eut poussé, sa fleur se développa et ses grappes donnèrent des raisins mûrs. La coupe de Pharaon était dans ma main. Je pris les raisins, je les pressai dans la coupe de Pharaon, et je mis la coupe dans la main de Pharaon. Joseph lui dit: En voici l`explication. Les trois sarments sont trois jours. Encore trois jours, et Pharaon relèvera ta tête et te rétablira dans ta charge; tu mettras la coupe dans la main de Pharaon, comme tu en avais l`habitude lorsque tu étais son échanson. Mais souviens-toi de moi, quand tu seras heureux, et montre, je te prie, de la bonté à mon égard; parle en ma faveur à Pharaon, et fais-moi sortir de cette maison. Ge 40/5.14

 

Et au v 23 : Le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l`oublia.

 

Joseph a été oublié, pourquoi ? Pour qu’un jour le nom de Joseph soit connu de tous ceux qui habitent le pays. Mais avant que Dieu ait rendu le nom de Joseph célèbre, il fallait que l’homme apprenne ce que c’est que d’être oublié, ainsi, le jour où son nom sera mentionné partout, il ne dira pas : c’est moi, c’est bien moi, autrement il s’enflerai d’orgueil et finirait de plus en plus gros et finalement il éclaterait.

Mes amis, les méthodes de Dieu sont efficaces. Souvenez vous de Joseph, il y a tout un chemin de préparation, tout un processus au travers duquel Dieu travaillera. Vous savez, pour avoir un idéal élevé, il faut tout abord descendre, le chemin pour être reconnu, c’est d’être oublié, la façon de devenir un vrai gouverneur, c’est d’être d’abord un esclave, mais si vous tenez ferme, Dieu sera avec vous, et il rendra parfaite l’œuvre qu’il a commencée en vous.

Si vous pouvez résister dans l’épreuve, si vous pouvez accepter l’œuvre de Dieu, alors il vous donnera une place de responsabilité dans son royaume.

    

 

 

Voir les commentaires

L’appel de Joseph 1 Partie

23 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Enseignements

jacob-joseph.jpg

 

Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage. Il leur dit: Écoutez donc ce songe que j`ai eu! Nous étions à lier des gerbes au milieu des champs; et voici, ma gerbe se leva et se tint debout, et vos gerbes l`entourèrent et se prosternèrent devant elle. Ses frères lui dirent: Est-ce que tu régneras sur nous? Est-ce que tu nous gouverneras? Et ils le haïrent encore davantage, à cause de ses songes et à cause de ses paroles. Il eut encore un autre songe, et il le raconta à ses frères. Il dit: J`ai eu encore un songe! Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi. Il le raconta à son père et à ses frères. Son père le réprimanda, et lui dit: Que signifie ce songe que tu as eu? Faut-il que nous venions, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner en terre devant toi? Ge 37/5.10

 

J’ai eu à cœur de parler de l’appel de Joseph. C’est un sujet assez difficile à présenter et délicat.

 

J’ai cette impression qu’aujourd’hui, il y a une espèce de machine à fabriquer des pasteurs, ils font des cours bibliques plus où moins long, puis ont leurs délivrent des certificats comme quoi ils sont désormais pasteurs. J’ai pu remarquer une recrudescence de pasteurs, et cela pousse comme des champignons, tous les jours il y a de nouveaux pasteurs, mais qui sont ils exactement ?

 

Je voudrais partager avec vous cet appel de Joseph, c’est un très grand sujet, et nous pouvons très certainement trouver un grand bénéfice quant à l’application de cette vie à notre propre vie.

Le but de cette étude aura deux application différentes : l’une concerne tout le monde ; l’autre est spéciale pour les prédicateurs.

Je commencerai tout abord par l’application générale.

 

Mes amis, Dieu a un but pour ses enfants, nous ne sommes pas uniquement sauvés afin d’aller au ciel, Dieu a pour nous d’autres buts que celui-là. Son but est de nous rendre semblable à son Fils, l’autre c’est de nous qualifier afin que nous puissions régner avec son Fils.

 

Si nous voulons régner avec son Fils, il faut pour cela que nous soyons qualifiés, et pour être qualifiés, il faut que Dieu nous prépare.

La vie de Joseph, nous fera voir de quel façon Dieu prépare l’homme afin qu’il puisse régner avec Jésus Christ.

Je vous pose cette question : aimeriez vous être préparés ? Voudriez vous être qualifié pour ce règne ?

Ce n’est pas une simple question que je vous pose, elle n’est pas banale, car elle demande une implication, une préparation très difficile. Vous savez tous les croyants ne régneront pas tous avec lui, le live de l’Ap nous dit : Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j`ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. Ap 3/21

 

Paul nous dit aussi : Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d`être glorifiés avec lui. Rm 8/17.

Voici donc la condition et des qualifications nécessaires pour l’application générale.

 

La seconde application est pour ceux qui veulent entrés dans un ministère et de prêcher la vérité. Nous ne pouvons pas nous définir comme homme de Dieu, si nous ne passons pas par les qualifications que Dieu donne, et non pas les qualifications selon l’être humain.

