Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Frédéric Klumpp

Comment Dieu est il revenu de son ardente colère !

22 Août 2015 , Rédigé par Revivaliste Frédéric Klumpp. Publié dans #Enseignements

J'aimerai partager avec vous cette méditation. J'ai été surpris par un manque de connaissance de la part de certains croyants, la Bible nous enseigne que Dieu est le même hier, aujourd'hui et pour l'éternité et qu'en lui il n'y a aucune ombre de variation.

Je tiens à vous faire remarquer que le Dieu de l'AT est le même que celui du NT.

Le Dieu de Moïse est le même au 21 siècle.

Tout abord il nous faut comprendre ce qui a pu déclencher son ardente colère. Et pour cela nous allons revoir ou pour certains découvrir certains principes fondamentaux.

Dès le début de l'histoire, la race humaine a été liée à Dieu par la foi et l'obéissance à sa parole. La vie par la foi et l'obéissance est présentée comme le principe essentiel des relations entre Adam et Dieu.

Rappelez vous, Adam avait été prévenu que s'il transgressait la volonté de Dieu en mangeant du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, il mourait : Mais quant à l'arbre de la science du bien et du mal, tu n'en mangeras point ; car dès le jour que tu en mangeras, tu mourras de mort Ge2/17.

Il faut savoir que cette menace de mort devait être acceptée par la foi selon ce que Dieu avait dit, car Adam ne savait pas encore ce qu'était la mort.

Le commandement de Dieu a été donné à Adam comme un test.

Dieu le place dans la situation suivante, il devait à présent choisir consciemment et délibérément de croire et d'obéir ou bien de ne pas croire et de désobéir à la volonté de Dieu son Créateur.

Comprenons bien que tant qu'Adam croirait à la parole de Dieu et lui obéirait, il continuerait à jouir de la vie éternelle et de la communion bénie avec Dieu.

Mais s'il péchait en choisissant la désobéissance, il connaîtrait le désastre moral et moissonnerait la mort.

Voyez vous, dans ce triste épisode, le serpent a attaqué Dieu au travers de sa création. Il a affirmé que ce que Dieu avait dit a Adam n'était pas vrai : Or le serpent était le plus fin de tous les animaux des champs que l’Éternel Dieu avait faits ; et il dit à la femme : Quoi ! Dieu a dit, vous ne mangerez point de tout arbre du jardin ? Et la femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin ; Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point, et vous ne le toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez nullement ; Mais Dieu sait qu'au jour que vous en mangerez, vos yeux seront ouverts, et vous serez comme des Dieux, sachant le bien et le mal Ge 3/1.5.

Alors, la conséquence fut que le diable a fini par pousser Dieu à maudire sa création, et y compris l'espèce humaine que Dieu avait fait à son image, c'est ainsi que le serpent est identifié par la suite à satan ou le diable.

Car il est évident que satan a pris le contrôle du serpent et qu'il l'a utilisé comme instrument dans son œuvre de tentation.

Il faut comprendre que la race humaine est liée à Dieu par la foi en sa parole qui est la vérité absolue.

Notez que satan le savait, et c'est pour cela qu'il a essayé de détruire la foi de la femme en ce que Dieu avait dit, en la faisant douter de cette parole.

Mes amis, et vous qui venez pour comprendre le problème de l'humanité, satan a suggéré que Dieu ne pensait pas vraiment ce qu'il disait. En d'autres termes, le premier mensonge proposé par satan était une forme d'antinomisme qui niait la sentence de mort prononcée par Dieu sur la pratique du péché et de l'apostasie. Et cette pensée est la même aujourd'hui.

 

Le plus grand problème et l'un des péchés fondamentaux de l'humanité consiste à refuser de croire la parole de Dieu. Voyez vous, cela revient à croire que d'une certaine manière, Dieu ne pense pas vraiment ce qu'il dit concernant le salut, la justice, le péché, le jugement et la mort.

Le mensonge de satan qui revient le plus souvent est le péché délibéré et la rébellion contre le Seigneur n'engendre pas forcement la séparation d'avec Dieu et la condamnation éternelle.