 

Dieu, choisi des hommes pour porter son message, il leur donne un ministère, mais ces hommes ont besoin de quelques qualifications nécessaires et indispensable.

C’est une étude assez difficile à apporter à cause de sa particularité et de ce fait, également difficile à comprendre et à recevoir. Mais avec une bonne attention et avec le concours du Saint Esprit vous y parviendrez plus facilement.

 

En parlant de Joseph, je parlerai d’un homme qui a été premièrement choisi et deuxièmement envoyé. Nous verrons aussi ce que cela implique.  Et nous découvrirons à quel point Joseph fut éprouvé par Dieu.

Pour cela nous allons reprendre lecture du texte que j’ai pris pour l’introduction.

 L’école de Dieu !

 

Remarquez l’age de Joseph, il avait 17 ans lorsqu’il vit ces songes, ces songes sont d’une importance capitale. Lorsque Dieu appel un homme, il lui montre ce qu’il va faire. Dieu lui montre les ombres des choses à venir pour sa vie.

C’est ce que Dieu a fait avec Joseph, il lui montre ce qu’il va devenir, mais notez bien que Dieu ne lui montre pas les difficultés qui va survenir dans sa vie.

Tout abord observons ce qui se passe lorsque Joseph annonce ses songes : Joseph eut un songe, et il le raconta à ses frères, qui le haïrent encore davantage. V5

Remarquez l’attitude de ses frères, l’Écriture nous dit que ses frères le haïrent encore plus davantage. Ceci nous amène à une situation de jalousie, lorsque Dieu nous appel à un service, cela peut susciter parmi les frères une jalousie, voir de la haine, tout comme les frères de Joseph. Si je me permet de dire cela, est que je suis passer par là, parmi les frères de l’assemblée il y eu une telle jalousie, et une extrême tension, que j’ai dû partir. Mes frère, sachez que le jour où Dieu vous appel, je parle d’un vrai appel ; pas ceux que l’on voit aujourd’hui avec ces nouveaux pasteurs qui ce sont proclamer eux-mêmes. Je vous parle de celui que Dieu à réserver pour vous. Il y aura de la jalousie, voir de la haine. Beaucoup de personnes vous enlèveront votre réputation, elles parleront contre vous, elles diront du mal de vous et il faudra traverser la place du déshonneur, première difficulté.   

Beaucoup de personnes aspirent à une charge dans l’église, il y en a qui désirent êtres prédicateurs de grandes églises, mais la question est : Sommes nous prêts à en payer le prix ?

Mes amis, vous savez Joseph a reçu de Dieu un grand ministère, mais il en a payer le prix.

Prenons lecture au v 19 : Ils se dirent l`un à l`autre: Voici le faiseur de songes qui arrive. Venez maintenant, tuons-le, et jetons-le dans une des citernes; nous dirons qu`une bête féroce l`a dévoré, et nous verrons ce que deviendront ses songes. Ruben entendit cela, et il le délivra de leurs mains. Il dit: Ne lui ôtons pas la vie. Ruben leur dit: Ne répandez point de sang; jetez-le dans cette citerne qui est au désert, et ne mettez pas la main sur lui. Il avait dessein de le délivrer de leurs mains pour le faire retourner vers son père. Lorsque Joseph fut arrivé auprès de ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, de la tunique de plusieurs couleurs, qu`il avait sur lui.

Ses frères avaient une telle haine, qui se mirent à vouloir le tuer, mais son destin n’était pas de mourir, mais remarquer au v 23 lorsqu’il arrive auprès de ses frères ils le dépouille de sa tunique. Ce v symbolique et important nous démontre que lorsque nous voulons servir Dieu, nous devons accepter d’être dépouillé, dépouiller de toutes idéologies, de toutes pensées, afin que la révélation de sa Parole puisse être gravé dans nos cœurs. Lorsque les frères de Joseph le mirent dans la citerne, ils pensaient l’empêcher d’accomplir ses rêves ! Mais en faisant cela, ils ont contribué à l’accomplissement du plan de Dieu dans la vie de Joseph.

Mes amis, sachez qu’avant d’être élevé à la place d’autorité, il a fallu qu’il descende dans un lieu d’humiliation, et c’est la façon dont Dieu travail. C’est ainsi que vous traverserez le processus du dépouillement, et vous direz : Je croyais que Dieu était avec moi ! Pourquoi Dieu permet il que des personnes me dépouille ainsi ? C’est ainsi que Dieu agit, afin que plus tard nous puissions revêtir la robe d’honneur, parce que nous ne pouvons pas supporter ce vêtement d’honneur autrement. Il nous faut tout abord être dépouillé afin d’être capable de revêtir ce vêtement d’honneur avec humilité. Mes amis, ce n’est pas une école facile, mais une école très fertile et précieuse, mais difficile.

Imaginez ce que ces frères aurait put dire : Adieu Joseph, ah ah alors tu voulais régner sur nous ? Tu croyais que nous allions courber devant toi ? Nous verrons bien ce qui t’arrivera, nous t’avons réglé ton compte. Adieu, pas de nourriture, là au fond de cette citerne, voilà la fin de tes songes, de tes visions. Essayez de réfléchir sur ce que ce garçon pouvait endurer et tout ce que cela voulait dire.  