Sachez une chose, et cela est pour le lecteur qui aurait quelques difficultés à croire en Dieu, dès l'origine de la race humaine, satan a tenté de faire croire aux hommes qu'ils pourraient être "comme Dieu" et décider par eux même de ce qui est bien où mal.

Je vais vous dire une chose mes amis, en cherchant à être comme Dieu, l'humanité est devenue indépendante du Dieu tout puissant, et, par conséquent, est devenue elle-même un faux dieu.

A cause de la chute, les êtres humains sont devenus, dans une certaine mesure, indépendants de Dieu et se sont mis à établir leurs propres critères pour définir le bien et le mal.

Dans ce monde, c'est souvent le jugement humain imparfait et corrompu, qui décide de ce qui est bien ou mal. Ce n'est pas ce que Dieu voulait, car il a toujours désiré que nous n'établissions de normes que par rapport à lui et à sa parole.

 

Pour comprendre ce qu'il vient d'être dit, revenons à Adam et Ève. Lorsque ceux-ci ont péché, ils ont immédiatement connu la mort moral et spirituelle, puisque la mort physique est venue plus tard.

Souvenez vous, Dieu avait dit : Car dès le jour que tu en mangeras, tu mourras de mort.

Par conséquent, la mort spirituelle et moral est apparue dès qu'ils ont péchés. La mort moral signifie que la vie de Dieu qui était en eux venait de s'éteindre et que leur nature était devenue une nature pécheresse. La mort spirituelle impliquait que la relation dont ils jouissaient avec Dieu était dès lors détruite.

 

Depuis le péché d'Adam et Ève, tous les hommes naissent avec une nature pécheresse.

Cette corruption de la nature humaine a engendré le désir inné de suivre ses penchants égoïstes sans tenir compte de Dieu et est transmise à tous les êtres humains.

En usant de tromperies, satan a causé la chute de l'espèce humaine par la tromperie. C'est l'une des méthodes principales qu'il utilise pour détourner les hommes de la voie de Dieu et de la vérité divine.

La Bible nous enseigne que satan trompe et aveugle l'esprit incrédule de ce monde afin qu'ils ne puissent pas comprendre l'Évangile : Desquels le Dieu de ce siècle a aveuglé les entendements, [c'est-à-dire], des incrédules, afin que la lumière de l'Évangile de la gloire de Christ, lequel est l'image de Dieu, ne leur resplendît point 2Co 4/4. D'après Paul, c'est parce qu'ils sont trompés par satan que certains membres de l'Église, et là je ne parle pas des églises local mais bien évidement du corps de Christ, s'imaginent pouvoir mener une vie immorale tout en héritant du royaume de Dieu.

Mes amis, vous devez prendre en considération les avertissements des Saintes Écritures, car à la fin des temps, la tromperie constituera la méthode principal que satan utilisera pour pousser une multitudes de croyants à se rebeller contre Dieu.

 

C'est ainsi que nous tous, les croyants, nous devons nous préparés à s'engagés dans une lutte sans merci contre les ruses de satan, que ce soit dans notre vie personnelle, dans notre vie conjugale, dans notre familles, nos écoles, nos églises et dans nos lieu de travail.

La relation d'Adam avec Dieu était brisée. L'homme a été chassé du jardin et a commencé à vivre dans l'épreuve et cela en dépendant totalement de Dieu. En outre, dans un certain sens, à cause de la chute d'Adam et Ève, satan a acquis une sorte de pouvoir sur le monde ; le NT affirme que satan est le prince de ce monde : Je ne parlerai plus guère avec vous ; car le Prince de ce monde vient ; mais il n'a aucun empire sur moi Jn 14/30.     

 

Il y a un exemple qui me parle et j'aimerai vous le partager, l'exemple qui me frappe est celui d'Abel et Caïn. Voici deux frères qui sont totalement opposé.

Prenons lecture je vous pris dans Ge 4/3.5 : Or il arriva, au bout de quelque temps, que Caïn offrit à l’Éternel une oblation des fruits de la terre ; Et qu'Abel aussi offrit des premiers-nés de son troupeau, et de leur graisse ; et l’Éternel eut égard à Abel, et à son oblation. Mais il n'eut point d'égard à Caïn, ni à son oblation ; et Caïn fut fort irrité, et son visage fut abattu. Nous y lisons un passage particulièrement intéressant, ici, le Seigneur accepté l'offrande d'Abel, et la question est pourquoi ?

C'est simple, Abel s'est présenté devant Dieu avec une foi véritable et qu'il était voué à la justice : Par la foi Abel offrit à Dieu un plus excellent sacrifice que Caïn, [et] par elle il obtint le témoignage d'être juste, à cause que Dieu rendait témoignage de ses dons ; et lui étant mort parle encore par elle Hb 11/4. 

L'offrande de Caïn a été rejetée, parce qu'il n'avait pas de foi authentique et obéissante et parce que ses œuvres étaient mauvaises.

Et que nous ne soyons point comme Caïn, qui était du malin [esprit] et qui tua son frère. Mais pour quel sujet le tua-t-il? C'est parce que ses oeuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes 1 Jn 3/12.

 

J'aimerai vous amenez un peu plus loin, voyez mes amis, Dieu prend plaisir à nos offrandes et à nos actions de grâces que si elles sont conformes à sa volonté, donc c'est nous, de nous efforcés à mener une vie de justice. Dieu dépeint le péché comme une force ou une puissance tentatrice qui, comme une bête sauvage ou un démon est prête à attaquer et à dévorer.   

Toutefois, Dieu donne également aux hommes la capacité de vaincre le péché et de lui résister, en se soumettant à sa Parole avec l'aide de sa grâce.

C'est à eux de décider soit de se soumettre au péché, soit d'en triompher !

Comme nous le savons tous, Caïn tua son frère et nous lisons au V 10 du ch 4 de la Ge : Et Dieu dit : Qu'as-tu fait ? La voix du sang de ton frère crie de la terre à moi.

Ainsi, la mort d'Abel et l'attention que Dieu a manifestée à son égard, nous montrent que tout au long de l'histoire de l'humanité, Dieu se préoccupe du bien être de tous ceux qui souffrent à cause de leur consécration à la justice.

Dieu connaît leur souffrance et, un jour, il interviendra en leur faveur afin de leur rendre justice et de détruire le mal.

Souvenez vous des paroles de Jésus : Bienheureux sont ceux qui sont affamés et altérés de la justice ; car ils seront rassasiés Mt 5/6.

Mais poursuivons notre lecture, et allons aux V 11 et 12 : Maintenant donc tu [seras] maudit, [même] de la part de la terre, qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. Quand tu laboureras la terre, elle ne te rendra plus son fruit, et tu seras vagabond et fugitif sur la terre.

Dieu maudit Caïn, il le fait en sorte que ses efforts physiques ne soient plus récompensés et ainsi la terre ne soit plus en mesure d'assurer sa survie.

Voyez vous, il y a ici une évidence certaine, Caïn ne c'est pas humilié et il n'a fait preuve d'aucune tristesse ou de repentance selon Dieu, il s'est séparer du Seigneur et à chercher à vivre sans son aide : Alors Caïn sortit de devant la face de l’Éternel, et habita au pays de Nod, vers l'Orient d'Héden V 16.

Le V 15 est tout aussi intéressant, car il est dit que Dieu mis un signe sur Caïn : Et l’Éternel lui dit : C'est pourquoi quiconque tuera Caïn sera puni sept fois davantage. Ainsi l’Éternel mit une marque sur Caïn, afin que quiconque le trouverait, ne le tuât point.

Il faut probablement interpréter cela comme un signe donné à Caïn pour l'assurer de la promesse de Dieu. Il ne s'agit pas d'une peine de mort prononcée à son égard.

La société moderne d'aujourd'hui, est basée sur le principe de Caïn. Je m'explique, il faut savoir que Caïn et ses descendants ont été les pionniers de la civilisation humaine qui c'est éloigné de Dieu.