 

V 26 : Alors Juda dit à ses frères: Que gagnerons-nous à tuer notre frère et à cacher son sang? Venez, vendons-le aux Ismaélites, et ne mettons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre chair. Et ses frères l`écoutèrent. Au passage des marchands madianites, ils tirèrent et firent remonter Joseph hors de la citerne; et ils le vendirent pour vingt sicles d`argent aux Ismaélites, qui l`emmenèrent en Égypte. Joseph devient un apatride plus d’identité, nous devons avoir connu ce même sentiment, ce sentiment d’être un apatride, perdre l’identité charnelle pour retrouver une identité spirituelle. C’est aussi cela que nous devons expérimenter ! C’est de savoir qu’elle est notre identité en Christ.  

Le but de Dieu est de préparer Joseph, Dieu n’a pas appelé un homme pour le mettre soudainement à une place de souveraineté ! Ni a une place d’autorité ! Dieu commence son œuvre dans ce jeune homme, c’est ainsi qu’il commencera son œuvre en nous.

Mes amis, je vais vous dire ceci, Dieu permet qu’il soit vendu ; avant de venir un gouverneur, il à dû être un esclave. Que vous puissiez apprendre ces leçons, et tout spécialement, ceux qui aspirent à un rang élever dans l’Église. Sachez réaliser qu’il y a un chemin vers cette place et que le chemin qui mène à la hauteur, commence par la descente. Avant que Dieu vous élève pas à pas, il vous conduit en bas, de plus en plus bas. Avant que vous puissiez exercer l’autorité de Dieu, et de le faire avec efficacité et d’une manière juste, dans la crainte, Dieu doit vous laisser devenir des esclaves.

 

Voir les commentaires

LE RETOUR DU MESSIE A ÉTÉ RÉVÉLÉ À UN RABBIN JUIF AVANT SA MORT

22 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Vidéos

Voir les commentaires

LE VÉRITABLE AMOUR NE VOIT PAS AVEC LES YEUX.

22 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #A Méditer

l-amour-ne-se-voit-pas.jpg

 

 

Un homme et une femme qui vivaient à des kilomètres l'un de l'autre correspondaient par courrier et tombèrent amoureux l'un de l'autre. Comme ils désiraient ardemment se voir, ils décidèrent de prendre l'avion jusqu'à Chicago afin de se rencontrer à l'aéroport.


Pour pouvoir se reconnaître dans la foule, ils établirent un plan: 

La femme porterait un foulard vert, un chapeau vert et elle aurait un oeillet vert épinglé à son manteau; comme son avion arrivait un peu avant le sien, elle serait à la barrière et l'attendrait.

À sa descente de l'avion, l'homme commença immédiatement ses recherches. 
En quelques minutes il aperçut une femme qui se tenait un peu à l'écart de la foule et qui portait un foulard et un chapeau verts. 
Un oeillet vert était épinglé à son manteau. 
Le découragement l'envahit. 
La femme qui était là devant lui avait un des visages les plus ingrats qu'il eut rencontré dans sa vie. 
Il était presque prêt à repartir immédiatement sans même entrer en contact avec elle.

Mais comme il s'était engagé, il s'avança vers la femme, lui tapa sur l'épaule, lui sourit et se présenta. 
Sans hésitation, la femme lui dit: "Mais de quoi s'agit-il ? 
Est-ce pour une émission de télé ou quelque chose du genre ? 
Je ne sais pas du tout qui vous êtes mais cette femme, là-bas derrière la colonne m'a donné vingt dollars pour porter ces choses. Elle a dit que c'est important." 

Quand l'homme se tourna vers la femme qui se tenait près de la colonne, il aperçut une des plus belles femmes qu'il eut jamais vu. 
L'homme s'approcha d'elle et ils se présentèrent.

Plus tard, au cours de la conversation, elle expliqua sa ruse: "Toute ma vie les hommes ont voulu me fréquenter ou être mes amis, à cause de mon physique. C'est pourquoi j'ai entrepris une relation par correspondance. Je voulais rencontrer quelqu'un
qui m'aimerait pas seulement pour mon apparence mais surtout pour celle que je suis à l'intérieur de mon âme."

Quelqu'un a dit un jour: "La beauté est une image, une illusion elle est éphémère. La vrai beauté vient du coeur, elle est éternel et s'appelle l'AMOUR"

Proverbes 31:30 "La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; la femme qui craint l’Eternel est celle qui sera louée."
Voir les commentaires

Bartimée

19 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Versets en image

Jesus-guerit-Bartimee.jpg

Voir les commentaires

Et l’Éternel Dieu dit :

18 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Versets en image

images--6--copie-1.jpg

Voir les commentaires

Quand il n'y a pas de vision

17 Octobre 2012 , Rédigé par Sentinelle80 Publié dans #Versets en image

quand-il-n-y-a-pas-de-vision.jpg

Voir les commentaires