Aujourd'hui, la motivation fondamentale de toutes sociétés humanistes est d'essayer de triompher de la malédiction, de trouver du plaisir et de gagner le ciel sans se soumettre à Dieu.

C'est ainsi que le système du monde est fondé sur le principe de l'auto rédemption de la race humaine dans sa rébellion contre Dieu. Pour bien comprendre ce message, mais surtout le message du NT, il nous faut prendre conscience que satan est le prince de ce monde. Il est le malin et sa puissance domine sur ce siècle présent. Je vais prendre un exemple Lc 13/16 : Et ne fallait-il pas délier de ce lien au jour du Sabbat celle-ci qui est fille d'Abraham, laquelle satan avait liée il y a déjà dix-huit ans ? 

Jésus nous parle d'une femme fille d'Abraham que satan liai depuis des années. Voyez vous, aux yeux de Christ, celui qui n'entend plus les soupirs d'une humanité souffrante commet un péché détestable.

Jésus nous enseigne que les gens sont prisonniers du péché, de la maladie et de la mort, et qu'ils vivent dans la détresse et ont un grand besoin.

Aujourd'hui, alors que nous sommes bombardés de divertissements médiatiques, qui servent de vitrines à la violence, à l'immoralité, nous courons le risque de devenir insensibles à la misère et à la souffrance du monde.

Je vais vous dire ceci, les vrais, je dis bien les vrais disciples doivent ressembler à leur Maître et doivent êtres en mesure de percevoir lorsque une âme est en détresse et d'entendre les soupirs de la création.

Autre chose que vous devriez comprendre, à aucun moment les Saintes Écritures n'enseigne que Dieu a le contrôle direct du monde impie actuel qui comprend les pécheurs, le mal, la cruauté et l'injustice.  

Vous devez savoir, qu'en aucune manière Dieu ne désire ni ne provoque toutes les souffrances qui accablent le monde, car tout ce qui arrive n'est pas conforme à sa volonté parfaite : Jérusalem, Jérusalem, qui tues les Prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez point voulu ! Mt 23/37.

Alors la question est : Pourquoi Dieu est il revenu de son ardente colère ?

Les Saintes Écritures nous enseignent qu'à l'heure actuelle, le monde n'est pas sous la domination de Dieu. Mais celui-ci est en révolte contre sa loi et qu'il est esclave de satan. C'est à cause de tout cela que Christ est venu mourir pour réconcilier le monde avec Dieu : Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Car Dieu n'a point envoyé son Fils au monde pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui Jn 3/16.17.

Or tout cela [vient] de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Jésus-Christ, et qui nous a donné le Ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ réconciliant le monde avec soi, en ne leur imputant point leurs péchés, et il a mis en nous la parole de la réconciliation 2Co 5/18.19.

Voyez vous, nous étions de la race de Caïn, nous étions séparés de Dieu, voués à la mort, rejetés par Dieu.

Si nous voulons aller plus loin, nous voyons que tout au long de l'humanité, l'homme n'a cessé de se rebeller contre Dieu.

Des grands bouleversements sont écris afin qu'ils nous servent de leçons.

L'histoire de Noé par exemple doit être pris avec sérieux. Voyez comment Dieu a manifesté sa colère ?

Sodome et Gomorrhe, la destruction de cette ville infâme, devrait nous faire réfléchir sérieusement et il y a bien d'autres exemples.

Plus tard Jésus nous rappel un point important, la fin des temps, et il prend l'exemple de Noé : Et comme il arriva aux jours de Noé, il arrivera de même aux jours du Fils de l'homme. On mangeait et on buvait ; on prenait et on donnait des femmes en mariage jusqu'au jour que Noé entra dans l'Arche ; et le déluge vint qui les fit tous périr Lc 17/26.27.  

Tout comme Noé rassembla les animaux dans l'arche, à l'avènement de Christ il en sera de même, Jésus rassemblera son Église, et fera périr le reste. Du temps de Noé, les gens se moquait de lui, il était un sujet de railleries, les gens pensaient qu'a leur bien êtres, sans se soucier des avertissements de Noé ! Ils vivaient dans la débauche, dans le péché, tout comme tu le fais toi cher lecteur qui lis pour la première fois ce texte, tu fais ta vie, tu te moques de tout, tu rejette Dieu, mais sache qu'à un moment donné Jésus viendra chercher ses fidèles, son Église, mais pour ce qui resteront ce sera l'enfer pour l'éternité, loin de la face de Dieu.

 

Je vais vous dire une chose, nous devons jamais dire que Dieu contrôle tout, pour nous libérer nous-mêmes de la responsabilité de lutter contre le péché, le mal ou la tiédeur spirituelle.

Cependant, sous un certain angle, Dieu contrôle le monde impie. Il faut savoir que Dieu est souverain et par conséquent rien ne se passe sans qu'il ait permis au préalable, rien ne lui échappe. Malgré tout, durant cette période de l'histoire, Dieu a limité son pouvoir suprême et son autorité sur le monde.

Sachez mes amis, cette limitation librement consentie n'est que temporaire, car, au temps fixé par sa sagesse, il détruira satan et tout le mal. Ce qui signifie qu'il y ai un grand danger pour tout ceux qui refuse de croire en Dieu !

Car ici, détruire satan et le mal, englobe tous les hommes qui seront restés rebelles. C'est alors seulement que le royaume de ce monde sera remis à notre Seigneur et à son Christ, et il régnera aux siècles et des siècles.

Passons dès à présent à un autre texte, Jn 3/16. : Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Ce texte très connu des évangéliques et des pentecôtistes, s'en servent pour gagner des âmes en leur disant : tu vois Dieu t'aime, je vais te dire mon ami, Dieu aime le pécheur mais déteste le péché. C'est une manière à eux d'évangéliser, mais est ce vraiment la vérité ? Parce que nulle part dans les Saintes Écritures ne nous trouvons ce genre de discours !  

Nulle part dans les Saintes Écritures, il nous est dit que Dieu aime le pécheur et déteste le pécher. C'est un pur mensonge, il n'est pas dit que Dieu aime le pécheur, permettez moi d'aller plus loin dans mon raisonnement, si Dieu aime le pécheur comme ils le disent, alors la question est, pour qui l'enfer  est il réserver ? Pour satan et tout le mal ? Mais comme je l'ai dit précédemment l'enfer est réservé à satan et tout le mal, ce qui englobe aussi tous les hommes qui seront restés rebelle à Dieu. Mais qui sont ses rebelles ? Des pécheurs ! Donc Dieu aime le pécheur mais il va l'envoyer quand même en enfer, drôle d'amour vous ne trouvez pas ? Mais quel est ce dieu ?

Donc, d'après leurs dirent, je me pose la question à quoi bon de se convertir alors ? Puisque Dieu aime le pécheur ! Pourquoi je me suis converti alors ? Dans ce cas là, j'aurais pu continuer ma vie d'avant, boire, me droguer, coucher avec toutes les femmes, commettre toutes sortes d'injustice et cela en toute assurance sous prétexte que Dieu m'aime en tant que pécheur ? Et j'aurais hérité du royaume de Dieu sans effort ? C'est un prétexte qu'ils prennent pour s'assurer eux même qu'ils iront auprès de Dieu. Mais ce n'est pas la vérité, malheureusement Dieu n'aime pas le pécheur, et même si vous me dite : Oui mais Jn 3/16 le dis. Jn 9/31 dit aussi : Or nous savons que Dieu n'exauce point les méchants, mais si quelqu'un est le serviteur de Dieu, et fait sa volonté, [Dieu] l'exauce.  

Malheur à eux, car ils ont suivi le train de Caïn, et ont couru, par un égarement [tel que celui] de Balaam, [après] la récompense, et ont péri par une contradiction [semblable à celle] de Coré. Ceux-ci sont des taches dans vos repas de charité, en prenant leurs repas avec vous, et se repaissant eux-mêmes sans crainte ; [ce] sont des nuées sans eau, emportées des vents çà et là ; des arbres dont le fruit se pourrit, et sans fruit, deux fois morts, et déracinés ; Des vagues impétueuses de la mer, jetant l'écume de leurs impuretés ; des étoiles errantes, à qui l'obscurité des ténèbres est réservée éternellement. Desquels aussi Énoch, septième homme après Adam, a prophétisé, en disant : Voici, le Seigneur est venu avec ses Saints, qui sont par millions, pour juger tous les hommes, et pour convaincre tous les méchants d'entre eux de toutes leurs méchantes actions qu'ils ont commises méchamment, et de toutes les paroles injurieuses que les pécheurs impies ont proférées contre lui Jd 1/11.15.

Mais poursuivons au V 17, qui lui est plus explicite : Car Dieu n'a point envoyé son Fils au monde pour condamner le monde, mais afin que le monde soit sauvé par lui.

Il est dit que Dieu a tant aimé le monde, cette notion de l'amour de Dieu est incomparable, Dieu nous a tant aimé. Ensuite ce même V nous dit qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point.

Voyez vous, notre destinée est déjà scellé, pourquoi Dieu envoi son fils pour que ceux qui croit en lui ne périsse pas ?  

Parce que Dieu connaît notre état de pécheur, il sait que l'homme est foncièrement mauvais, et que rien de ce que l'homme a ne plait à Dieu. La nature de l'homme n'est que mensonge, orgueil, hautaine, arrogante, adultère, colérique etc.

Mais voilà mon ami cher lecteur, si tu ne te repent pas, si tu ne crois pas au plan de rédemption de Jésus, alors que te reste t'il ?

Revenons au temps de Noé, Dieu vit la dépravation qui sévissait, alors Dieu a exterminé sa création : Tout ce donc qui subsistait sur la terre fut donc exterminé, depuis les hommes jusques aux bêtes, jusques aux reptiles, et jusques aux oiseaux des cieux ; ils furent, dis-je, exterminés de dessus la terre ; mais seulement Noé, et ce qui était avec lui dans l'arche, demeura de reste Ge 7/23.

Je crois que nous pouvons prendre un temps de réflexion pour comprendre la nature divine. Dieu n'a pas hésité dans sa sagesse, d'exterminer sa création.

Poursuivons je vous prie, et allons au ch 8 V 21 : Et l’Éternel flaira une odeur d'apaisement, et dit en son coeur ; je ne maudirai plus la terre à l'occasion des hommes, quoique l'imagination du coeur des hommes soit mauvaise dès leur jeunesse ; et je ne frapperai plus toute chose vivante, comme j'ai fait.

Dans une autre traduction il est dit : L'Éternel sentit une odeur agréable, et l`Éternel dit en son coeur: Je ne maudirai plus la terre, à cause de l`homme, parce que les pensées du coeur de l`homme sont mauvaises dès sa jeunesse; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l`ai fait.

 

Voyez vous, le Seigneur dévoile un point fondamental, la vérité au sujet de la corruption et de la dépravation de la nature humaine.

La tendance au mal est innée chez l'homme dès son enfance ou sa jeunesse.

Prenons lecture dans Rm 3/10.19 : Selon qu'il est écrit : il n'y a point de juste, non pas même un seul. Il n'y a personne qui ait de l'intelligence, il n'y a personne qui recherche Dieu. Ils se sont tous égarés, ils se sont tous ensemble rendus inutiles : il n'y en a aucun qui fasse le bien, non pas même un seul. C'est un sépulcre ouvert que leur gosier ; ils ont frauduleusement usé de leurs langues, il y a du venin d'aspic sous leurs lèvres.

Leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume.

Leurs pieds sont légers pour répandre le sang.

La destruction et la misère sont dans leurs voies.

Et ils n'ont point connu la voie de la paix.

La crainte de Dieu n'est point devant leurs yeux. Or nous savons que tout ce que la Loi dit, elle le dit à ceux qui sont sous la Loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit coupable devant Dieu.

Ces versets, dépeignent une juste connaissance de la nature humaine dans leur état naturel, tous les hommes sont pécheurs. Leur être tout entier est affecté par l'hostilité du péché et à tendance conformer au monde, au diable et la nature pécheresse.

C'est ainsi que tous les hommes sont coupables, coupables parce qu'ils se détournent naturellement de la voie de la piété, pour s'engager dans l'égoïsme.

Si nous revenons à ce que nous avons lu précédemment, afin que celui qui croit en lui c'est-à-dire en Jésus Christ, ne périsse point.

Le mot "périsse" ne se réfère pas à la mort physique, mais à la réalité terrifiante du châtiment de Dieu.

Voyez vous il reste plus qu' réfléchir à ce qui vient d'être dit.

Voici ce que déclare les Saintes Écritures : Le Seigneur ne retarde point l'exécution de sa promesse, comme quelques-uns estiment qu'il y ait du retardement, mais il est patient envers nous, ne voulant point qu'aucun périsse, mais que tous se repentent 2Pi 3/9.

N'imaginez pas pouvoir entrés dans le royaume de Dieu sans passer par la porte, et cette porte c'est Jésus, venez chez moi, essayez d'entrer si je ne vous ouvre pas la porte vous resterez dehors, et bien le royaume de Dieu à une porte qui s'appel Jésus et c'est par lui que vous rentrerez. Pas d'autre passage.

Dieu ne veut pas que sa création périsse, mais il offre aux hommes la possibilité de se repentir, de changer de voie, Jésus est venu mourir à la croix pour nos péchés. Avant son arrestation, Jésus au jardin de Gethsémané pria en disant :

Puis s'étant éloigné d'eux environ d'un jet de pierre, et s'étant mis à genoux, il priait, Disant : Père, si tu voulais transporter cette coupe loin de moi ; toutefois que ma volonté ne soit point faite, mais la tienne Lc 22/41.42.

Mais que pouvais contenir cette coupe ? Et bien dans cette coupe il y avait toute la colère ardente de Dieu, cette coupe était remplie de toute la fureur de Dieu contre nous, contre notre nature dépravée, nos penchants lubriques, nos pensées perverties, à cause de nos péchés, et cette coupe  Jésus en a bu jusqu'à la dernière goutte et c'est ainsi qu'il est devenu péché aux yeux de Dieu, afin que le châtiment qui nous était réservé, tombe sur Lui. A la croix, Jésus a dépouillé toutes les armes de satan, aux yeux du monde, Jésus nous libère de l'esclavage du péché dans lequel nous étions retenus, les chaînes qui nous rendaient prisonniers furent brisées. Et aujourd'hui même, encore une fois, Jésus t'appel pour te rendre libre, pour briser les chaînes qui te retiennent prisonnier !

 

Mais pour ceux qui ne veulent pas se soucier de leurs âmes, voici ce que déclare les Saintes Écritures : Et [qu'il vous donne] du relâche à vous qui êtes affligés, de même qu'à nous, lorsque le Seigneur Jésus sera révélé du Ciel avec les Anges de sa puissance ; Avec des flammes de feu, exerçant la vengeance contre ceux qui ne connaissent point Dieu, et contre ceux qui n'obéissent point à l'Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ ; Lesquels seront punis d'une perdition éternelle, par la présence du Seigneur, et par la gloire de sa force ; Quand il viendra pour être glorifié en ce jour-là dans ses saints, et pour être rendu admirable en tous ceux qui croient ; parce que vous avez cru le témoignage que nous vous en avons rendu 2Th 1/7.10.

Cette possibilité t'es accordé aujourd'hui si tu te repens, crois en la bonne nouvelle, et tes péchés seront remis.

 

Alors ne cherchent plus au travers des philosophies  humaniste des réponses, ces réponses tu en a déjà au travers de la lecture de cet article, mais je t'invite à lire la Bible et là tu trouveras toutes les réponses à tes questions.

 

La Bible est un mode d'emploi pour réussir sa vie.

 

Revivaliste Frédéric Klumpp.

Partager cet article

Commenter cet article